Ouvrir le menu principal

Turbomeca Turmo
(caract. Turmo IIIC7)
Vue du moteur
Un Turbomeca Turmo IIIB.

Constructeur Drapeau : France Turbomeca
Utilisation SA.330 Puma
SA.321 Super Frelon
Caractéristiques
Type Turbomoteur à usages multiples[1]
double arbre à turbine libre[2]
Longueur 1 820 mm
Diamètre 716 mm
Masse 325 kg
Composants
Compresseur BP : 1 étage axial
HP : 1 étage centrifuge
Chambre de combustion Annulaire à flux inversé (« reverse flow »)
Turbine Régénération : Axiale, à 2 étages
Prise de puissance : Libre, à 2 étages
Performances
Puissance maximale 1 632 ch, soit 1 217 kW
Taux de compression 5,9 : 1
Débit d'air 6,2 kg/s

Le Turbomeca Turmo est un turbomoteur français développé pour être utilisé essentiellement par des hélicoptères, mais également par un avion, dans une version turbopropulseur. Il a été remplacé par le Makila, plus puissant et plus moderne, dans plusieurs domaines d'emploi, en particulier les hélicoptères lourds, mais a fait preuve d'une grande robustesse au sein de la flotte d'hélicoptères français durant toute sa carrière, et il est toujours fabriqué à l'étranger, sous d'autres désignations.

GénéralitésModifier

Il est un descendant du concept novateur de Turbomeca, l’Artouste. Les dernières versions délivraient une puissance sur l'arbre d'environ 1 610 ch (1 200 kW). Une version turbopropulseur fut également développée, pour propulser l'avion de transport ADAC Breguet 941.

Les versions actuelles sont construites en partenariat avec Rolls-Royce, ce qui a d'ailleurs donné naissance au Bristol Siddeley Nimbus. Le moteur est également produit sous licence par les ateliers chinois Changzhou Lan Xiang Machinery Works, sous la désignation de WZ-6, et l'entreprise roumaine Turbomecanica Bucuresti (ro) sous la désignation Turmo IV-CA.

VersionsModifier

  • Turmo IIC  : Turbomoteur de 1 000 ch (735,4 kW), prévue pour propulser les SE.3200 Frelon de série ;
  • Turmo IIIB : Turbomoteur de 700 ch (520 kW) propulsant les prototypes SE.3200 Frelon ;
  • Turmo IIIC : Turbomoteur de 1 200 ch (890 kW) ;
  • Turmo IIIC2 : Développé à partir du IIIC, délivrant 1 300 ch (970 kW) ;
  • Turmo IIIC3 : Turbomoteur pour les Super Frelon de production, développant une puissance maximale de 1 500 ch (1 100 kW) à 33 500 tr/min ;
  • Turmo IIIC4
  • Turmo IIIC5
  • Turmo IIIC6
  • Turmo IIIC7
  • Turmo IIID : Turbopropulseur pour le futur avion de transport ADAC Breguet Br.941, développant une puissance maximale de 1 225 ch (913 kW)
  • Turmo IIID2 : 1 335 ch (996 kW) à 22 460 tr/min ;
  • Turmo IIID3 : 1 450 ch (1 080 kW) à 33 500 tr/min ;
  • Turmo IVB
  • Turmo IVC
  • Turmo IV-CA : Production sous licence en Roumanie ;
  • Turmo VI : Turbopropulseur avec deux étages de compresseur axiaux, un compresseur centrifuge et deux étages de turbine libre, taré à 1 800 ch (1 300 kW) à 32 000 tr/min ;
  • WZ-6 : Production sous licence aux Changzhou Lan Xiang Machinery Works en République populaire de Chine.

ApplicationsModifier

HélicoptèresModifier

  • Sud-Aviation SA.330 Puma
    • SA.330B : Deux Turmo IIIC4 de 1 185 ch (884 kW) ;
    • SA.330C : Deux Turmo IVB de 1 400 ch (1 044 kW) ;
    • SA.330F : Deux Turmo IIIC4 de 1 185 ch (884 kW) ;
    • SA.330G : Deux Turmo IVC de 1 575 ch (1 175 kW) ;
    • SA.330H : Deux Turmo IVC de 1 575 ch (1 175 kW).
  • SNCASE SE.3200 Frelon : Trois Turmo IIIB de 700 ch (520 kW) ;
  • Sud-Aviation SA.321 Super Frelon
    • SA.321G : Trois Turmo IIIC6, puis C7 (Aéronavale française) ;
    • SA.321H : Trois Turmo IIIE (version pour l'Irak) ;
    • Changhe Z-8 : Trois Changzhou Lan Xiang WZ6 (version sous licence chinoise).
  • Bölkow Bo 46 (en)
  • IAR-330L (en) : Deux Turmo IVC de 1 576 ch (1 175 kW)

TrainsModifier

AvionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Gunston 1989
  2. (en) « International Turbine Engine Directory : Turbomeca Turmo » [PDF], Flight International magazine, Flight Global/Archives, , p. 69

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier