Trudy Marshall

actrice américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marshall.
Trudy Marshall
Nom de naissance Gertrude Madeline Marshall
Naissance
Brooklyn, New York, État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 84 ans)
Century City, Los Angeles, Californie, États-Unis
Profession Actrice

Trudy Marshall, née Gertrude Madeline Marshall le dans le quartier de Brooklyn dans la ville de New York dans l'état de New York et morte le dans le quartier de Century City à Los Angeles en Californie, est une actrice et mannequin américaine.

BiographieModifier

Elle naît dans le quartier de Brooklyn à New York en 1920. Au début des années 1940, elle travaille comme mannequin pour l'agence d'Harry Conover et pose notamment comme modèle pour des publicités pour les marques de cigarettes Old Gold, Chesterfield et Lucky Strike.

Signée par la société de production 20th Century Fox en 1942, elle débute au cinéma la même année et obtient plusieurs rôles de figuration. En 1943, elle tient son premier rôle important en partageant l'affiche de la comédie Maîtres de ballet (The Dancing Masters) de Malcolm St. Clair avec le duo comique Laurel et Hardy.

En 1944, elle joue le rôle de la sœur de la famille Sullivan dans le film de guerre J'avais cinq fils (The Sullivans) de Lloyd Bacon qui s'inspire fortement de l'histoire des cinq frères Sullivan qui périrent au combat lorsque le croiseur léger USS Juneau (CL-52) sur lequel ils servaient tous les cinq fut coulé le 13 novembre 1942 lors de la bataille navale de Guadalcanal par des sous-marins japonais. Elle tourne également aux côtés d'Anthony Quinn et de Sheila Ryan dans le film d'espionnage Ladies of Washington de Louis King et tient un petit rôle dans le film noir Roger Touhy, Gangster de Robert Florey consacré à l'histoire du criminel Roger Touhy. Elle se marie la même année avec Phil Raffin, un homme d'affaires. Ensemble, ils auront plusieurs enfants, dont l'actrice Deborah Raffin

En 1945, elle devait jouée avec Fred MacMurray et June Haver dans la comédie Drôle d'histoire (Where Do We Go from Here?) de Gregory Ratoff mais Darryl F. Zanuck lui préfère l'actrice Joan Leslie. Elle joue à la place un court rôle dans le film de guerre Prisonniers de Satan (The Purple Heart) de Lewis Milestone. Elle apparaît ensuite dans deux productions notables de l'époque pour la Fox, la biographie musicale Les Dolly Sisters (The Dolly Sisters) d'Irving Cummings consacré aux deux sœurs du même nom et le drame Voyage sentimental (Sentimental Journey) de Walter Lang issu d'une nouvelle de la romancière Nelia Gardener White.

L'année suivante, elle prend notamment part à des films policiers, comme Alias Mr. Twilight de John Sturges ou Boston Blackie and the Law de D. Ross Lederman qui est consacré aux aventures du détective privé Boston Blackie et dans lequel elle a pour partenaires Chester Morris, Richard Lane et Constance Dowling (en).

En 1947, elle incarne le personnage de Phillys Hamilton, la secrétaire du détective privé Mike Shayne joué par Hugh Beaumont dans le film policier Too Many Winners de William Beaudine, cinquième et dernier film d'une série produite par la compagnie PRC. Elle tourne notamment ensuite aux côtés de Red Skelton et Janet Blair dans la comédie Bien faire... et la séduire (The Fuller Brush Man) de S. Sylvan Simon.

En 1950, elle côtoie Johnny Weissmuller sur le tournage de l'un nombreux films d'actions consacrés au personnage de Jungle Jim, Jim la Jungle dans l'antre des gorilles (Mark of the Gorilla) de William Berke. L'année suivante, elle obtient un court rôle dans la comédie musicale La Femme de mes rêves (I'll See You in My Dreams) de Michael Curtiz ou elle tombe amoureuse de Frank Lovejoy. Après avoir jouée la petite sœur de Susan Hayward dans le film biographie Le Général invincible (The President's Lady ) d'Henry Levin, elle se retire pour élever sa famille.

Elle revient de manière épisodique au cinéma et à la télévision au cours des années suivantes, jouant notamment dans l'adaptation par Richard Quine d'un roman de John Fante, Pleine de vie (Full of Life), en 1956. En 1975, elle apparaît pour la dernière fois au cinéma dans un rôle de figuration dans le drame romantique Une fois ne suffit pas (Jacqueline Susann's Once Is Not Enough) de Guy Green dans lequel joue également sa fille Deborah Raffin.

En 1982, son mari Phil Raffin décède. Elle décède en 2004 dans le quartier de Century City à Los Angeles à l'âge de 84 ans et repose dans le Hillside Memorial Park situé dans la même ville.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

A la télévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmModifier

  • 1979 : Willa de Joan Darling et Claudio Guzmán

Liens externesModifier