Ouvrir le menu principal

Turpion d'Angoulême

(Redirigé depuis Turpion (comte d'Angoulême))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turpion et Turpin.

Turpion ou Turpin († 863), est le plus ancien comte d'Angoulême connu, probablement membre de la famille des Guilhelmides.

BiographieModifier

Son ascendance est incertaine. Les seules certitudes sont qu'il est frère d'Émenon († 866) et de Bernard le Poitevin († 844), comtes de Poitiers[1]. Il est probablement issu de la famille des Guilhelmides. Les hypothèses relatives à son ascendance sont exposées dans l'article sur Émenon de Poitiers.

Malgré l'attitude de son frère le comte Émenon de Poitiers, qui soutient ouvertement les révoltes de Pépin Ier d'Aquitaine contre l'empereur Louis le Pieux, il est nommé par ce même empereur comme comte d'Angoulême en 839, ce qui, selon Édouard de Saint-Phalle, indique que sa famille est puissante et à ménager[2].

Lorsqu'Émenon est déposé par Louis le Pieux, c'est à Angoulême auprès de Turpion qu'il va se réfugier[3].

En 844, il combat aux côtés de son cousin Guillaume de Septimanie, comte de Toulouse, sous les ordres de Pépin II d'Aquitaine. Le , ils écrasent l'armée de Charles le Chauve à proximité d'Angoulême[2].

Selon le chroniqueur Adémar de Chabannes, Turpion fut tué le 4 octobre 863 près de Saintes dans un combat contre les Vikings. Il ne semble pas avoir eu d'enfant, car c'est son frère Émenon qui lui succède au comté d’Angoulême[2].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier