Ouvrir le menu principal

Traunreut

commune allemande

Traunreut
Blason de Traunreut
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Traunstein
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
63
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Franz Parzinger
Partis au pouvoir CSU
Code postal 83301
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 1 89 154
Indicatif téléphonique 08669
Immatriculation TS
Démographie
Population 20 922 hab. (31.12.2008[1])
Densité 464 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 57′ 43″ nord, 12° 35′ 33″ est
Altitude 552 m
Superficie 4 510 ha = 45,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Traunreut

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Traunreut
Liens
Site web www.traunreut.de

Traunreut est une ville de la Bavière Supérieure de l'arrondissement de Traunstein. Elle se situe à environ 10 km à l'Est du Chiemsee et à 15 km au Nord des Alpes de Chiemgau. C'est la plus grosse ville de l'arrondissement. Elle fut fondée après la Seconde Guerre mondiale. Son nom signifie érosion (Rodung en allemand) de la Traun.

HistoireModifier

  • Traunreut fut à l'origine le lieu d'une fabrique de munitions. En 1933, la Wehrmacht bâtit l'usine de munitions militaires la "Muna" St. Georgen à St.-Georgs-Forst. Rattachées à la ville de Traunstein, Stein, Traunwalchen, Pierling et Palling faisaient partie d'une zone strictement fermée de 242 ha. Des obus à gaz étaient préparés dans plus de 150 baraques en bois, bâtiments de pierres et bunkers, où ils étaient ensuite stockés.
  • 1938 : Construction de l'usine de munitions militaires la "Muna St. Georgen".
  • 1941 : Les premiers obus à gaz quittent le centre de production. Le site de la "Muna" occupent 2000 personnes.
  • 3 mai 1945 : Prise de la "Muna" par l'Armée américaine sans combat.
  • À partir de 1945, de nombreux expatriés (Heimatvertriebene) s'installèrent dans la zone industrielle de la "Muna" à St. Georgen.
  • 1947 : 11 morts lors d'opérations de déminage.
  • 1948 : Début de travaux de dépollution menés par la STEG (Staatliche Erfassungsgesellschaft für amerikanisches Heeresgut). Les Américains quittent le site de la "Muna".
  • 25 juin 1949 : Pause de la première pierre de la zone industrielle de St. Georgen avec l'installation des entreprises Siemens et Heidenhain.
  • 1950 : Le gouvernement de la Bavière Supérieure décide la création d'une commune du nom de Traunreut. Georgenstadt, Neu-Stein et Neuwaldtraud furent aussi proposés comme nom de la nouvelle commune. Traunreut a alors 1 381 habitants. Karl Löppen en est le maire.
  • 1954 : Construction de l'église catholique Erlöserkirche et du temple protestant Pauluskirche.
  • 1958 : Élection de Franz Haberlander au poste de maire qu'il aura jusqu'en 1984.
  • 1960 : Traunreut obtient le statut de ville.
  • 29 septembre 1963 : Fermeture aux personnes de la ligne ferroviaire entre Traunreut et Hörpolding.
  • 1966 : Naissance de la 10000e habitante.
  • 1978 : Les communes de Stein(-St. Georgen), Traunwalchen, ainsi que des zones de Pierling sont incorporées dans la ville de Traunreut dans le cadre de la Gebietsreform (réforme de remaniement des communes).
  • 1984 : Eduard Wiesmann Erster devient maire et ce jusqu'en 2002.
  • 2002 : Franz Parzinger Erster devient maire.
  • 2004 : De par son développement industriel et commercial, Traunreut est la plus grande ville de l'arrondissement avec plus de 22 000 habitants.
  • 2006 : La ligne ferroviaire Traunstein - Traunreut est à nouveau ouverte au transport de passagers.

MonumentsModifier

  • La place centrale avec la mairie, l'église catholique et l'église protestante
  • Le château de Stein an der Traun (le plus grand château troglodyte d'Allemagne)
  • Le château de Pertenstein
  • Église paroissiale de Traunwalchen
  • Église paroissiale de St. Georgen.

GéographieModifier

OrtsteileModifier

Les Ortsteile de la commune de Traunreut sont Anning, Arleting, Attenmoos, Au, Biebing, Buchberg, Daxberg, Fasanenjäger, Frauenhurt, Frühling, Gigling, Grasreit, Haßmoning, Heiming, Hinterwies, Höberich, Hochreit, Höhe, Höhenberg, Hohenester, Hölzl, Holzreit, Hörpolding, Hörzing, Hurt, Hurtöst, Irsing, Kirchstätt, Mais, Matzing, Narnberg, Neudorf, Neugaden, Niedling, Nunhausen, Oberhaus, Oberwalchen, Oderberg, Parzing, Pertenstein, Pierling, Plattenberg, Poschmühle, Reit, Roitham, Schlichtersberg, Schmieding, Schneckenberg, Sieglreit, St. Georgen, Stein an der Traun, Steineck, Traunwalchen, Walchenberg, Walding, Weiher, Weisbrunn, Weisham, Wiesen, Zieglstadl et Zweckham.

DémographieModifier

Le nombre d'habitants a lentement progressé sur la période 1997-2002. Depuis 2003, la population toutefois diminue pour atteindre 20 922 habitants au 31 décembre 2008.

Évolution démographiqueModifier

Année Nombre d'habitants
1997 21 629
1998 21 517
1999 21 358
2000 21 304
2001 22 033
2002 22 171
2003 22 122
2004 22 048
2005 21 987
2006 21 910
2007 21 892
2008 20 922

Classes d'âgesModifier

La répartition selon les classes d'âges est la suivante :

Age Total Hommes Femmes
  De 0 à 3 ans 641 323 318
  De 4 à 6 ans 507 249 258
  De 7 à 15 ans 1 941 1 001 940
De 16 à 18 ans 779 383 396
De 19 à 65 ans 13 672 6 815 6 857
66 ans et plus 4 370 1 770 2 600

ReligionModifier

67 % de la population est catholique, 21 % est protestante et 12 % a une autre religion ou est sans religion.

Des paroisses catholiques sont présentes à Traunwalchen, St. Georgen et Traunreut.

Une paroisse protestante luthérienne ainsi qu'une église évangélique libre sont présentes à Traunreut.

PolitiqueModifier

ArmoiriesModifier

Blasonnement : Une roue dentée argentée au-dessus d'une barre ondulée argentée le tout sur fond vert.

La roue dentée symbolise la vie économique du lieu et rappelle l'édification de la ville comme zone industrielle construite en place d'une ancienne usine d'obus. La barre ondulée rappelle de façon parlante le nom de la commune et renvoie sur la situation de la ville sur la rive de la Traun.

Ce blason a été officialisé le 3 octobre 1955 par le conseil municipal et l'accord du Ministère de l'Intérieur de l'État de Bavière. Jusque-là, depuis le 14 juillet 1953, la commune avait choisi un drapeau de couleur blanc et vert.

JumelagesModifier

La ville de Traunreut est jumelée avec[2] :

ÉconomieModifier

Quelques PME se sont installées à Traunreut. Par ailleurs, Traunreut s'est développée comme ville commerciale de la région.

TransportModifier

  • La ligne de train Traun-Alz.

Sièges d'entreprisesModifier

Trois entreprises marquent tout particulièrement la vie économique de la ville:

NotesModifier