Trutnov

commune tchèque

Trutnov
Trautenau
Trutnov
Trutnov : place Krakonoš.
Blason de Trutnov Drapeau de Trutnov
 
Administration
Pays Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Région Flag of Hradec Kralove Region.svg Hradec Králové
District Trutnov
Région historique Bohême
Maire Ivan Adamec
Code postal 541 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 30 234 hab. (2020)
Densité 293 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ 39″ nord, 15° 54′ 46″ est
Altitude 414 m
Superficie 10 336 ha = 103,36 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte administrative de Tchéquie
City locator 14.svg
Trutnov
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte topographique de Tchéquie
City locator 14.svg
Trutnov
Liens
Site web www.trutnov.cz

Trutnov (en allemand : Trautenau) est une ville de la région de Hradec Králové, en Tchéquie, et le chef-lieu du district de Trutnov. Sa population s'élevait à 30 234 habitants en 2020[1].

GéographieModifier

Trutnov se trouve au nord-est de la Bohême et aux pieds des monts des Géants, dans la vallée de l'Úpa. Elle est située à 25 km au nord-ouest de Náchod, à 36 km au sud-ouest de Wałbrzych (Pologne), à 40 km au nord de Hradec Králové et à 118 km au nord-est de Prague[2].

La commune est limitée par Žacléř, Bernartice et Zlatá Olešnice au nord, par la Pologne, Chvaleč, Radvanice, Velké Svatoňovice, Suchovršice et Úpice à l'est, par Hajnice au sud, et par Staré Buky, Pilníkov, Vlčice et Mladé Buky à l'ouest[3].

HistoireModifier

Pour favoriser le développement de son pays, le roi Venceslas Ier encourage l'établissement de colonies par les Allemands. Sur l'emplacement d'un ancien comptoir slave, des Allemands fondent Trautenau dont le nom slave de Trutnov dérive.

Jusqu'en 1918, la ville de Trautenau - Trutnov (Trautenau jusqu'à la fin du XIXe siècle) fait partie de l'empire d'Autriche, puis d'Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[4].

Le , Trautenau est le théâtre d'une sanglante bataille pendant la guerre austro-prussienne de 1866.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[5] :

Évolution démographique
1870 1881 1891 1901 1911 1921 1930
18 28922 39125 40727 56129 78626 41228 329
1950 1961 1970 1980 1991 2001 2013
21 03025 21426 04629 50631 99931 99730 860
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
30 80830 89330 81230 68030 57730 37230 234

AdministrationModifier

La ville de Trutnov se compose de 21 quartiers :

  • Adamov (Adamsthal)
  • Babí (Trautenbach)
  • Bohuslavice (Bausnitz)
  • Bojiště (Hohenbruck)
  • Dolní Předměstí (Niedere Vorstadt)
  • Dolní Staré Město (Nieder-Altstadt)
  • Horní Předměstí (Obere Vorstadt)
  • Horní Staré Město (Ober-Altstadt)
  • Kryblice (Krieblitz)
  • Lhota (Welhotta)
  • Libeč (Gabersdorf)
  • Nový Rokytník (Neurognitz)
  • Oblanov (Kaltenhof)
  • Poříčí (Parschnitz)
  • Starý Rokytník (Altrognitz)
  • Střední Předměstí
  • Střítež (Burkersdorf)
  • Studenec (Staudenz)
  • Vnitřní Město
  • Volanov (Weigelsdorf)
  • Voletiny (Wolta)

Ainsi que les hameaux suivants :

  • Bezděkov (Bösig)
  • Debrné (Döberle)
  • Dolce (Dreyhäuser)
  • Dolníky (Grabenhäuser)
  • Kacíř
  • Kalná Voda (Trübwasser)
  • Kouty
  • Luční Domky
  • Nové Dvory (Neuhof)
  • Nové Voletiny (Neu Wolta)
  • Peklo (Höllenhäuser)
  • Rubínovice (Rudersdorf)
  • Zelená Louka

PersonnalitésModifier

JumelagesModifier

La ville de Trutnov est jumelée avec[6] :

CultureModifier

Trutnov accueille chaque année, depuis 1998, un des plus célèbres festival de Grindcore d'Europe, l'Obscene Extreme Festival[7], regroupant diverses artistes locaux et internationaux. Avec les années, la programmation musicale s'ouvre aux genre comme le Thrash metal, Death metal et du punk hardcore.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (cs) Population des communes de la Tchéquie au 1er janvier 2020.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  5. D'après pop-stat.mashke.org.
  6. Partnerská města
  7. « About us / OEF europe », sur www.obsceneextreme.cz (consulté le 13 septembre 2020)