Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Rémy.
Tristan Rémy
Nom de naissance Raymond Desprez
Naissance
Blérancourt
Décès
Mériel (France)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Faubourg Saint-Antoine
  • Les Clowns

Tristan Rémy (de son vrai nom Raymond Desprez) est un écrivain français né le à Blérancourt dans l'Aisne et mort le à Mériel dans le Val-d'Oise. Il est rattaché au courant de la littérature prolétarienne et est un historien du cirque.

BiographieModifier

Fils d'une boulangère et d'un ouvrier agricole d'origine picarde entré aux chemins de fer, Tristan Rémy entre à son tour aux chemins de fer à Paris. Au milieu des années 1920 il fait la connaissance d'Henry Poulaille avec lequel il participe dans l'animation du groupe des écrivains prolétariens. En 1931, il est membre du comité de rédaction de Nouvel Âge, la revue fondé par Poulaille. Mais ses sympathies communistes l'éloignent de ce dernier. En 1935, il adhère à l'Association des écrivains et artistes révolutionnaires. En 1936, il remporte le prix du Roman populiste pour son roman Faubourg Saint-Antoine. Après la Seconde Guerre mondiale, il se spécialise dans les ouvrages sur le cirque[1]. Il publie jusqu'en 1975 plusieurs articles sur ce sujet dans l'Almanach Ouvrier et Paysan, publié annuellement par L'Humanité.

Tristan Rémy a écrit pour L'Humanité, les revues La Vache enragée et Monde d'Henri Barbusse, à laquelle il collabore dès 1928.

Il joue son propre rôle de spécialiste des clowns dans Les Clowns (1971) de Federico Fellini.

Bibliographie partielleModifier

  • Porte Clignancourt, Rieder, 1928
  • À l'ancien tonnelier, Valois, 1931
  • Sainte-Marie des Flots, Valois, 1932
  • Faubourg Saint-Antoine, Gallimard, 1936
  • La Grande lutte, Éditions sociales internationales, 1937
  • Les Clowns, Grasset, 1945, nouvelle édition augmentée, Grasset, 2002
  • L'Homme du canal, J. Vigneau, 1947
  • Le Cirque et ses étoiles, Artis, 1949
  • Le Cirque Bonaventure, Éditions de la Paix, 1952
  • Jean-Gaspard Deburau, L'Arche, 1954
  • Entrées clownesques, L'Arche, 1962
  • Georges Wague, Éditions Georges Girard , 1964
  • Le temps des cerises (Jean-Baptiste Clément), Éditeurs français réunis, 1968
  • La Commune à Montmartre, Éditions sociales, 1970

Notes et référencesModifier

  1. Elian-J. Finbert, Tristan Rémy. Grandeur et décadence du clown, Les Lettres françaises no 96 du 22 février 1946, p. 4

BibliographieModifier

  • Notice « Tristan Rémy », in Thierry Maricourt, Dictionnaire des auteurs prolétariens de langue française, Encrage, Amiens, 1994

Liens externesModifier