Tsang (gTsang)

partie occidentale de l'Ü-Tsang, ancienne région du « Tibet central »

Tsang (tibétain : གཙང, Wylie : gtsang ; chinois simplifié : 后藏 ; chinois traditionnel : 後藏 ; pinyin : hòuzàng ; litt. « Zang arrière » (par opposition au Ü, 前藏, qiánzàng, « Zang avant »), est une division géographique et une région historique du Tibet dont la capitale était Samzhubzê (aujourd'hui, district urbain de la Ville-préfecture de Shigatsé).

Superposition des régions tibétaines traditionnelles (Ngari, Tsang, Ü ; Kham ; Amdo) aux régions et provinces actuelles (Xizang ou région autonome du Tibet ; Sichuan ; Qinghai). En gris, régions aux populations tibétaines importantes[1].

Avec Ü (tibétain : དབུས་་, Wylie : dbus), la région forme le Tibet central Ü-Tsang, l'une des trois régions tibétaines (cholka-sum), les deux autres étant celles du Kham et de l'Amdo. Selon les auteurs et le contexte, le Ngari est parfois associé à l'ensemble Ü-Tsang (et est donc inclus dans le cholka-sum sans constituer une région additionnelle), parfois traité séparément.

HistoireModifier

GéographieModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) Andreas Gruschke, « Die Jonangpa in Osttibet », sur info-buddhismus.de