Tyson Chandler

joueur de basket-ball américain

Tyson Chandler
Image illustrative de l’article Tyson Chandler
Chandler en 2012 avec les Knicks de New York
Fiche d’identité
Nom complet Tyson Cleotis Chandler
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (38 ans)
Hanford, Californie
Taille 2,13 m (7 0)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Club actuel Agent libre
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
Dominguez High School
Draft de la NBA
Année 2001
Position 2e
Franchise Clippers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018
2018-2019
2019-2020
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Bulls de Chicago
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Bobcats de Charlotte
Mavericks de Dallas
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Mavericks de Dallas
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Lakers de Los Angeles
Rockets de Houston
06,1
09,2
06,1
08,0
05,3
09,5
11,8
08,8
06,5
10,1
11,3
10,4
08,7
10,3
07,2
08,4
06,5
03,7
03,1
01,3
Sélection en équipe nationale **
2010-2012Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Tyson Chandler, né le à Hanford en Californie, est un joueur américain de basket-ball, évoluant au poste de pivot. Chandler est sélectionné directement du lycée en seconde position lors de la draft 2001 de la NBA, par les Clippers de Los Angeles, puis est immédiatement échangé aux Bulls de Chicago. Il a également joué pour les Hornets de La Nouvelle-Orléans, les Bobcats de Charlotte, les Mavericks de Dallas, les Knicks de New York, les Suns de Phoenix, les Lakers de Los Angeles et les Rockets de Houston.

En tant que pivot titulaire à Dallas, il joue un rôle essentiel dans la quête du premier titre NBA de la franchise en 2011. Il est nommé dans une NBA All-Defensive Team à trois reprises. Durant sa première saison à New York, Chandler est élu NBA Defensive Player en 2012. Il remporte des médailles d’or avec l’équipe nationale américaine aux Championnats du monde FIBA 2010 et aux Jeux olympiques d’été 2012.

BiographieModifier

JeunesseModifier

En première année lycéenne, Chandler s’est inscrit à la Dominguez High School de Compton, en Californie, une école connue pour son programme d'athlétisme[1], qui développe des joueurs de basket-ball comme Dennis Johnson et Cedric Ceballos. Chandler fait partie de l’équipe universitaire et joue avec le futur joueur de la NBA Tayshaun Prince, alors en troisième année. Avec les Dons de Dominguez, Chandler est devenu un adolescent à sensation, des joueurs actuels tels que DeMar DeRozan l’a regardé jouer et a affirmé "il était comme Shaq". Chandler reçoit des éloges du Parade Magazine et de USA Today et est sélectionné pour faire partie de la McDonald's High School All-America Team. En première année, il est même présenté à l’émission 60 Minutes[2].

Dans son année junior, Chandler obtient en moyenne 20 points, 12 rebonds, 6 passes décisives et 3 contres. Dans sa dernière année, Chandler mène Dominguez à un championnat d’État et un bilan de 31-4, avec une moyenne de 26 points, 15 rebonds et 8 contres par match[3]. Chandler est recruté par plusieurs universités réputées comme UCLA, Arizona, Syracuse, Memphis, Kentucky et Michigan. Chandler s’est ensuite présenté pour la draft NBA 2001, sans passer par le cursus universitaire.

Bulls de Chicago (2001-2006)Modifier

Il est drafté en seconde position par les Clippers de Los Angeles, mais est immédiatement échangé contre Elton Brand et commence donc sa carrière aux Bulls de Chicago.

Les Bulls placent leurs efforts de reconstruction sur les épaules de deux adolescents comme Chandler et Eddy Curry[4]. Chandler est réputé pour ses contres et sa présence défensive, mais également pour ses fautes récurrentes. En septembre 2005, Chandler signe un accord de six ans avec les Bulls[5]. En juillet 2006, les Bulls veulent se débarrasser de Chandler, qui avait cinq années de contrat et 54 millions de dollars de plus dans son contrat, afin de recruter Ben Wallace[6].

