Troisième circonscription du Bas-Rhin

circonscription législative française

La troisième circonscription du Bas-Rhin regroupe les quartiers du nord de Strasbourg, ainsi que les villes de proche banlieue de Schiltigheim, Bischheim et Hœnheim et les villes de Reichstett et Souffelweyersheim (redécoupage de 2010). Il s'agit d'une nouvelle circonscription créée en 1986 à la suite de la réforme de la carte électorale, ayant entraîné la création d'une neuvième circonscription dans le département. Elle a subi un important redécoupage en 2010 : les communes de Reichstett et Souffelweyersheim (canton de Mundolsheim) y ont été rattachées, alors qu'une partie du canton de Strasbourg-VI, le quartier de Hautepierre a rejoint la 1re circonscription (Strasbourg-Centre).

Troisième circonscription du Bas-Rhin
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la circonscription.
Géographie
Pays France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Subdivisions
Cantons 4
Représentation
Député Bruno Studer
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe parlementaire LREM
Autres informations
Date de création

Description géographique et démographiqueModifier

Elle est composée des cantons urbains de :

Historiquement le quartier de la Robertsau était plutôt protestant, tout comme les villes de Bischheim et Schiltigheim. Cependant la périurbanisation de ces villes et des quartiers de la Robertsau et de Cronenbourg a établi une nette majorité catholique dans l'ensemble de la circonscription. Les quartiers de Cronenbourg et la ville de Hœnheim sont par ailleurs historiquement catholiques. Du à l'immigration, la circonscription compte aussi une forte population musulmane.

La proportion de dialectophones reste plus élevée dans cette circonscription que dans les autres circonscriptions strasbourgeoises, une majorité de la population, et cela dans les quatre cantons qui la composent, sait utiliser l'alsacien. L'usage du dialecte est particulièrement répandu dans les milieux "populaires" alsaciens, très présents dans la circonscription. Historiquement l'usage du français, assez répandu dans les quartiers strasbourgeois dès le retour à la France, s'est imposé plus progressivement à Schiltigheim et Bischheim.

Description politiqueModifier

La troisième circonscription fut créée à la suite du remaniement des circonscriptions organisé par le gouvernement Chirac en 1986, après le rétablissement du scrutin majoritaire. Assez hétérogène, aussi bien sociologiquement que géographiquement, elle rassemble le quartier plutôt "bourgeois" de la Robertsau ainsi que ceux plus "populaires" de Cronenbourg et de Hautepierre et la cité de l'Ill connu pour une grande nombre de logements sociaux et HLM, avec les communes de proche banlieue que sont Schiltigheim, Bischheim et Hœnheim. La circonscription ne représente que partiellement la ville de Strasbourg, et le poids de la ville de Schiltigheim est par ailleurs déterminant dans la constitution de la circonscription.

À l'origine, cette circonscription avait été plus ou moins perçue comme la plus à gauche du Bas-Rhin. Elle était en effet composée de Schiltigheim, principale mairie de centre-gauche du département, de Bischheim, dont le maire communiste n'avait été battu qu'en 1983 par un candidat démocrate-chrétien, et Strasbourg VI, canton détenu jusqu'en 1985 par le député socialiste Jean Oehler. La Robertsau, qui avait éliminé son conseiller général socialiste en 1982 au profit du gaulliste Robert Grossmann, et Hœnheim, détenu par un maire démocrate-chrétien, se situaient cependant plus à droite.

De fait, elle a élu en élection de 1988 le seul député socialiste du Bas-Rhin, Jean Oehler, implanté à Strasbourg VI. Celui-ci n'avait pourtant rassemblé que 50,7 % des voix, et ne l'emportait pas à la Robertsau. En élection de 1993, Oehler choisit de ne pas se représenter, la lutte de succession opposa alors trois candidats très implantés dans la circonscription, le maire de Schiltigheim ex-PS et rocardien Alfred Muller, le conseiller général de la Robertsau Robert Grossmann (RPR) et le maire de Bischheim André Klein-Mosser (UDF-CDS). Le second tour vit s'affronter Muller en tête et Grossmann, qui avait devancé d'une courte tête Klein-Mosser et le candidat du FN (très implanté à Cronenbourg-Hautepierre). Alfred Muller l'emporta facilement en dépit d'un contexte très peu favorable à la gauche (53,5 %), une partie des électeurs UDF s'étaient sans doute reportés sur lui. À ce paradoxe certain qui voyait un député de gauche l'emporter plus facilement en 1993, dans un contexte de "vague bleue", qu'en 1988, succéda la surprise de l'élection de 1997. Lors de ces élections, le grand favori et député sortant Alfred Muller fut éliminé dès le premier tour (17,4 %), il subissait la concurrence d'un candidat officiel du PS qui réalisait lui aussi 17 % et l'avait considérablement affaibli. Le second tour opposa le maire de Hœnheim André Schneider (RPR), très implanté dans le canton de Bischheim et à la Robertsau, au candidat du FN, qui réalisait de bons scores à Schiltigheim et Bischheim. Au second tour André Schneider fut élu très largement (70 %). La troisième circonscription fut ainsi l'un des rares sièges gagnés par la droite à l'occasion de la victoire de la gauche de 1997. En élection de 2002 André Schneider l'emporta très largement contre l'ancien maire de Strasbourg Catherine Trautmann, avec plus de 58 % des voix. Il remportait dans l'ensemble des cantons, et était le premier candidat à réaliser ce "grand chelem".

La circonscription reste très influencée par les enjeux politiques locaux. Si le canton de Strasbourg V reste très orienté à droite aussi bien à la Robertsau qu'au Wacken, et le canton de Strasbourg VI plutôt marquée à gauche (notamment à Hautepierre), certains candidats réussissent à troubler le traditionnel clivage gauche-droite. Ce fut notamment le cas de Alfred Muller, dont l'orientation à gauche a fluctué, et qui réalisait des scores très importants dans sa commune, mais était peu implanté dans le reste de la circonscription. Ce relatif non-alignement explique aussi bien sa victoire de 1993 que sa défaite de 1997. En 1993, les quatre cantons de la circonscription votaient pour des candidats différents, Schiltigheim pour Alfred Muller, Bischheim pour son conseiller général Klein-Mosser, Strasbourg V pour Robert Grossmann et Strasbourg VI pour le candidat FN Walter Krieger. De même en 1997 Alfred Muller restait en tête à Schiltigheim, André Schneider arrivait en tête à la Robertsau et à Bischheim, Stéphane Bourhis arrivant en tête à Strasbourg VI. En 2002 André Schneider dépassait la majorité absolue dans sa commune de Hœnheim.

On peut cependant distinguer une géographie électorale dans la circonscription. La droite réalise ses meilleurs scores à Strasbourg V, est bien implantée à Bischheim et Hœnheim, ainsi que dans le vieux-Cronenbourg. À Schiltigheim une partie de son électorat a sans doute voté pour Alfred Muller en 1993 et 1997, la ville reste d'ailleurs plutôt orientée à gauche. Celle-ci réalise ses meilleurs scores à Hautepierre, est bien implantée à Schiltigheim, plus faiblement à Bischheim, nettement plus faiblement à la Robertsau (la candidate PS a été éliminée au premier tour lors des dernières élections cantonales par un candidat proche de l'UDF et le candidat RPR). Le FN reste assez fort dans l'ensemble de la circonscription, et notamment dans certains quartiers "populaires" comme la cité de l'Ill, ou le Marais à Schiltigheim, ainsi qu'à Strasbourg VI. Jean-Marie Le Pen est arrivé en tête dans la circonscription en 1995 et 2002.

En 1988 la circonscription votait assez nettement pour François Mitterrand (54 %). En 1995 Jean-Marie Le Pen arrivait en tête (25,1 %) devant Lionel Jospin (21,9 %), Édouard Balladur (21,4 %) et Jacques Chirac (15,4 %). Au second tour Jacques Chirac l'emportait (52,7 %). En 2002 la circonscription plaçait à nouveau Jean-Marie Le Pen en tête des candidats (20,8 %), devant Jacques Chirac (18 %), Lionel Jospin (16,1 %) et François Bayrou (11 %).

