Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Triple sec (homonymie).
Une bouteille de triple sec.

Le triple sec est une liqueur d'écorces d'orange utilisée dans de très nombreux cocktails et recettes, résultant d'une triple distillation d'écorces d'oranges douces et amères.

Le triple sec a été inventé en 1834 par le liquoriste Jean-Baptiste Combier à Saumur. Pour la confection de l'Elixir Combier quelques années plus tard, il adapta une recette du chimiste François Raspail (1794-1878), personnalité marquante de la Révolution française de 1848, qu’il aurait connu en prison. Selon d’autres sources, François Raspail aurait publié une recette d’élixir, dite « liqueur de Raspail », dans un almanach, que Jean-Baptiste Combier aurait adaptée en « élixir Combier » (mariage entre du cognac, du triple-sec, de l’orange douce et des plantes)[1].

En 1875, Édouard Cointreau invente à son tour une recette de triple-sec à Angers[2].

PréparationModifier

Les écorces d'orange sont séchées pendant une longue période, puis elles macèrent dans de l'eau-de-vie, qui est par la suite distillée dans de grands alambics en cuivre. Le triple-sec est distillé trois fois à 20 % vol, 30 % vol et 40 % vol[3]. Le taux volumique d'alcool du triple sec est de 40°.

CommercialisationModifier

Le triple sec est utilisé dans les recettes originales des cocktails les plus consommés dans le monde (exemple : margarita). Il peut néanmoins se boire sec, sur glace avec un zeste de citron vert frais.

Les marques commerciales de triple sec sont les suivantes : Aristocrat, Arrow, Bandolero, Bols, Briottet, Cointreau, Combier, De Kuyper, Giffard, Hiram Walker, Lejay, Marie Brizard, McGuinness, Meaghers, Mohawk, L'Héritier Guyot, Mr. Boston, Cubay et Grand Marnier Cordon Jaune. Grand Marnier Cordon Rouge, marque de liqueur contenant du cognac, ne peut donc pas être considéré comme un triple sec.

Notes et référencesModifier