Tribu de Benjamin

La tribu de Benjamin est une des douze tribus d'Israël. Son nom vient de Benjamin (Binyamin), le 12e fils d'Israël-Jacob.

Territoire de la tribu de Benjamin (au centre), carte de 1649

C'est notamment de cette tribu qu'est issu Saül, premier roi d'Israël, auquel succèdera le roi David et, bien plus tard de Paul de Tarse.

tombe du prophète Samuel au nord-ouest de Jérusalem

Le territoire de cette tribu est situé entre la Tribu d'Éphraïm au Nord, la Tribu de Juda au Sud, la Tribu de Dan à l'Ouest, et le Jourdain à l'Est. Ses villes principales étaient Jérusalem, Jéricho, Béthel et Gibeon.

C'est également là, à Ramah, qu'est né le prophète et dernier juge Samuel, après avoir grandi à Shilo, il a vécu à Ramah (1 Samuel 7:17) et c'est là que se trouve sa tombe (1 Samuel 25:1).

Par la suite, la tribu de Benjamin fait partie des tribus qui constituent le royaume de Juda après le schisme avec les tribus du nord.

Avidane est le Prince de la tribu de Benjamin.

Effectifs de la tribu de BenjaminModifier

Deux ans après la sortie d'Égypte, Moïse effectue un premier recensement et les descendants de Benjamin sont au nombre de 35 400[1]. Les descendants de Benjamin forment une armée de 35 400 hommes[2].

Après la révolte de Coré, Dathan et Abiron, Moïse effectue un second recensement et les descendants de Benjamin sont au nombre de 45 600[3].

L'archéologue Donald Bruce Redford estime que les nombres donnés dans la Bible sont peu crédibles dans la mesure où ils sont trop grands[4].

Territoire de la tribu de BenjaminModifier

La frontière du territoire de Benjamin est décrite dans le Livre de Josué[5].


Les villes suivantes sont attribuées à la tribu de Benjamin : Jéricho, Beth-Hogla, Émeq-Qetsits, Beth-Araba, Tsemarraïm, Béthel, Avvim, Para, Ophra (en), Kephra-Ammoni, Ophni, Guéba (en), Gibeon, Ramah, Bééroth, Mitspah, Kephira, Motza, Réquem, Yirpeël, Tarala, Tséla (où sont enterrés Saül, son père Qish et son fils Jonathan[8]), Ha-Éleph, Yebousi qui est aujourd'hui Jérusalem, Guibéa (en), Qiriath[9].

Quatre de leurs villes deviennent des villes lévitiques attribuées aux Aaronites : Gibeon (célèbre pour la légende du soleil arrêtée par Josué), Guéba (en), Anathoth et Almôn[10].

Pour Kenneth Anderson Kitchen, ces listes ne sont pas fiables[11].

Membres de la tribu de BenjaminModifier

Symboles de la tribu de BenjaminModifier

Son symbole est un loup. La pierre précieuse associée à Benjamin sur le pectoral du grand prêtre est le jaspe (Exode 28:20).

Notes et référencesModifier

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.