Les échéances présidentielles et législatives de 2007 ne présentèrent pas de grandes modifications, la circonscription s'affirma cependant plus à droite lors des échéances de 2007 qu'en 1995. Au premier tour Nicolas Sarkozy arrivait en tête avec 31,7 %, dépassant de plus de 13 points le score Chirac en 2002, Ségolène Royal se plaçait seconde avec 27,4 %, score en progression, arrivant en tête à Hautepierre, François Bayrou réalisait 21 %, un résultat légèrement inférieur à sa moyenne régionale, Jean-Marie Le Pen ne dépassait pas 10 % (9,9 %). La chute de ce dernier, généralisée en Alsace, profitait largement à Nicolas Sarkozy, ainsi qu'à François Bayrou. Le candidat UMP réalisait ses meilleures performances à la Robertsau, à Bischheim et Hœnheim, ainsi qu'à Cronenbourg. Ségolène Royal réalisait parmi ses meilleurs scores à Hautepierre. Enfin François Bayrou se distinguait à la Robertsau, ainsi qu'à Hœnheim, où il devançait Ségolène Royal. Au second tour Nicolas Sarkozy obtint 53,7 % des voix, dépassant le score de Jacques Chirac en 1995, il l'emportait largement à la Robertsau et à Bischheim, avec plus de 53 % à Schiltigheim (ville qui s'était prononcé pour Lionel Jospin en 1995), et à Cronenbourg. Ségolène Royal ne l'emportait largement qu'à Hautepierre.

Les élections législatives de juin amplifièrent ses tendances, en confirmant largement le député sortant UMP André Schneider. Celui-ci progressait de plus de 10 points au premier tour, atteignant 47,1 % et dépassant la majorité absolue à la Robertsau et à Hœnheim. Son adversaire socialiste atteignait 20,8 %, réalisant ses meilleures performances à Hautepierre. La candidate Modem, peu connue, dépassait 10 %, notamment à la Robertsau. Le second tour permit au député de retrouver son siège avec un score comparable à celui de 2002 (57,8 %), l'emportant avec plus de 60 % à la Robertsau et à Bischheim-Hœnheim, il dépassait 55 % à Schiltigheim. La candidate socialiste Zoubida Naili ne l'emportait facilement qu'à Hautepierre.

La circonscription présente une orientation à droite plus marquée que lors de sa constitution en 1986. Le quartier de la Robertsau continue de représenter un fief de la droite, Nicolas Sarkozy y a réalisé son meilleur score strasbourgeois (62,2 %) de même qu'André Schneider lors des élections législatives (63,6 %). Les communes de Bischheim et Hœnheim reste largement orientée à droite, Ségolène Royal n'étant arrivé que troisième à Hœnheim et Nicolas Sarkozy y a dépassé les 60 %, de même qu'André Schneider y a frôlé les 70 % le . À Bischheim, Nicolas Sarkozy a réalisé un score comparable à celui de Valéry Giscard d'Estaing en présidentielles (55,8 %), André Schneider réalisant un score comparable à celui de 2002 (59 %). La ville de Schiltigheim, dont la population représente la moitié de la circonscription, s'est prononcé facilement pour Nicolas Sarkozy (53 %) et André Schneider (55 %). À l'inverse la gauche reste bien implantée dans le canton de Strasbourg VI, Ségolène Royal y a atteint 56 % des voix et Zoubida Naili 51 %. On note cependant une dichotomie persistante entre le vote de Cronenbourg, plus favorable à la droite, et celui de Hautepierre, très fortement marqué à gauche.

En 2012, à la suite de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, le député sortant André Schneider (38,04 %) est mis en ballottage par la candidate écologiste Andrée Buchmann (36,71 %) soutenue par le Parti socialiste. La candidate du Front national, Huguette Fatna, n'obtient que 13,17 % des voix, ne lui permettant pas d'accéder au second tour. Ce dernier confirme cependant l'avance du député sortant (50,99 %) contre 49,01 % pour son adversaire malgré un contexte national favorable. Seulement 469 voix d'écart ont partagé les deux candidats. La candidate de la Gauche arrive en tête sur la partie strasbourgeoise de la circonscription (50,29 %), sur la commune de Schiltigheim (55,68 %) et pour la première fois sur la commune de Bischheim (51,96 %). Les autres communes confirment leur ancrage à droite avec Hœnheim (58,43 %), Souffelweyersheim (59,63 %) et Reichstett (65,51 %).

Historique des électionsModifier

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations

VIIIe Jean Oehler PS Conseiller municipal de Strasbourg
Proportionnelle par département, pas de député par circonscription.
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Jean Oehler PS Conseiller municipal de Strasbourg
Xe Alfred Muller DVG Maire de Schiltigheim
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe André Schneider RPR Maire de Hœnheim
XIIe André Schneider UMP Maire de Hœnheim
XIIIe André Schneider UMP Maire de Hœnheim (jusqu'à 2008)
XIVe André Schneider UMP
XVe Bruno Studer REM

Élections de 1958Modifier

Résultats des élections législatives des 23 et 30 novembre 1958 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[1]
Premier tour Second tour
Inscrits 76 716 76 719
Abstentions 21 695 28,28 % 22 961 29,93 %
Votants 55 021 71,72 % 53 758 70,07 %
Bulletins enregistrés 55 021 53 758
Bulletins blancs ou nuls 1 703 3,1 % 898 1,67 %
Suffrages exprimés 53 318 96,9 % 52 860 98,33 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu MRP 26 793 50,25 % 28 795 54,47 %
Inconnu CNIP 14 439 27,08 % 14 991 28,36 %
Inconnu PCF 6 338 11,89 % 5 608 10,61 %
Inconnu SFIO 5 748 10,78 % 3 466 6,56 %


Élections de 1962Modifier

Résultats des élections législatives des 18 et 25 novembre 1962 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[2]
Premier tour Second tour
Inscrits 79 084 78 983
Abstentions 30 455 38,51 % 31 173 39,47 %
Votants 48 629 61,49 % 47 810 60,53 %
Bulletins enregistrés 48 629 47 810
Bulletins blancs ou nuls 1 628 3,35 % 1 954 4,09 %
Suffrages exprimés 47 001 96,65 % 45 856 95,91 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu UNR-UDT 20 987 44,65 % 26 679 58,18 %
Inconnu MRP 16 935 36,03 % 19 177 41,82 %
Inconnu PCF 5 531 11,77 %
Inconnu SFIO 3 548 7,55 %


Élections de 1967Modifier

Résultats des élections législatives des 5 et 12 mars 1967 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[3]
Premier tour Second tour
Inscrits 81 204 81 206
Abstentions 19 403 23,89 % 26 731 32,92 %
Votants 61 801 76,11 % 54 475 67,08 %
Bulletins enregistrés 61 801 54 475
Bulletins blancs ou nuls 1 765 2,86 % 3 485 6,4 %
Suffrages exprimés 60 036 97,14 % 50 990 93,6 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu UDR 27 069 45,09 % 28 672 56,23 %
Inconnu CD 13 926 23,2 % 22 318 43,77 %
Inconnu PCF 7 183 11,96 %
Inconnu FGDS 7 031 11,71 %
Inconnu Modérés 4 827 8,04 %


Élections de 1968Modifier

Résultats des élections législatives des 23 et 30 juin 1968 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[4]
Inscrits 82 597
Abstentions 23 863 28,89 %
Votants 58 734 71,11 %
Bulletins enregistrés 58 734
Bulletins blancs ou nuls 1 282 2,18 %
Suffrages exprimés 57 452 97,82 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage
Inconnu UDR 30 861 53,72 %
Inconnu CDP 15 175 26,41 %
Inconnu PCF 6 736 11,72 %
Inconnu FGDS 4 680 8,15 %


Élections de 1973Modifier

Résultats des élections législatives des 4 et 11 mars 1973 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[5]
Premier tour Second tour
Inscrits 94 269 94 318
Abstentions 22 849 24,24 % 24 010 25,46 %
Votants 71 420 75,76 % 70 308 74,54 %
Bulletins enregistrés 71 420 70 308
Bulletins blancs ou nuls 2 377 3,33 % 1 496 2,13 %
Suffrages exprimés 69 043 96,67 % 68 812 97,87 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu UDR-URP 27 878 40,38 % 34 987 50,84 %
Inconnu CD-URP 16 897 24,47 % 15 047 21,87 %
Inconnu PS 11 277 16,33 % 18 778 27,29 %
Inconnu PCF 7 831 11,34 %
Inconnu DVD 4 036 5,85 %
Inconnu DVG 1 124 1,63 %


