Tyrconnell

Tyrconnell (en irlandais : Tír Chonaill, c'est-à-dire « territoire de Conall »), également dénommé Tirconnell, était un royaume gaélique d'Irlande, associé géographiquement avec l'actuel comté de Donegal en Ulster, qui a été dénommé à une époque Comté de Tyrconnell. Il incluait aussi anciennement une partie des actuels comté de Fermanagh, comté de Sligo, comté de Leitrim, comté de Tyrone et comté de Londonderry lors de sa plus grande expansion. Le royaume représentait le domaine d'origine du Cenél Conaill un peuple des Uí Néill du Nord bien qu'ils aient sous leur souveraineté des petits groupes d'autres Gaels de cette région.

À partir de sa fondation au Ve siècle par le Cenél Conaill, le Túath est une partie du plus vaste royaume d'Ailech, aux côtés de ses cousins du Cenél nEógain, parents descendants eux aussi de Niall Noigiallach.

Son expansion initiale coïncide avec le déclin de l'Ulaid, dont le royaume de Ulster se restreint à la côte nord-est. Au XIIe siècle le royaume d'Ailechse se scinde en deux entités territoriales et le Cenél Conaill devient le Tír Chonaill sous la dynastie du clan Ó Domhnaill (anglais: O'Donnell). Il est le lieu de combats lors de la guerre de neuf ans d'Irlande à la fin du XVe siècle. Il continue d'exister jusqu'au début du XVIIe siècle lorsque qu'il est incorporé dans le royaume d'Irlande sous souveraineté anglaise après la Fuite des comtes.

GéographieModifier

Le royaume s'étendait dans la région désignée actuellement comme le comté de Donegal, bien que le royaume et ensuite principauté de Tyrconnell était nettement plus étendu, comprenant des portions de Sligo, Leitrim (actuellement en République d'Irlande), Tyrone, Fermanagh et la partie sud du Londonderry (désormais en Irlande du nord). Selon Geoffrey Keating, il incluait temporairement au XIVe siècle les baronnies de Carbury dans le comté de Sligo (gaélique: Cairbre, dans le Comté de Sligo), Rosclogher (gaélique Dartrighe), dans le Comté de Leitrim), et Magheraboy (gaélique: Machaire Bui), principalement Toorah ou Tuath Ratha) et Firlurg (gaélique: Lorg), dans le Comté de Fermanagh). De ce fait, il eut une taille variable entre celle de la Corse (8,680 km2) et du Liban (10,452 km2).

SouverainsModifier

Les descendants de Conall Gulban le Cenél Conaill alternent avec le Cenél nEógain, l'autre lignée des Uí Néill du Nord, au titre d'Ard ri Erenn jusqu'à la déposition de Flaithbhertach en 734. Confiné ensuite dans le Tir Connail, c'est-à-dire le diocèse de Raphoe, deux dynasties royales les Ua Máel Doraid et les Ua Cannannáin s’affrontent dans une faide interne jusqu'à la fin du XIe siècle avec parfois l'interférence d'abord des Ua Taircheirt et ensuite des Ua Dochartaig. Seul Ruaidrí Ua Canannáin s'impose comme concurrent au titre d'Ard ri jusqu'à sa mort en 950. À partir de 1197, les Ua Domhnaill/Ó Domhaill du Cenél Lugdach de Kilmacrenan obtiennent le monopole de la seigneurie jusqu'à la fin de l'ancien ordre gaélique en 1603[1]

Diocèse de RaphoeModifier

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Art Cosgrove, New History of Irland,Volume II ‘’Medieval Ireland 1169-1534’’, Oxford, Oxford University Press, , 1066 p. (ISBN 978-0-19-953970-3), p. 14.

BibliographieModifier

  • (en) The History of Ireland, by Geoffrey Keating, D.D. (1580–1644), written in the years prior to 1640, and known in the original Gaelic as "Foras Feasa ar Eirinn" (le Seathrun Ceitinn), published by the Irish Texts Society, London, 1914. Volume IV. See index entry for Tír Chonaill
  • (en) The Life of Hugh Roe O'Donnell, Prince of Tyrconnell (Beatha Aodh Ruadh O Domhnaill) de Lughaidh Ó Cléirigh. Edited par Paul Walsh et Colm Ó Lochlainn. Irish Texts Society, vol. 42. Dublin: Educational Company of Ireland, 1948 (original Gaelic manuscript in the Royal Irish Academy in Dublin).
  • (en) Annals of the Kingdom of Ireland (Annála Ríoghachta Éireann) by the Four Masters, from the earliest period to the year 1616, compiled during the period 1632–1636 by Brother Michael O’Clery, traduit et édité par John O'Donovan en 1856, republié en 1998 par De Burca, Dublin.
  • (en) Blood Royal – From the time of Alexander the Great to Queen Elizabeth II, by Charles Mosley, published for Ruvigny Ltd., London, 2002 (ISBN 0-9524229-9-9)
  • (en) Vicissitudes of Families, by Sir Bernard Burke, Ulster King of Arms, published by Longman, Green, Longman and Roberts, Paternoster Row, London, 1861. (Chapter on O'Donnells, pages 125–148).
  • (en) The Fate and Fortunes of the Earls of Tyrone (Hugh O'Neill) and Tyrconnel (Rory O'Donel), their flight from Ireland and death in exile, by the Rev. Charles Patrick Meehan, MRIA, 2nd edition, James Duffy, London, 1870.
  • (en) Erin's Blood Royal – The Gaelic Noble Dynasties of Ireland, by Peter Berresford Ellis, Constable, London, 1999, (pages 251–258 on the O'Donel, Prince of Tirconnell).
  • (en) Vanishing Kingdoms – The Irish Chiefs and their Families, par Walter J. P. Curley (former US Ambassador to Ireland), with foreword by Charles Lysaght, published by The Lilliput Press, Dublin, 2004 [ (ISBN 1-84351-055-3) & (ISBN 1-84351-056-1)]. (Chapter on O'Donnell of Tyrconnell, page 59).
  • A View of the Legal Institutions, Honorary Hereditary Offices, and Feudal Baronies established in Ireland, by William Lynch, Fellow of the Society of Antiquaries, published by Longman, Rees, Orme, Brown, and Green, Paternoster Row, London, 1830 (O'Donnell: page 190, remainder to Earl's patent).