Trinil
Image illustrative de l’article Trinil
Coupe stratigraphique, selon Eugène Dubois, du lieu où les ossements du Pithécanthrope ont été découverts.
Localisation
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Coordonnées 7° 22′ 27″ sud, 111° 21′ 28″ est
Géolocalisation sur la carte : Indonésie
(Voir situation sur carte : Indonésie)
Trinil
Trinil
Histoire
Époque Paléolithique

Trinil est un site paléontologique des rives du fleuve Solo, dans le kabupaten de Ngawi, dans l'île de Java en Indonésie. Il est connu pour avoir livré des restes fossiles d'hominidés, désignés maintenant sous le nom d'Homme de Java, découverts à partir de 1891 par l'anatomiste néerlandais Eugène Dubois. Ces fossiles attribués par ce dernier à une nouvelle espèce, Pithecanthropus erectus (Pithécanthrope), ont été réanalysés comme appartenant au genre Homo. L'un des restes (Trinil 2), une calotte crânienne, est le spécimen-type d'Homo erectus[1],[2],[3].

En 2014, une analyse de gravures à la surface de coquillages découverts sur le site de Trinil révèle que ces motifs constitués de lignes en zigzag dataient de 430 000 à 500 000 ans. L'origine de ces gravures est vraisemblablement le fait d'Homo erectus, la seule espèce d'homininé alors présente sur l'île de Java à cette époque. Cette étude repousse l'âge des premières gravures similaires, attribuées à Homo sapiens, découvertes dans la grotte de Blombos en Afrique du Sud et datées environ 75 000 ans. Cette découverte révèle qu'Homo erectus aurait pu avoir des capacités cognitives plus évoluées que celles qu'on lui attribuait[4],[5].

RéférencesModifier

  1. (en) Bernard Wood, Wiley-Blackwell Encyclopedia of Human Evolution, Wiley-Blackwell, , 1056 p. (ISBN 978-1-118-65099-8, DOI 10.1002/9781444342499)
  2. (en) Donald C. Johanson et Blake Edgar, From Lucy to Language, New York, Simon & Schuster, , p. 187.
  3. Eugène Dubois, « Le Pithecanthropus erectus et l'origine de l'homme », Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 7, no 7,‎ , p. 460-467 (lire en ligne).
  4. (en) Josephine C. A. Joordens et al., « Homo erectus at Trinil on Java used shells for tool production and engraving », Nature, vol. 518, no 7538,‎ , p. 228-231 (DOI 10.1038/nature13962, résumé)
  5. « Les plus anciennes gravures attribuées à Homo erectus ? », sur http://www.hominides.com, (consulté le )