Triodos Bank

Banque éthique basée aux Pays-Bas

Triodos Bank N.V. est une banque néerlandaise fondée en 1980 à Zeist et qui dispose actuellement de succursales en Allemagne, Belgique, Espagne, France et Royaume-Uni[1]. La banque Triodos se concentre sur les activités bancaires durables et éthiques.

Triodos Bank
logo de Triodos Bank
illustration de Triodos Bank

Création 1980
Forme juridique Naamloze vennootschapVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Zeist
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité Épargne, Finance
Produits Banque éthiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 1 271 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.triodos.com/
Triodos bank à Zeist, aux Pays-Bas

HistoriqueModifier

Le nom Triodos vient du grec ' ὁδος - tri hodos', qui signifie trois voies : (personnes, planète, profit)[2],[3].

Dès la fin des années 1960, quatre néerlandais, Adriaan Deking Dura (économiste), Dieter Brüll (professeur de droit fiscal), Lex Bos (conseil en organisation) et Rudolf Mees (banquier anthroposophe) réfléchissent à la manière de gérer l'argent de façon plus durable. Ils créent en 1971 la fondation Stichting Triodos Fonds qui se charge de mettre en relation prêteurs et entrepreneurs novateurs. Depuis, des fondations sœurs ont vu le jour dans différents pays européens[2].

En 1980 Triodos Bank NV est créée aux Pays-Bas. Dotée d'un capital initial de 540 000 euros, elle possède une licence bancaire de la Banque centrale des Pays-Bas. La forme juridique est la Société anonyme, dont les actions sont détenues par la Stichting Administratiekantoor Aandelen Triodos Bank qui regroupe les fondateurs de la banque[4].

Elle lance le premier « fonds vert », un fonds pour des projets respectueux de l'environnement, à la Bourse d'Amsterdam[5]. Triodos Bank NV commence ses activités bancaires et de crédit en 1983[6]. En 1994, elle rachète la banque éthique britannique Mercury Provident[7].

En , Triodos fonde la Global Alliance for Banking on Values (GABV), un réseau international de banques durables, avec la BRAC Bank of Bangladesh, la GLS Bank allemande et la ShoreBank américaine[8]. En 2010, la Banque Triodos a été l'un des fondateurs de De Groene Zaak, la première association néerlandaise d'entrepreneurs et d'employeurs d'entreprises durables[9].

Peter Blom annonce son intention de quitter la direction de Triodos en 2021[10]

PhilosophieModifier

La philosophie de la Banque Triodos est de financer « des entreprises, des institutions et des projets à valeur ajoutée dans les domaines social, environnemental et culturel » au moyen des capitaux que lui confient les épargnants et les investisseurs désireux d'encourager le développement d'entreprises novatrices et responsables. Triodos ne finance donc que des entreprises, institutions et projets avec une plus-value élevée au niveau social, écologique et/ou culturel. Elle accorde non seulement des prêts aux entreprises et aux organisations mais aussi à des clients particuliers à travers des prêts hypothécaires durables et des produits de placement[11].

Cette politique va au delà de ce qui est pratiqué par d'autres banques dites éthiques qui se limitent à éviter d'investir dans des entreprises jugées négatives (« screening négatif »)[12],[13].

FonctionnementModifier

Les particuliers peuvent ouvrir des comptes d'épargne conventionnels, ainsi que des fonds éthiques et du capital-risque. Triodos propose également des comptes courants et des services bancaires aux entreprises et dispose d'un département international actif, qui soutient les initiatives de micro-financement dans les pays en développement[14].

Les opérations bancaires et les relations avec les clients passent principalement par internet mais la banque tient compte des coutumes locales. Ainsi, en Espagne elle a ouvert un plus grand nombre d'agences[11].

Partenariats européensModifier

En 2018, Triodos signe un accord avec le Fonds européen d'investissement (FEI) pour fournir 65 millions d'euros sur cinq ans à 430 entrepreneurs sociaux aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne et en France sous forme de prêts à un taux d'intérêt réduit avec des exigences de sécurité moindres[15].

En 2021, Triodos annonce le financement, sur deux ans, avec un soutien européen, des acteurs des secteurs de la culture et de la création en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et Allemagne, à hauteur de 200 millions d'euros, (dont 50 millions d'euros pour la Belgique). Ces prêts de la banque seront garantis par la Facilité de garantie des secteurs culturels et créatifs de l'Union européenne (CCS GF), une initiative soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques[16].

TransparenceModifier

Triodos publie régulièrement la destination des crédits qu’elle accorde dans son magazine, affiche sur son site Internet les pourcentages d’octroi de crédit par secteur et les modalités précises pour introduire une demande. Toutefois, elle ne mentionne pas les montants octroyés et ne fournit pas une liste exhaustive des crédits accordés[2].

Au Royaume-Uni, Triodos est la seule banque commerciale à fournir une liste annuelle de tous les prêts qu'elle a consentis[17].

Les succursalesModifier

Triodos BelgiqueModifier

La succursale belge est créée en 1993 [18]par Frans De Clerck[19] et a été dirigée par Olivier Marquet de 2003 à 2015[20], puis par Thomas Van Craen. La Banque Triodos comptait 78 000 clients en Belgique en 2018[15]. En Belgique, la Banque Triodos a des bureaux à Bruxelles et à Gand.

En 2008, une enquête de l'association belge de défense des consommateurs, Test-Achats sur « l’éthique générale » de sept banques belges, les questionnant sur leurs politiques éthiques (au regard des droits de l’homme, du réchauffement climatique…), leurs politiques sectorielles (par exemple, en matière d’armement, de secteur minier…), leur politique fiscale (présence ou non dans des paradis fiscaux) et leur transparence en général. Il en ressort que la Banque Triodos se situe clairement « au-dessus du lot »[2],[21].

Une autre étude menée par Netwerk Vlaanderen sur le risque d’investissement nocif classe également la Banque Triodos en première position par rapport aux autres banques belges. Netwerk Vlaanderen déclare tout de même que la Banque Triodos mène « une politique d'investissement insuffisante sur le thème de la liberté et de la démocratie »[2].

De fait, Triodos Belgique a davantage de mal à atteindre ses objectifs sur le plan social que sur le plan environnemental. La banque n’y investit, en 2007, que 10,1 % de ses projets, contre 55,3 % investis dans le secteur « nature et environnement » et 30,4 % investis dans le domaine « culture et non-marchand ». L'équilibre est meilleur si on considère l'ensemble Triodos Bank NV : « nature et environnement » 39,4 % ; « économie sociale » 23,1 % ; et « culture et non-marchand » 34,9 % (autres : 2,2%)[2].

Sur le plan strictement économique, les taux d'intérêt de Triodos ont longtemps paru peu intéressants mais la banque est généralement choisie davantage pour sa plus value éthique[22]. Mais, en , Triodos Belgique décide de ramener le taux de ses comptes d’épargne à zéro, alors que la réglementation nationale impose un rendement minimum de 0,11 %, De plus la banque impose désormais un taux négatif (-0,50%) aux clients dont les avoirs dépassent 500 000 euros. L'association Test-Achats n'accepte pas les explications de la banque dont les résultats pour 2020 sont plutôt bons malgré le contexte économique[23] et demande des clarifications sur la gestion des comptes existants et annonce une interpellation du gouvernement[24].

Triodos Royaume-UniModifier

En 1995, Triodos ouvre une succursale au Royaume-Uni.

Triodos EspagneModifier

En 2004, Triodos se lance sur le marché espagnol. Elle ouvre des bureaux à : Barcelone, Madrid, Séville, Grenade, Malaga, Valladolid, Valence, Saragosse, Bilbao, La Corogne, Palma de Majorque, Las Palmas de Gran Canaria, Santa Cruz de Tenerife, Murcie, Oviedo , Pampelune, Gérone, Albacete, Badajoz et Las Rozas de Madrid[25].

Triodos AllemagneModifier

En 2006, Triodos ouvre une succursale à Francfort en Allemagne.

Triodos FranceModifier

En 2013, Triodos Finance voit le jour en France en tant qu'intermédiaire de Triodos Bank N.V.

En France, Triodos participe au financement du premier parc éolien citoyen à Béganne, inauguré en 2014 et cofinance le parc éolien Vent de Thiérache 1 avec la banque BPI France ainsi que la centrale Solaire du Pla de la Roque, de Quadran situé dans une carrière abandonnée du Languedoc-Roussillon[26].

DistinctionsModifier

  • 2000 : Triodos est la première banque à obtenir le certificat ISO 14001 pour le système de gestion de l'environnement[27]
  • 2007 : Label « Entreprise écodynamique » à deux étoiles, attribué par l’Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement pour sa gestion environnementale [28]
  • 2009 : Financial Times Sustainable Banking Awards attribué par le Financial Times et International Finance Corporation[13],[29]
  • 2011 : Prix Max Havelaar pour le commerce équitable
  • 2012, 2013: Certificat du meilleur compartiment dans la catégorie « Mix funds EUR neutral » pour le Triodos Sustainable Mixed Fund selon l'institution d'investissement Morningstar[30]
  • 2012, 2013, 2015 : Customer Centric DNA Award pour son impact environnemental et ses relations avec les clients[31].
  • 2016 : Première place au classement du rapport « Renewables Infrastructure Investment in Europe 2016 » de Clean Energy Pipeline, avec 57 prêts d'énergie propre[32].
  • 2020: Gouden Kikker du projet le plus durable des Pays-Bas pour le nouveau bâtiment de la Banque Triodos à Driebergen. Ce prix est décerné aux projets de construction qui sont à la pointe dans le domaine de la durabilité et de l'innovation.[33]

Lien avec l'anthroposophieModifier

Les fondateurs de Triodos Bank NV sont membres ou proches de l'anthroposophie et la banque s'inspire des principes de Rudolf Steiner pour son approche bancaire mais elle déclare ne pas se limiter pas aux initiatives anthroposophiques et collabore avec un grand nombre d'associations[34]. Ce mouvement étant parfois assimilé à une secte et les idées de son fondateur contestées, la banque a également subi des reproches pour cette proximité[35], même si d'autres banques éthiques sont plus directement liées à l'anthroposophie, comme GLS en Allemagne, la Freie Gemeinschaftsbank en Suisse ou La Nef en France[36]. Triodos ne soutient cependant en rien des théories racistes ou des pratiques discriminatoires et aucune enquête sérieuse, au delà de témoignages anonymes,[35] n'a pu en démontrer autrement[37],[38].

RéférencesModifier

  1. « Historique en anglais », triodos.com (consulté le )
  2. a b c d e et f « La banque Triodos fête ses quinze ans d'existence : bilan et perspectives | Financité », sur www.financite.be (consulté le )
  3. (en) Triodos, « Articles of Association Triodos Bank N.V. », sur https://www.triodos.com,
  4. OLIVIER Torrente, « Triodos, une banque durable », sur Finances éthiques et alternatives, (consulté le )
  5. (en) Marco Visscher, « Banking on change », sur web.archive.org, (consulté le )
  6. « Integrated Annual Report 2020 », sur www.annual-report-triodos.com (consulté le )
  7. (en) « Ethical banks to merge », sur The Independent, (consulté le )
  8. (en-US) Bharathi Ram, « MICROCAPITAL STORY: Global Alliance for Banking on Values Launched in The Netherlands; Eleven Banks Join to Form the Alliance », sur MicroCapital, (consulté le )
  9. (nl) « User », sur SDG Nederland (consulté le )
  10. « Peter Blom, le plus durable des banquiers », sur L'Echo, (consulté le )
  11. a et b « La Banque Triodos | Scan des banques », sur bankwijzer.be (consulté le )
  12. (en) « Put your money where your mouth is », sur the Guardian, (consulté le )
  13. a et b « Triodos Bank named ‘Sustainable Bank of the Year’ by FT | Philanthropy Impact », sur www.philanthropy-impact.org (consulté le )
  14. (en) « Ethical Savings Accounts », sur Ethical Consumer, (consulté le )
  15. a et b « og.provider.provider-details.banquetriodos.about.title », sur TopCompare.be (consulté le ).
  16. Trends Tendances, « Triodos va financer des projets culturels en Belgique à hauteur de 50 millions d'euros », sur Site-Trends-FR, (consulté le )
  17. (en) « Ethical Savings Accounts », sur Ethical Consumer, (consulté le )
  18. « Triodos Belgique dépasse le milliard », Le Soir.be (consulté le )
  19. Frans De Clerck
  20. Pierre-Henri Thomas, « Olivier Marquet évincé de Triodos Belgique », sur Site-Trends-FR, (consulté le )
  21. La Libre.be, « Triodos, banque éthique », sur LaLibre.be, (consulté le )
  22. « Faut-il investir dans les certificats d’actions de la Banque Triodos ? », sur Test Achats invest - Votre partenaire financier indépendant /> (consulté le )
  23. La Libre.be, « Bilan positif pour la banque Triodos en 2020, malgré un léger recul du nombre de clients en Belgique », sur LaLibre.be, (consulté le )
  24. « La banque Triodos a décidé de ramener le taux de ses comptes d’épargne à zéro ! », sur Test Achats invest - Votre partenaire financier indépendant /> (consulté le )
  25. (es) « Nuestras oficinas | Triodos Bank », sur www.triodos.es (consulté le )
  26. FS, « 123Venture : deux nouveaux investissements dans l’énergie renouvelable », sur Epargne Solidaire (consulté le )
  27. (nl) « Triodos Bank eerste bank met ISO 14001 certificaat voor milieuzorgsysteem », sur Duurzaam Ondernemen, (consulté le )
  28. « Label "Entreprise écodynamique" », sur studylibfr.com (consulté le )
  29. « 2009 FT Sustainable Banking Awards: []Winners Announced[] », sur pressroom.ifc.org (consulté le )
  30. « Expertise in duurzaam beleggen drie keer bekroond | Triodos Bank », sur web.archive.org, (consulté le )
  31. (nl) « Triodos Bank winnaar Customer Centric DNA Award », sur www.banken.nl (consulté le )
  32. (en-US) Blue & Green Tomorrow, « Triodos Bank Completes The Most Clean Technology Deals », sur Blue and Green Tomorrow, (consulté le )
  33. (nl) « Nederlandse Duurzaam Bouwen Awards 2020 voor Triodos Bank en BSH 20 E », sur https://www.duurzaambouwenawards.nl,
  34. « Enquête parlementaire visant à élaborer une politique en vue de lutter contre les pratiques illégales des sectes et le danger qu'elles représentent pour la société et pour les personnes, particulièrement les mineurs d'âge, Audition de MM. J. Borghs et L. Vandecasteele, administrateurs de la Société Anthroposophique en Belgique P. 256 », Chambre des Représentants de Belgique, session ordinaire 1996-1997 , 28 avril 1997,,‎ , p. 256 (lire en ligne)
  35. a et b Jean-Baptiste Malet, « L’anthroposophie, discrète multinationale de l’ésotérisme : Éducation, santé, agriculture, banques : les bonnes affaires des disciples de Rudolf Steiner », Le Monde diplomatique, no 772,‎ , p. 16 - 17 (lire en ligne).
  36. Quentin Girard, « Banque éthique: «Nos épargnants savent où va leur argent» », sur Libération (consulté le )
  37. Aurélie Choné, « La « triarticulation » de l’anthroposophie à l’altermondialisme : pensées sociales en résonance », Recherches germaniques, no HS 11,‎ , p. 179–200 (ISSN 0399-1989, DOI 10.4000/rg.854, lire en ligne, consulté le )
  38. Guillaume Lecaplain, « L'anthroposophie est-elle une secte ? », sur Libération (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :