Tzitzak

impératrice byzantine
Tzitzak
Fonction
Impératrice byzantine
-
Titre de noblesse
Impératrice consort (d)
Biographie
Décès
Activité
Père
Bihar (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

Tzitzak (turc : Çiçek ; décédée vers 750), baptisée Irène (grec moderne : Ειρήνη), était une princesse Khazar, fille du khagan Bihar. Elle devint impératrice de l'Empire Romain d'Orient à la suite de son mariage avec l'empereur Constantin V (qui régna de 741 à 775)[1].

ImpératriceModifier

En 732, l'Empire Romain d'Orient est sous la menace d'une invasion par le califat omeyyade. L'empereur byzantin Léon III l'Isaurien cherche des alliés et envoie une ambassade chez l'empereur Bihar, Khagan des Khazars. L'alliance est scellée au travers d'un mariage entre Tzitzak et Constantin V, le fils de Léon III qui codirige l'empire avec lui.

Tzitzak est escortée à Constantinople afin de célébrer le mariage. Constantin est alors âgé d'environ quatorze ans. Tzitzak est, semble-t-il, encore plus jeune que lui, puisqu'elle n'enfantera pas avant d'avoir atteint dix-huit ans. Tzitzak se convertit au christianisme et se fait baptiser sous le nom d'Irène. À la suite du mariage, la robe de mariée d'Irène devient rapidement célèbre, engendrant une nouvelle mode pour les robes à Constantinople appelée tzitzakia.

Les chroniques de Théophane le Confesseur indiquent qu'Irène apprit à lire les textes sacrés. Il la décrit comme pieuse, à la différence de son beau-père et de son mari qui auraient fait preuve d'« impiété ». Les empereurs Léon III l'Isaurien et Constantin V sont réputés pour être iconoclastes alors que Théophane était un moine iconodule, ce qui expliquerait les critiques de Théophane à leur égard. L'impératrice Irène, en revanche, partageait les mêmes opinions que Théophane, ce qui explique que ce dernier en ait fait son éloge[2].

Il n'est pas certain que Maria, la belle-mère d'Irène, ait été encore l'impératrice senior au moment du mariage d'Irène et de Constantin V. Le père de Constantin V, l'empereur Léon III, meurt le . Constantin V lui succède sur le trône avec Irène en tant qu'impératrice consort. Cependant, une guerre civile éclate presque immédiatement lorsqu'Artabasde, beau-frère de Constantin V, revendique le trône. La guerre civile dure jusqu'au . Le rôle d'Irène dans la guerre n'est pas mentionné dans les écrits de Théophane.

Le , Irène donne naissance à un garçon, Léon, qui succédera à son père, sous le nom de Léon IV, plus connu sous le nom de « Léon IV le Khazar ». La naissance de Léon est la dernière mention d'Irène dans les récits historiques. L'année suivante, Constantin se marie avec sa seconde épouse Marie. La chercheuse Lynda Garland émet l'hypothèse que Tzitzak soit morte en couches[3].

Le mot tzitzak serait une version hellénisée du mot turc çiçek, qui signifie « fleur ».

RéférencesModifier

  1. The Student's Gibbon: The History of the Decline and Fall of the Roman Empire, Harper, (lire en ligne), p. 407
  2. "Irene, wife of Constantine V" (2000)
  3. "Irene, wife of Constantine V" (2000)

BibliographieModifier

  • Kevin Alan Brook. The Jews of Khazaria. 2nd ed. Rowman & Littlefield Publishers, Inc, 2006.
  • Douglas M. Dunlop. The History of the Jewish Khazars, Princeton, N.J.: Princeton University Press, 1954.
  • The Oxford Dictionary of Byzantium, Oxford University Press, 1991.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier