Ouvrir le menu principal

Triolo (métro de Lille Métropole)

station du métro de Lille Métropole
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la station de métro. Pour le quartier de Villeneuve-d'Ascq, voir Triolo.

Triolo
L'entrée d'un VAL 208 en station Triolo.
L'entrée d'un VAL 208 en station Triolo.
Localisation
Pays France
Ville Villeneuve-d'Ascq
Quartier Triolo
Coordonnées
géographiques
50° 37′ 01″ nord, 3° 08′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

(Voir situation sur carte : Métropole européenne de Lille)
Triolo
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
En surface
Quais 2
Historique
Mise en service
Architecte(s) Jacques Delrue
Artiste(s) Josyane Dimey
Gestion et exploitation
Propriétaire Métropole européenne de Lille
Exploitant Ilévia
Ligne(s) (1)
Ligne (1)

Triolo est une station de métro française de la ligne 1 du métro de Lille Métropole. Située à Villeneuve-d'Ascq, dans le quartier Triolo, elle dessert principalement le centre commercial du Triolo et est à proximité de la piscine municipale de Villeneuve-d'Ascq et du collège du Triolo.

Mise en service en 1982 sur la portion Quatre cantons - Hôtel de ville, elle est officiellement inaugurée le par la venue du président de la République française de l'époque, François Mitterrand.

SituationModifier

La station dessert le quartier du Triolo, à Villeneuve-d'Ascq. Elle se situe sur le chemin du Triolo et sur la rue Traversière. Elle est reliée avec le centre commercial du Triolo.

Elle est située sur la ligne 1 entre les stations Cité Scientifique - Professeur Gabillard et Villeneuve-d'Ascq - Hôtel de Ville à Villeneuve-d'Ascq.

HistoireModifier

Afin d'éviter les nuisances liées au métro, les habitants du quartier de Triolo refusent le passage du viaduc dans le quartier[1]. Contrairement aux projets initiaux où la station devait se situer en viaduc, elle est construite en tranchée ouverte[2]. À sa construction, il s'agit de la seule station de métro dépourvu d'ascenseur au démarrage de la ligne. Les quais sont accessibles par une rampe[2].

À partir du , le véhicule automatique léger fonctionne sur la portion entre les stations Quatre cantons et Hôtel de ville, dont la station appartient. Le public peut venir admirer le métro en rodage[3]. Trois mois plus tard, le , le président de la communauté urbaine de Lille, Arthur Notebart inaugure officiellement le tronçon. Des aspects du métro sont exposés dans les stations[4]. Lors de l'inauguration du métro le , François Mitterrand passe par cette station.

Le , des ascenseurs sont mis en service dans la station[5]. Ses quais ont été allongés pour atteindre 52 mètres afin d'accueillir des rames de quatre voitures.

Service aux voyageursModifier

Accueil et accèsModifier

La station est à même le sol. La station est accessible par le niveau supérieur aux quais, mais également accessible au niveau des quais. Comme toutes les autres stations de métro, elle est accessible aux personnes à mobilité réduite par ascenseur[5] et par rampe[2]. Les voies sont protégées par des portes palières.

DesserteModifier

La station est exploitée par Ilévia.

IntermodalitéModifier

La station n'a pas d'arrêt de bus propre. À quelques mètres de là, l'arrêt Collège du Triolo est desservi par la ligne de nuit N1 reliant les stations Quatre Cantons - Stade Pierre-Mauroy et Porte de Douai, uniquement la nuit lorsque la station de métro est fermée[6].

L'art dans la stationModifier

La voûte étoilée, de l'architecte Delrue, est en verre[7]. La station est construite comme un puits de lumière[8]. La station se veut d'un aspect futuriste avec voûte vitrée et pavillon à plan carrée[9].

La station est décorée par un panneau de l'artiste plasticienne Josyane Kraemer Dimey. La fresque de céramique émaillée aux tons jaune et bleu couvre, à l'origine, le local technique et la trémie de l'escalier et est valorisée par le puits de lumière de l'architecture[8],[10].

À proximitéModifier

 
La piscine se situe à proximité de la station de métro.

La station est à proximité du centre commercial du Triolo, de la piscine municipale du Triolo, du collège du Triolo, de l'école Hippolyte-Taine et du Cinéma d'art et d'essai Georges-Méliès.

Notes et référencesModifier

  1. [Houillon et Sename 2011] Marie-Andrée Houillon et Céline Sename, Le métro, c'est automatique : les origines du VAL 1969-1983, Villeneuve-d'Ascq, , 31 p. (lire en ligne), p. 16.
  2. a b et c Houillon et Sename 2011, p. 17.
  3. Houillon et Sename 2011, p. 23.
  4. Houillon et Sename 2011, p. 28.
  5. a et b Delphine, « Métro ligne 1 : découvrez la nouvelle station Fives et les ascenseurs à Triolo », sur transpole.fr, (consulté le 8 mars 2017).
  6. [PDF] « Horaire de la ligne de Nuit », sur ilevia.fr (consulté le 31 mars 2019).
  7. [Ström 1994] Marianne Ström, Métro-art et métro-poles, ACR Édition, (ISBN 2-86770-065-5), p. 94
  8. a et b Ström 1994, p. 110.
  9. Houillon et Sename 2011, p. 18.
  10. Houillon et Sename 2011, p. 20.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier