Tuile (jeu vidéo)

Une tuile (tile en anglais, généralement traduit par un carreau dans le pavage en géométrie) est un asset graphique d'un jeu vidéo, constitué de petites images carrées (moins souvent, rectangulaires, parallélogrammatiques ou hexagonales) disposées sur une grille. L'ensemble complet des tuiles disponibles pour une utilisation dans une zone de jeu est appelé un jeu de tuiles (ou tileset en anglais). La plupart des jeux utilisant cette technique de programmation sont affichés en deux dimensions. La technique utilisant ces éléments graphiques est appelée tile mapping[1],[2],[3],[4].

Liste en couleurs de mosaïques très petites, chacune représentant un objet particulier, comme une pièce de mobilier, pouvant être implanté dans un jeu vidéo.
Un système de tuiles à disposer dans un moteur de jeu pour obtenir un rendu rapide.

L'écran est ainsi représenté par une grille composée de nombreuses cases, sur lesquelles sont appliquées une image par case. Les tuiles issue d'une images uniques sur laquelle elles sont regroupées. Cette image est appelée jeu de tuiles (ou tileset en anglais)[1].

Les jeux vidéo utilisant la technologie des tuiles utilisent généralement un atlas de texture pour des raisons de performances. La plupart des systèmes de jeux vidéo (console et arcade) de la fin des années 1970 jusqu'au milieu des années 1990 sont compatibles avec l'affichage des écrans en mosaïque avec peu d'interaction de la part du processeur[5].

HistoriqueModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Mark J. P. Wolf, Before the Crash : Early Video Game History, Détroit, Wayne State University Press, , 255 p. (ISBN 978-0-8143-3450-8, lire en ligne), p. 173-174.