Tucumcari

ville du comté de Quay, Nouveau-Mexique, États-Unis

La ville de Tucumcari est le siège du comté de Quay, situé dans le Nouveau-Mexique, aux États-Unis, sur l'historique Route 66.

Tucumcari
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Superficie
24,61 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
1 247 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Quay County New Mexico Incorporated and Unincorporated areas Tucumcari Highlighted.svg
Démographie
Population
5 989 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
243,3 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
88401Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
35-79910Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
575Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Blue Swallow Motel à Tucumcari.

Dans la culture populaireModifier

  • La localité passe à la postérité en 1965 lors de la sortie du western de Sergio Leone, Et pour quelques dollars de plus (VO : For a Few Dollars More)[1]. Les premières scènes du film montrent Lee Van Cleef – qui incarne le révérend-colonel Douglas Mortimer, ancien officier sudiste reconverti redoutable chasseur de primes – dans un train. Il souhaite descendre à la prochaine halte, mais l'arrêt n'est pas prévu. Au passager assis face à lui qui le lui fait observer il réplique, impassible : « Ce train s'arrêtera à Tucumcari » (This train'll stop at Tucumcari)[2] avant de se lever et d’actionner le signal d'alarme. Ce passage constitue un anachronisme, car la bourgade actuelle ne voit le jour qu’au début du XXe siècle. Or, l'action du film est censée se dérouler après la guerre de Sécession, vers les années 1880.
  • En 1959 Hugues Aufray évoque déjà cette ville dans une chanson intitulée Tucumcari.
  • La ville de Tucumcari est citée dans la saison 1 de l'épisode 6 de Supernatural par Dean Winchester.

Notes et référencesModifier

  1. Second volet de la trilogie de l'Homme sans nom.
  2. (en) « 1965 film directed by Sergio Leone », sur wikiquote.org, Wikimedia Foundation, Inc., (consulté le 4 septembre 2020).

Liens externesModifier