Élections de 1978Modifier

Résultats des élections législatives des 12 et 18 mars 1978 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[6]
Premier tour Second tour
Inscrits 114 100 14 102
Abstentions 22 921 20,09 % −77 368 −548,63 %
Votants 91 179 79,91 % 91 470 648,63 %
Bulletins enregistrés 91 179 91 470
Bulletins blancs ou nuls 2 361 2,59 % 2 375 2,6 %
Suffrages exprimés 88 818 97,41 % 89 095 97,4 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu RPR 25 128 28,29 % 54 811 61,52 %
Inconnu UDF 21 299 23,98 %
Inconnu PS-PRG 19 972 22,49 % 34 284 38,48 %
Inconnu PCF 8 171 9,2 %
Inconnu ECO 6 404 7,21 %
Inconnu DVD 5 900 6,64 %
Inconnu EXG 1 944 2,19 %


Élections de 1981Modifier

Résultats des élections législatives des 14 et 21 juin 1981 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[7]
Premier tour Second tour
Inscrits 122 115 122 116
Abstentions 45 214 37,03 % 39 101 32,02 %
Votants 76 901 62,97 % 83 015 67,98 %
Bulletins enregistrés 76 901 83 015
Bulletins blancs ou nuls 1 103 1,43 % 1 222 1,47 %
Suffrages exprimés 75 798 98,57 % 81 793 98,53 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Inconnu RPR 37 190 49,06 % 44 295 54,16 %
Inconnu PS 28 270 37,3 % 37 498 45,84 %
Inconnu UDF 3 539 4,67 %
Inconnu ECO 3 058 4,03 %
Inconnu EXG 709 0,94 %
Inconnu DVD 141 0,19 %
Autres candidats - 2 891 3,81 %


Élections de 1988Modifier

Résultats des élections législatives des 5 et 12 juin 1988 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[8]
Premier tour Second tour
Inscrits 62 076 62 076
Abstentions 28 357 45,68 % 25 811 41,58 %
Votants 33 719 54,32 % 36 265 58,42 %
Bulletins enregistrés 33 719 36 265
Bulletins blancs ou nuls 648 1,92 % 806 2,22 %
Suffrages exprimés 33 071 98,08 % 35 459 97,78 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Jean Oehler PS 13 635 41,23 % 17 993 50,74 %
Christian Fuchs RPR 10 747 32,5 % 17 466 49,26 %
Walter Krieger FN 5 682 17,18 %
Etienne Stoffel CAMM 1 603 4,85 %
Roger Colas PCF 1 123 3,4 %
Leon Thomas RA107.4 281 0,85 %


Élections de 1993Modifier

Résultats des élections législatives des 12 et 21 mars 1993 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[9]
Premier tour Second tour
Inscrits 62 005 62 006
Abstentions 24 380 39,32 % 25 005 40,33 %
Votants 37 625 60,68 % 37 001 59,67 %
Bulletins enregistrés 37 625 37 001
Bulletins blancs ou nuls 1 271 3,38 % 1 923 5,2 %
Suffrages exprimés 36 354 96,62 % 35 078 94,8 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Alfred Muller Majorité Présidentielle 8 825 24,28 % 18 757 53,47 %
Robert Grossmann RPR 6 762 18,6 % 16 321 46,53 %
Andre Klein-Mosser UDF 6 346 17,46 %
Walter Kriegler FN 6 078 16,72 %
Magdeleine Brom LV 3 131 8,61 %
Bernard Wodli AA 1 221 3,36 %
Marguerite Ritt NERNA 1 156 3,18 %
Jean-Marie Dupuy PCF 1 039 2,86 %
Claude Thomas Majorité Présidentielle 751 2,07 %
Patrick Girard LO 470 1,29 %
Christiane Schmitt PT 243 0,67 %
Richard Lavergne PLN 135 0,37 %
Emmanuel Grenier NS 134 0,37 %
Brigitte Hoermann RDRP 63 0,17 %


Élections de 1997Modifier

Résultats des élections législatives des 12 et 21 mars 1997 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[10]
Premier tour Second tour
Inscrits 62 191 62 191
Abstentions 24 263 39,01 % 24 168 38,86 %
Votants 37 928 60,99 % 38 023 61,14 %
Bulletins enregistrés 37 928 38 023
Bulletins blancs ou nuls 1 255 3,31 % 4 151 10,92 %
Suffrages exprimés 36 673 96,69 % 33 872 89,08 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
André Schneider RPR 8 586 23,41 % 23 833 70,36 %
Stephane Bourhis FN 8 310 22,66 % 10 039 29,64 %
Guy Desportes PRG 6 551 17,86 %
Alfred Muller MDA 6 311 17,21 %
Jean Marie Brom LV 1 269 3,46 %
Marc Baader PCF 1 068 2,91 %
Pascale Zorner GE 1 056 2,88 %
Marc Baud-Berthier LO 918 2,5 %
Etienne Stoffel LDI 909 2,48 %
Mohamed Ennacer Latreche PMF 338 0,92 %
Michel Jacquey Pour la semaine de 4 jours 313 0,85 %
Christiane Kling-Moreau MDC 278 0,76 %
Guy Heintz IR 217 0,59 %
Marc Verschueren PT 192 0,52 %
Damien Bresse SRE 182 0,5 %
Alain Greitzer SE 175 0,48 %


Élections de 2002Modifier

Résultats des élections législatives des 9 et 12 juin 2002 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[11]
Premier tour Second tour
Inscrits 61 396 61 396
Abstentions 25 114 40,9 % 27 686 45,09 %
Votants 36 282 59,1 % 33 710 54,91 %
Bulletins enregistrés 36 282 33 710
Bulletins blancs ou nuls 438 1,21 % 831 2,47 %
Suffrages exprimés 35 844 98,79 % 32 879 97,53 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
André Schneider UMP 13 172 36,75 % 19 177 58,33 %
Catherine Trautmann PS 11 461 31,97 % 13 702 41,67 %
Xavier Codderens FN 4 052 11,3 %
Bertrand Hirtz UDF 2 250 6,28 %
Stephane Bourhis ADII 1 318 3,68 %
J.Marie Kutner MDA 1 085 3,03 %
Andree Munchenbach ECO 1 010 2,82 %
J.Claude Meyer LCR 330 0,92 %
M.Claire Lechene LO 322 0,9 %
Claude Leclerc PCF 293 0,82 %
Nicole Plancon MHAN 193 0,54 %
Yasmina Benchohra-Sadarnac UDFD 155 0,43 %
Olivier Valet Rassemblement des contribuables francais 127 0,35 %
Evelyne Gonthier PF 76 0,21 %
C.Andre Welschinger PR 0 0 %


Élections de 2007Modifier

Résultats des élections législatives des 10 et 12 juin 2007 de la 3e circonscription du Bas-Rhin[12]
Premier tour Second tour
Inscrits 66 888 66 888
Abstentions 32 233 48,19 % 34 683 51,85 %
Votants 34 655 51,81 % 32 205 48,15 %
Bulletins enregistrés 34 655 32 205
Bulletins blancs ou nuls 419 1,21 % 767 2,38 %
Suffrages exprimés 34 236 98,79 % 31 438 97,62 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
André Schneider UMP 16 154 47,18 % 18 154 57,75 %
Zoubida Naili PS 7 133 20,83 % 13 284 42,25 %
Bornia Tarall MODEM 3 515 10,27 %
Andrée Buchmann LV 1 920 5,61 %
Natacha Lugonja FN 1 835 5,36 %
Mohamed Latreche PMF 788 2,3 %
Jean-Luc Muller LCR 714 2,09 %
Jacques Werckmann MEI 479 1,4 %
Claude Weber UES 473 1,38 %
Marie-Claire Lechene LO 325 0,95 %
Julien Gorrand PCF 319 0,93 %
Dominique Jobredeaux FA 252 0,74 %
David Jacquart MNR 216 0,63 %
Yasmina Benchohra-Sadarnac CI 113 0,33 %

Élection de 2012Modifier

Résultats des élections législatives des 10 et de la 3e circonscription du Bas-Rhin[13]
Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
André Schneider* UMP 13 411 38,04 17 310 50,99
Andrée Buchmann EELV-PS 12 942 36,71 16 637 49,01
Huguette Fatna FN 4 643 13,17
Marc Baader FG 1 863 5,28
Mathilde Karceles MoDem 1 348 3,82
Matthieu Wiedenhoff PP 460 1,30
Jean-Paul Leonhardt UDF 324 0,92
Marie-Claire Lechène LO 265 0,75
Inscrits 68 329 100,00 68 329 100,00
Abstentions 32 671 47,81 33 549 49,10
Votants 35 658 52,19 34 780 50,90
Blancs et nuls 402 1,13 833 2,40
Exprimés 35 256 98,87 33 947 97,60
* député sortant

Résultats de 2007 : André Schneider (UMP) 57,75 %, Zoubida Naïli (PS) 42,25 %

Élection de 2017Modifier

Résultats des élections législatives des et de la 3e circonscription du Bas-Rhin
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 68 881 100,00 68 885 100,00
Abstentions 37 024 53,75 42 466 61,65
Votants 31 857 46,25 26 419 38,35
% des votants % des votants
Bulletins blancs 259 0,81 1 734 6,56
Bulletins nuls 124 0,39 700 2,65
Suffrages exprimés 31 474 98,80 23 985 90,79
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Bruno Studer
La République en marche
12 433 39,50 14 337 59,77
Georges Schuler
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
5 225 16,60 9 648 40,23
Floriane Dupré
La France insoumise
3 649 11,59
Diana Garnier-Lang
Front national
2 818 8,95
Serge Oehler
Parti socialiste (Parti radical de gauche)
2 017 6,41
Christelle Syllas
Europe Écologie Les Verts
1 852 5,88
Andrée Munchenbach
Régionaliste (Unser Land)
1 483 4,71
Julie Roesch
Divers (Parti animaliste)
439 1,39
Salih Caglar
Divers (Parti égalité et justice)
374 1,19
Antoine Splet
Parti communiste français
323 1,03
Lucienne Anthiaume
Debout la France
282 0,90
Sylvie Marinet
Divers (Union populaire républicaine)
218 0,69
Xavier Codderens
Extrême droite (Union des patriotes)
177 0,56
Marie-Claire Lechêne
Lutte ouvrière
160 0,51
Yves Laybourn
Divers
24 0,08
Source : Ministère de l'Intérieur - Troisième circonscription du Bas-Rhin

Élections de 2022Modifier

Les élections législatives françaises de 2022 vont avoir lieu les dimanches 12 et .

Résultats des élections législatives des et de la 3e circonscription du Bas-Rhin
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 100,00 100,00
Abstentions
Votants 32 008 45,72
% des votants % des votants
Bulletins blancs 320 0,99
Bulletins nuls 95 0,29
Suffrages exprimés
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
  Bruno Studer*
Ensemble
11 123 34,75
Sébastien Mas
Nouvelle Union populaire écologique et sociale
9 864 30,82
Patricia Noel
Parti animaliste
453 1,42
Capucine Gautheron
Unser Land
1 044 3,26
Stéphanie Dô
Rassemblement national
4 309 13,46
Imène Sfaxi
Les Républicains
1 758 5,49
Valentin Plichon
Parti Pirate
184 0,57
* Député sortant

Notes et référencesModifier

  1. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 23/11/1958 par circonscription, cdsp_legi1958t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  2. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 18/11/1962 par circonscription, cdsp_legi1962t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  3. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 05/03/1967 par circonscription, cdsp_legi1967t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  4. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 23/06/1968 par circonscription, cdsp_legi1968t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  5. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 11/03/1973 par circonscription, cdsp_legi1973t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  6. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 12/03/1978 par circonscription, cdsp_legi1978t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  7. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 14/06/1981 par circonscription, cdsp_legi1981t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  8. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 05/06/1988 par circonscription, cdsp_legi1988t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  9. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 21/03/1993 par circonscription, cdsp_legi1993t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  10. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 21/03/1997 par circonscription, cdsp_legi1997t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  11. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 09/06/2002 par circonscription, cdsp_legi2002t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  12. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 10/06/2007 par circonscription, cdsp_legi2007t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  13. Résultats officiels de la circonscription, sur le site du ministère de l'Intérieur.