Hornets de La Nouvelle-Orélans (2006-2009)Modifier

 
Tyson Chandler en 2009.

Le 14 juillet 2006, Chandler est échangé aux Hornets de La Nouvelle-Orléans contre P. J. Brown et J. R. Smith[6].

Chandler a mené la NBA en moyenne de rebonds offensifs en 2006-2007 et en 2007-2008, se classant à la deuxième place en moyenne de rebonds captés par match en 2006-2007 et troisième en 2007-2008. Il s’est également classé second en pourcentage de tir en 2007-2008 avec 62,3%. Il devient un pilier de l'équipe, dans son association avec David West et Chris Paul.

En , il est envoyé dans l'équipe du Thunder d'Oklahoma City contre Joe Smith, Chris Wilcox et DeVon Hardin mais l'échange est annulé, la santé de Chandler n'étant pas jugée satisfaisante[7]. Chandler participe seulement à 45 matchs au cours de la saison 2008-2009, manquant 29 des 44 derniers matchs de l’équipe en raison de blessures à la cheville gauche. Chandler termine la saison en tant que leader de la franchise pour le pourcentage au tir avec 61,1% et en moyenne de rebonds par match avec 11,3 rebonds, tout en se classant au cinquième rang du total de rebonds captés (2 225) en dépit de seulement 197 matchs en carrière avec l’équipe.

Bobcats de Charlotte (2009-2010)Modifier

Souvent blessé et inefficace lors des playoffs NBA 2009, il est envoyé en aux Bobcats de Charlotte contre Emeka Okafor[8]. Durant sa seule saison avec les Bobcats, il joue 51 matchs, enregistrant 6,5 points, 6,3 rebonds et 1,1 contre par match, dans une saison tronquée par une blessure au niveau du pied gauche.

Mavericks de Dallas (2010-2011)Modifier

 
Tyson Chandler avec les Mavericks de Dallas.

Le 13 juillet 2010, il est envoyé aux Mavericks de Dallas avec Alexis Ajinca contre Erick Dampier, Eduardo Najera et Matt Carroll (ainsi que des compensations financières)[9]. Il est crédité pour avoir donné aux Mavericks une forme de ténacité et l’intensité défensive qu’ils manquaient cruellement, gagnant la sélection d'une NBA All-Defensive Second Team. Chandler obtient le statut de pivot titulaire pour sa première saison avec les Mavericks, ancrant leur défense dans une équipe avec Dirk Nowitzki, Jason Terry et Jason Kidd[10]. Il est l'un des éléments majeur de la conquête du titre cette année-là assurant protection du cercle et présence au rebond. Sa complémentarité avec Dirk Nowitzki, au profil avant tout offensif et capable de s'écarter, permet à Dallas d'avoir une raquette redoutable. Les Mavericks sont inarrêtables en playoffs et Tyson Chandler obtient sa première bague de champion, alors âgé de 29 ans. Les Mavericks battent le Heat de Miami en six matchs lors des Finales NBA 2011[11].

Après la saison 2010-2011, Chandler devient un agent libre très recherché[12]. Il est courtisé par les Warriors de Golden State et les Rockets de Houston, entre autres. Alors qu’ils tenaient à le garder dans l'effectif, les Mavericks ont pris garde de ne pas trop s'attarder sur Chandler, au risque de passer à côté de Dwight Howard ou Deron Williams en 2012[12]. En conséquence, ils n’ont offert qu’un contrat de deux ans à Chandler, qu’il a refusé[13]. Le propriétaire des Mavericks, Mark Cuban, a divisé l’équipe championne en titre, choisissant d’ajouter Lamar Odom, Vince Carter et Delonte West au lieu de resigner Chandler, J. J. Barea et DeShawn Stevenson[14].

Knicks de New York (2011-2014)Modifier

En , au lendemain de l'ouverture du marché des transferts, il est transféré aux Knicks de New York, dans un échange impliquant les Mavericks de Dallas et les Wizards de Washington (envoyant notamment Ronny Turiaf à Washington)[15]. Son contrat d'étend sur 4 ans pour un montant de 58 millions de dollars.

Avec l'arrivée de Chandler, la défense des Knicks s'améliore grandement durant la saison 2011-2012, puisque la franchise de New York possède la 5e meilleure défense de la ligue. À la fin de la saison, il est désigné meilleur défenseur de l'année[16], en plus d'une sélection dans la All-NBA Third Team. Son élection au titre de meilleur défenseur est inédite puisqu'il n'est sélectionné que dans la All-Defensive Second Team, alors que des joueurs comme Serge Ibaka ou Dwight Howard font partie de la NBA All-Defensive First Team.

En janvier 2013, Tyson Chandler est sélectionné au NBA All-Star Game 2013 en tant que remplaçant, sa seule sélection en carrière. Au début du mois de février, il égale un record de franchise avec trois matchs consécutifs à au moins 20 rebonds, devenant le premier joueur des Knicks depuis Willis Reed en décembre 1969[17]. Le 27 février, il obtient 16 points et un record en carrière de 28 rebonds dans une victoire contre les Warriors de Golden State. En mai 2013, il est nommé dans la NBA All-Defensive First Team, devenant le premier joueur des Knicks à remporter cette distinction depuis Charles Oakley en 1994[18].

Victime de blessures au début de la saison 2013-2014, Chandler a mis du temps à retrouver son rythme. Une blessure au genou droit subie le 5 novembre contre les Bobcats de Charlotte et une maladie des voies respiratoires supérieures au début du mois de janvier, ne le font jouer que 55 matchs. Le , lors de la défaite des siens contre les Warriors de Golden State, il est expulsé à la suite de deux fautes techniques consécutives avec Marreese Speights[19].

Mavericks de Dallas (2014-2015)Modifier

Le , Chandler, avec Raymond Felton est transféré aux Mavericks de Dallas en échange de Shane Larkin, Wayne Ellington, José Manuel Calderón, Samuel Dalembert et deux second tour de draft 2014[20]. Ce transfert réunit Chandler et ses anciens coéquipiers Dirk Nowitzki et José Juan Barea et l'entraîneur Rick Carlisle avec qui il a gagné le titre en 2010-2011.

Pour son premier match de retour avec Dallas le à l'ouverture de la saison 2014-2015, il marque 8 points et prend 10 rebonds lors de la défaite des siens 100 à 101 contre les Spurs de San Antonio. En 75 matchs au cours de la saison, Chandler obtient en moyenne un double-double avec 10,3 points et 11,5 rebonds, en plus de 1,2 contre.

Suns de Phoenix (2015-2018)Modifier

Le 9 juillet, il signe un contrat de 4 ans pour 52 000 000$ aux Suns de Phoenix[21]. Le 21 janvier, Chandler atteint un record de saison avec 20 rebonds dans une défaite contre les Spurs de San Antonio. Deux jours plus tard, dans une victoire contre les Hawks d'Atlanta, Chandler égale le record de la franchise des Suns avec 27 rebonds, dont 17 en première période, et a également inscrit 13 points en plus de 5 passes décisives. Ses 27 rebonds égalent le record établi par Paul Silas en 1971, et ses 13 rebonds offensifs établissent un record de franchise[22]. Chandler est également devenu le premier joueur des Suns dans l’histoire de la franchise à enregistrer deux matchs consécutifs avec 20 rebonds.

Le 21 janvier, dans une victoire contre les Knicks de New York, Chandler établit un record en saisissant plus de 15 rebonds sur sept matchs consécutifs[23]. Sa meilleure partie de saison s’est déroulé entre le 19 et le 24 janvier, où il dispute trois match, inscrivant en moyenne 17,25 points et 14,5 rebonds par match[24], ce qui comprend la marque de 22 points à deux reprises. Chandler est apparu dans 47 des 57 premiers matchs des Suns avant d’être mis sur le banc après la pause du All-Star Game. Chandler aurait dit à la direction des Suns, à la date limite des transferts, qu’il ne voulait pas être transféré[25].

Au cours de la saison 2017-2018, Chandler a subi une blessure au cou qui l’a mis de côté pendant 36 matchs au total. Le 14 janvier 2018, Chandler saisit 14 rebonds contre les Pacers de l'Indiana pour devenir le 40e joueur de l’histoire de la ligue à atteindre 10 000 rebonds en carrière[26]. Il n’a participé qu’à 46 matchs cette saison, et a notamment raté le dernier mois de la saison.

Après avoir commencé la saison 2018-2019 avec un rôle réduit, en raison de l’arrivée du rookie Deandre Ayton, le , il demande à quitter l'équipe[27].

Lakers de Los Angeles (2018-2019)Modifier

Libéré par les Suns de Phoenix, il signe, le , avec les Lakers de Los Angeles[28].

Rockets de Houston (2019-2020)Modifier

Le , il signe pour une saison avec les Rockets de Houston[29].

Sélection nationaleModifier

 
Tyson Chandler avec Team USA.

Le , il est sélectionné dans l'équipe des États-Unis de basket-ball pour le tournoi des Amériques.

Chandler est membre de l’équipe des États-Unis aux Championnats du monde FIBA 2010, une équipe qui a terminé invaincue dans le tournoi et a remporté la médaille d’or. Il joue l'ensemble des matchs en sortie de banc, avec 2,6 points et 2.7 rebonds par match.

Chandler est de nouveau sélectionné pour jouer aux Jeux olympiques d’été de Londres 2012, et prend la place de titulaire. L’équipe des États-Unis termine à nouveau invaincue dans le tournoi et remporte la médaille d’or contre l’Espagne avec une victoire 107-100[30].

Clubs successifsModifier

PalmarèsModifier

Sélection nationaleModifier

En clubModifier

Distinctions personnellesModifier

StatistiquesModifier

Champion NBA
Défenseur de l'année Meilleur joueur de cette catégorie statistique de la saison

gras = ses meilleures performances

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2001-2002 Chicago 71 31 19.6 .497 .000 .604 4.8 .8 .4 1.3 6.1
2002-2003 Chicago 75 68 24.4 .531 .000 .608 6.9 1.0 .5 1.4 9.2
2003-2004 Chicago 35 8 22.3 .424 .000 .669 7.7 .7 .5 1.2 6.1
2004-2005 Chicago 80 10 27.4 .494 .000 .673 9.7 .8 .9 1.8 8.0
2005-2006 Chicago 79 50 26.8 .565 .000 .503 9.0 1.0 .5 1.3 5.3
2006-2007 New Orleans 73 73 34.6 .624 .000 .527 12.4 .9 .5 1.8 9.5
2007-2008 New Orleans 79 79 35.2 .623 .000 .593 11.7 1.0 .6 1.1 11.8
2008-2009 New Orleans 45 45 32.1 .565 .000 .579 8.7 .5 .3 1.2 8.8
2009-2010 Charlotte 51 27 22.8 .574 .000 .732 6.3 .3 .3 1.1 6.5
2010-2011 Dallas 74 74 27.8 .654 .000 .732 9.4 .4 .5 1.1 10.1
2011-2012 New York 62 62 33.2 .679 .000 .689 11.0 .9 .9 1.4 11.3
2012-2013 New York 66 66 32.8 .638 .000 .694 10.7 .9 .6 1.1 10.4
2013-2014 New York 55 55 30.2 .593 .000 .632 9.6 1.1 .7 1.1 8.7
2014-2015 Dallas 75 75 30.5 .666 .000 .720 11.5 1.1 .6 1.2 10.3
2015-2016 Phoenix 66 60 24.5 .583 .000 .620 8.7 1.0 .5 .7 7.2
2016-2017 Phoenix 47 46 27.6 .671 .000 .734 11.5 .6 .7 .5 8.4
2017-2018 Phoenix 46 46 25.0 .647 .000 .617 9.1 1.2 .3 .6 6.5
2018-2019 Phoenix 7 0 12.7 .667 .000 .556 5.6 .9 .3 .1 3.7
L.A. Lakers 48 6 16.4 .609 .000 .594 5.6 .6 .4 .5 3.1
2019-2020 Houston 26 5 8.4 .778 .000 .462 2.5 .2 .2 .3 1.3
Carrière 1,160 886 27.3 .597 .000 .644 9.0 .8 .5 1.2 8.2
All-Star Game 1 0 17.0 .400 .000 1.000 8.0 .0 .0 .0 7.0

