Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Tremblay est un nom de famille d'origine française mais surtout commun au Québec, en plus d'être un nom de lieu. Il signifie « endroit où poussent des peupliers trembles »

PatronymeModifier

Le patronyme Tremblay désignait la personne originaire d'un village ou d'un hameau (généralement proche) appelé Tremblay, sans doute un des écarts appelé le Tremblay dans le Perche ornais, région d'où était originaire Pierre Tremblay. Tremblay est un substantif masculin en ancien français signifiant « endroit où poussent des peupliers trembles (populus tremula) », en français moderne l'ancien suffixe masculin -ay a été remplacée par sa forme féminine -aie, d'où une tremblaie [réf. nécessaire].

En 2005, il y en avait environ 80 000 au Québec et 1 000 en France[1]. Au Québec, il est donc porté par 1,08 % de la population, ce qui, contrairement à une croyance populaire, n'est pas exceptionnel. En effet, il y a 3,3 % de Garcia en Espagne, 7,7 % de Jenson et 7,3 % de Nielsen au Danemark, ainsi que 7,9 % de Li en Chine. C'est toutefois bien davantage qu'en France, où Martin, le patronyme le plus commun, n'est pourtant porté que par 0,33 % de la population[1].

Avant les années 1800, Tremblay n'était que le 19e nom le plus répandu de la province de Québec (le premier était Roy), mais va se hisser au 3e rang au moins à partir de 1881. De nos jours, Tremblay est aisément le nom de famille le plus courant au Québec, où environ 1,08% de la population porte ce nom, alors que le 2e nom, Gagnon, a une fréquence de 0,79 %[1].

Le seul Tremblay arrivé à l'époque de la Nouvelle-France fut le colon Pierre Tremblay, en 1647[2]. Celui-ci compterait plus de 150 000 descendants en Amérique, dont 85 000 au Canada (et environ 800 en Californie, en comptant les orthographes alternatives)[3]. Malgré cela, le colon ayant le plus grand nombre de descendants est toutefois Zacharie Cloutier, marié quarante ans avant Pierre Tremblay et ayant eu moins de descendants féminins (dont les enfants prenaient le nom du père)[1].

Les municipalités régionales de comté québécoises (MRC) où la proportion de Tremblay est la plus élevée sont Charlevoix (13 %), Charlevoix-Est, (10 %), La Haute-Côte-Nord (10 %),  Le Fjord-du-Saguenay (9 %) et Lac-Saint-Jean-Est (9 %). La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, même si elle ne consiste qu'en 4 % de la population de la province, comprend 30 % de tous les Tremblay. Ce chiffre est de 15,9 % dans la région de la Capitale-Nationale et 10,3 % dans celle de Montréal. À l'opposé, les MRC du sud de la Beauce, par exemple, n'ont des fréquences qu'entre 0,1 et 0,2 %, et pour la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : 0,4 %[4].

ListeModifier

Tremblay est un nom de famille notamment porté par : (en ordre alphabétique):

ToponymeModifier

  CanadaModifier

  FranceModifier

TremblayModifier

Le Tremblay  Modifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Les noms de famille au Québec », sur Institut de la statistique du Québec, p. 10 à 14.
  2. Grande famille du Québec de Louis-Guy Lemieux.
  3. « Histoire de la famille Tremblay », sur Généalogie Québec (consulté le 13 octobre 2018).
  4. « Les noms de famille au Québec », sur Institut de la statistique du Québec, p. 33 et 35
  5. cf. Wikipédia:(en), (de)

AnnexesModifier