Trente journées qui ont fait la France

Trente Journées qui ont fait la France est une collection de livres d'histoire de France lancée par l'éditeur Gallimard dans les années 1960.

PrésentationModifier

La collection a pour objectif de mettre en avant, dans chaque ouvrage, un temps fort de la construction de l'identité nationale. Pour ce faire, il est fait appel, non seulement à des historiens universitaires, mais aussi à des gens de lettres ayant une appétence pour leurs sujets. Jean Giono rédige ainsi le volume sur la bataille de Pavie. La collection est proposée à l'origine par Robert Gallimard à Gaston Gallimard[1]. Pour le suivi de cette collection, elle s'associe à Gérard Walter qui exerce la fonction de directeur de publication[2] de 1959 à 1974[3].

Quelques volumes font autorité sur leurs questions et marquent durablement les esprits et l'historiographie, comme Le Dimanche de Bouvines de Georges Duby. La collection fait la part belle aux époques médiévale et moderne.

En 2005, le même éditeur commence la publication d'une collection similaire, « Les journées qui ont fait la France », dans laquelle sont repris une partie des titres de la première collection, mais qui offre aussi des nouveautés en introduisant de nouvelles dates[4] ou en substituant de nouveaux auteurs aux anciens. Le directeur de publication à l'origine de cette reprise de collection sous cette nouvelle forme est Ran Halévi depuis 2005.

Titres de la collection « Trente Journées qui ont fait la France »Modifier

  1. 25 décembre… : le baptême de Clovis ou les incertitudes de l'histoire. de Georges Tessier.
  2. … Octobre 732 : La bataille de Poitiers. de Jean Henri Roy et Jean Deviosse
  3.  : Le Couronnement impérial de Charlemagne. de Robert Folz.
  4.  : L'avènement d'Hugues Capet. de Laurent Theis.
  5.  : Le Dimanche de Bouvines. de Georges Duby.
  6.  : Le Bûcher de Montségur. de Zoé Oldenbourg.
  7. : L'attentat d'Anagni. du Duc Antoine de Lévis-Mirepoix
  8.  : Le Meurtre d'Étienne Marcel. de Jacques d'Avout.
  9.  : La Libération d'Orléans. de Régine Pernoud.
  10.  : La Mort de Charles le Téméraire. de Pierre Frédérix.
  11.  : Le Désastre de Pavie. de Jean Giono.
  12.  : Le Massacre de la Saint-Barthélemy. de Philippe Erlanger.
  13.  : L'Assassinat d'Henri IV. de Roland Mousnier.
  14.  : La Journée des Dupes. de Georges Mongrédien.
  15.  : La banqueroute de Law. par Edgar Faure.
  16.  : La disgrâce de Turgot. de Edgar Faure.
  17.  : La Prise de la Bastille. par Jacques Godechot.
  18.  : La chute de la royauté. de Marcel Reinhard.
  19. : La conjuration du 9 thermidor. de Gérard Walter.
  20.  : le Dix-huit Brumaire. de Albert Ollivier.
  21.  : le sacre de Napoléon. de José Cabanis.
  22.  : Waterloo. par Robert Margerit.
  23. , et  : La Révolution de Juillet de Jean-Louis Bory.
  24.  : La première résurrection de la République. de Henri Guillemin.
  25.  : Coup d'État du 2 décembre 1851 (volume à paraître) volume dont l'auteur devait être Pierre Mendès-France puis François Mitterrand[5].
  26.  : la proclamation de la Commune. de Henri Lefebvre.
  27.  : La victoire de la Marne. de Henry Contamine.
  28.  : L'Armistice de Rethondes. de Pierre Renouvin.
  29.  : La Fin de la IIIe République de Emmanuel Berl.
  30.  : De la chute à la libération de Paris. d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie.

Titres de la collection « Les journées qui ont fait la France »Modifier

  1.  : Alésia, par Jean-Louis Brunaux.
  2.  ? : Le Baptême de Clovis, par Bruno Dumézil.
  3.  : Le couronnement impérial de Charlemagne, par Robert Folz.
  4.  : Le Dimanche de Bouvines, par Georges Duby.
  5.  : Le Pape et le roi. Anagni, par Guillaume de Thieulloy.
  6.  : La Libération d'Orléans, par Régine Pernoud.
  7.  : Le massacre de la Saint-Barthélemy, par Arlette Jouanna.
  8.  : Un régicide au nom de Dieu. L'assassinat d'Henri III, par Nicolas Le Roux.
  9.  : L'assassinat d'Henri IV, par Roland Mousnier.
  10.  : La mort de Louis XIV. Apogée et crépuscule de la royauté, par Joël Cornette
  11.  : Varennes. La mort de la royauté, par Mona Ozouf.
  12.  : Le Dix-huit Brumaire : L'épilogue de la Révolution française, par Patrice Gueniffey.
  13.  : Le Sacre de Napoléon, par José Cabanis.
  14.  : Verdun, par Paul Jankowski
  15.  : L'Armistice de Rethondes, par Pierre Renouvin.
  16.  : Le Naufrage, par Éric Roussel.
  17.  : L'agonie de la IVe République, par Michel Winock.

RéférencesModifier

  1. « Résurrection d'une collection culte », sur LExpress.fr, (consulté le 23 novembre 2020)
  2. « Bulletin de janvier 1959 », La Nouvelle Revue française, no 73 (7e année),‎ , p. 6.
  3. « Trente journées qui ont fait la France - GALLIMARD - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 23 novembre 2020)
  4. Gilles Richard, « Comptes rendus : Michel Winock, L'agonie de la IVe République, , Paris, Gallimard, coll. « Les journées qui ont fait la France », 2006, 398 p. », Revue historique, no 642,‎ , p. 496 (lire en ligne).
  5. Marc Riglet, « Résurrection d'une collection culte », Lire, .

BibliographieModifier

  • Christian Amalvi, « La collection « Les trente journées qui ont fait la France » publiée par Gallimard de 1959 à 1984 », dans Frédéric Rousseau et Jean-François Thomas (dir.), La fabrique de l'événement, Paris, Michel Houdiard Éditeur, coll. « L'atelier des sciences humaines et sociales » (no 1), , 375 p. (ISBN 978-2-35692-012-6).
  • Philippe Carrard, Le passé mis en texte : poétique de l'historiographie française contemporaine, Paris, Armand Colin, coll. « Le temps des idées », , 351 p. (ISBN 978-2-200-27773-4).
  • Jakob Theodor Wüest, Comment ils ont écrit l'histoire : pour une typologie des textes historiographiques, Tübingen, Narr Verlag, coll. « Europäische Studien zur Textlinguistik » (no 18), , 433 p. (ISBN 978-3-82338-178-5), p. 357-358.

Liens externesModifier