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2005 Chicago 6 0 28.7 .475 .000 .696 9.7 1.3 .2 2.2 11.7
2006 Chicago 6 0 17.3 .667 .000 .300 4.5 .5 .3 .3 1.8
2008 New Orleans 12 12 34.3 .632 .000 .625 10.3 .4 .4 1.7 8.0
2009 New Orleans 4 4 23.5 .500 .000 .500 5.3 .5 .5 .3 3.8
2010 Charlotte 4 0 15.0 .545 .000 .667 2.5 .5 .5 .8 3.5
2011 Dallas 21 21 32.4 .582 .000 .679 9.2 .4 .6 .9 8.0
2012 New York 5 5 33.4 .440 .000 .600 9.0 .8 1.4 1.4 6.2
2013 New York 12 12 29.2 .538 .000 .750 7.3 .3 .7 1.2 5.7
2015 Dallas 5 5 32.0 .655 .000 .500 10.8 .2 .6 1.2 10.2
2020 Houston 1 0 0.0 .000 .000 .000 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
Carrière 76 59 28.9 .566 .000 .628 8.1 .5 .6 1.1 6.9

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Tyson Chandler en NBA sont les suivants[31],[32] :

Record de la franchise
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 28 @ Nets de Brooklyn 22 Wizards de Washington
Paniers marqués 12 @ Nets de Brooklyn 9 Wizards de Washington
Paniers tentés 17 2 fois 11 Wizards de Washington
Paniers à 3 points réussis - - - - - -
Paniers à 3 points tentés 1 11 fois - - -
Lancers francs réussis 14 @ Magic d'Orlando 11 @ Wizards de Washington
Lancers francs tentés 16 2 fois 15 @ Wizards de Washington
Rebonds offensifs 13 Hawks d'Atlanta 13 Trail Blazers de Portland
Rebonds défensifs 19 @ Hawks d'Atlanta 11 Spurs de San Antonio
Rebonds totaux 28 Warriors de Golden State 20 Trail Blazers de Portland
Passes décisives 6 @ Knicks de New York 3 2 fois
Interceptions 5 Hawks d'Atlanta 3 Celtics de Boston
Contres 7 3 fois 4 2 fois
Balles perdues 8 @ Spurs de San Antonio 7 @ Heat de Miami
Minutes jouées 50 Mavericks de Dallas 43 Heat de Miami

Dernière mise à jour :

Pour approfondirModifier

RéférencesModifier

  1. (en-US) George Dohrmann, « A School For Scandal Take a championship high school team, an NBA-ready 7-footer, a coach accused of molestation, a secretive summer-league operator and a community desperate for a winner, and you've got all the ingredients for... », sur Sports Illustrated Vault | SI.com (consulté le 6 avril 2021)
  2. (en) « The Big Man is Back », sur D Magazine (consulté le 6 avril 2021)
  3. « JockBio: Tyson Chandler Biography », sur www.jockbio.com (consulté le 6 avril 2021)
  4. K. C. Johnson, « Bulls rolled dice on Tyson Chandler and Eddy Curry 15 years ago », sur chicagotribune.com (consulté le 6 avril 2021)
  5. « Briefs: Chandler agrees to contract terms with Bulls », sur seattletimes.com, (consulté le 6 avril 2021)
  6. a et b (en) « Bulls to deal Chandler to Hornets for Brown, Smith », sur ESPN.com, (consulté le 6 avril 2021)
  7. (en) Hornets stand pat at trade deadline, USA Today, 18 février 2009.
  8. (en) Bobcats, Hornets complete Okafor-Chandler deal, USA Today, 28 juillet 2009.
  9. Syra Sylla, « Tyson Chandler passe aux Mavericks », lapresse.ca, (consulté le 7 novembre 2018)
  10. (en-US) A. J. Neuharth-Keusch, « The most lopsided trades in NBA history », sur USA TODAY (consulté le 6 avril 2021)
  11. « NBA: premier titre de champions pour les Dallas Mavericks », sur LExpress.fr, (consulté le 6 avril 2021)
  12. a et b (en) « 5-on-5: What's next for the Dallas Mavericks? », sur ESPN.com, (consulté le 6 avril 2021)
  13. (en-US) « Mark Cuban still thinks breaking up 2011 Championship team was right decision », sur The Smoking Cuban, (consulté le 6 avril 2021)
  14. (en) David Daniels, « Mark Cuban Would Be Foolish to Blow Up Mavericks for Chance at Howard, Williams », sur Bleacher Report (consulté le 6 avril 2021)
  15. Syra Sylla, « Chandler aux Knicks, Billups amnistié », basketsession.com, (consulté le 7 novembre 2018)
  16. Alain Mattei, « Officiel: Tyson Chandler élu défenseur de l’année, devant Serge Ibaka », basketusa.com, (consulté le 31 janvier 2015)
  17. (en) « Pistons vs. Knicks - Game Recap - February 4, 2013 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 6 avril 2021)
  18. (en) « Chandler named to All-Defensive First Team », sur ESPN.com, (consulté le 6 avril 2021)
  19. Fabrice Auclert, « Tyson Chandler expulsé après une embrouille avec Marreese Speights », basketusa.com, (consulté le 1er mars 2014)
  20. Dimitri Kucharczyk, « New York envoie Tyson Chandler à Dallas dans un échange à six joueurs », basketusa.com, (consulté le 31 janvier 2015)
  21. « Tyson Chandler signe aux Suns pour 52M », basketsession.com, (consulté le 26 juillet 2015)
  22. « Tyson Chandler grabs 27 rebounds, ties Suns franchise record », sur Arizona Sports, (consulté le 6 avril 2021)
  23. (en-US) Doug Haller, « Phoenix Suns' Tyson Chandler takes the fight to Father Time », sur The Arizona Republic (consulté le 6 avril 2021)
  24. (en-US) Doug Haller, « Phoenix Suns' Tyson Chandler takes the fight to Father Time », sur The Arizona Republic (consulté le 6 avril 2021)
  25. (en) « Tyson Chandler rejected pre-deadline trade to NBA contender to stick with lowly Suns », sur CBSSports.com (consulté le 6 avril 2021)
  26. « Tyson Chandler dans le club des 10.000 rebonds - Fil Info - NBA - Basket », sur Sport24, 2018-01-15cet06:54:22+0100 (consulté le 6 avril 2021)
  27. Fabrice Auclert, « Libéré par les Suns, Tyson Chandler devrait rejoindre les Lakers ! », basketusa.com, (consulté le 7 novembre 2018)
  28. Fabrice Auclert, « Les Lakers officialisent l’arrivée de Tyson Chandler », basketusa.com, (consulté le 7 novembre 2018)
  29. https://basket-infos.com/2019/07/12/tyson-chandler-signe-aux-rockets/
  30. « Le Team USA remet ça », sur Eurosport, (consulté le 6 avril 2021)
  31. (en) « Tyson Chandler Career Bests », sur basketball.realgm.com
  32. (en) « Tyson Chandler Stats », sur espn.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :