Trizone

partie ouest de l'Allemagne de 1948 à 1949 constituée par les trois zones d'occupation alliées occidentales

La Trizone est le nom donné à la partie ouest de l'Allemagne de 1948 à 1949, constituée par les trois zones d'occupation alliées occidentales (française, britannique et américaine).

Trizone
(de) (en) (fr) Trizone

1948–1949

Drapeau
Pavillon marchand.
Description de cette image, également commentée ci-après
Le territoire de la Trizone, en bleu clair et jaune[note 1]. La Sarre (en violet) constituait un État indépendant et souverain, sous protectorat français. La zone d'occupation soviétique est en rouge.
Informations générales
Statut Territoire sous occupation militaire, réunion des zones d'occupation britannique et américaine (Bizone) et de la zone d'occupation française.
Langue(s) Allemand, anglais, français.
Monnaie Reichsmark (1948).
Deutsche Mark (à partir de 1948).
Histoire et événements
3 juin 1948 Création de la Trizone.
23 mai 1949 Proclamation de la République fédérale d'Allemagne.
Administration
1948 – 1949 Conseil de contrôle allié

Entités précédentes :

Histoire

modifier

Elle fut constituée le [1] à la suite du ralliement de la zone française au sein de la Bizone[2], créée le par la fusion des zones d'occupation britannique et américaine. La Sarre qui constituait alors un État indépendant et souverain, sous protectorat français n'en faisait pas partie. Le but de cette fusion était de supprimer toutes entraves à la circulation des biens et des marchandises.

Le , quelques semaines avant la création de la trizone, la bizone et la zone française devenaient membres fondateurs de l'Organisation européenne de coopération économique (OECE), dont la charge initiale fut de répartir les crédits accordés par le plan Marshall pour la reconstruction des pays ruinés par la guerre qui venait de se terminer.

Le , les « alliés » procédèrent à une réforme monétaire et dotèrent leur trizone d'une monnaie commune : le Deutsche Mark en remplacement de l'ancien reichsmark[3]. Cette mesure intervint après une longue dégradation des relations entre Soviétiques et Occidentaux, et amena l'URSS à mettre en place le blocus de Berlin à partir du , et à procéder également à une réforme monétaire dans la zone soviétique[3], la future République démocratique allemande.

La conférence de Londres de février-mars 1948 fut le point de départ de la création, à partir de la trizone, de la République fédérale d'Allemagne (RFA)[4], dont le développement fut supervisé par une Haute commission alliée. La Loi fondamentale de la République fédérale d'Allemagne de 1949 fut le résultat de ce processus qui entraîna les premières élections législatives dans la trizone[4]. En réaction, les soviétiques transformèrent la partie orientale qu'ils occupaient en République démocratique allemande (RDA), fondée le 7 octobre 1949, scellant ainsi la scission de l'Allemagne d'après-guerre[5] pour les quatre décennies suivantes.

Notes et références

modifier
  1. a et b La Trizone, en tant que regroupement des trois zones d'occupation française, britannique et américaine, inclut la partie occidentale de Berlin, contrairement à la RFA qui lui succède.

Références

modifier
  1. Renata Fritsch-Bournazel, L'Allemagne depuis 1945, Hachette Éducation (réédition numérique FeniXX), , 252 p. (ISBN 978-2-01-461218-9, lire en ligne)
  2. (de) Französische Zone, Dr. Elke Kimmel, 31 octobre 2005, sur le site de la Bundeszentrale für politische Bildung, consulté le 5 février 2022.
  3. a et b (de) Kleine Ereignisgeschichte der Währungsreform 1948, Anne Sudrow, 29 juin 2018, sur le site de la Bundeszentrale für politische Bildung, consulté le 5 février 2022.
  4. a et b La fondation de la RFA, sur le site du Centre virtuel de la connaissance sur l'Europe, consulté le 5 février 2022.
  5. (de)Von der Sowjetischen Besatzungszone zur DDR, Kathrin Otto, NDR, 13 janvier 2021.

Article connexe

modifier