Ouvrir le menu principal
Illustration du tsurushi.

Le tsurushi (釣殺し?), ou « pendaison inversée », est une méthode japonaise de torture employée au XVIIe siècle afin de contraindre les chrétiens - les kirishitan - à abjurer leur foi.

Des chrétiens, aussi bien japonais qu'occidentaux, sont soumis à la torture. Tandis que le torturé est suspendu par les pieds avec une corde, une des mains est tenue serrée avec une corde, mais une autre pend librement, de sorte que le torturé peut signaler qu'il est prêt à se rétracter.

Le tsurushi passe pour être insupportable à ceux qui y sont soumis. Le corps est descendu dans un trou, souvent rempli de terre. En règle générale, une entaille est faite dans le front afin de diminuer la pression sanguine dans la tête.

La vie des chrétiens qui se rétractent est épargnée, mais la plupart refusent de renier leur foi. Une victime notable de cette méthode de torture est Lorenzo Ruiz, premier martyr philippin canonisé par l'Église catholique.

Voir aussiModifier

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tsurushi » (voir la liste des auteurs).
  • C.R. Boxer: The Christian Century in Japan, 1549-1650, University of California Press, Berkeley, Calif. 1951, 1993 (ISBN 1-85754-035-2)

Articles connexesModifier