Transport en Espagne

Cet article présente diverses informations sur les infrastructures de transport en Espagne.

Transport ferroviaireModifier

 
Deux trains Alvia de la Renfe se croisant sur le Viaducto Martin Gil proche de Zamora.
 
Réseau ferroviaire en Espagne

L'Espagne compte plusieurs réseaux ferroviaires sur un total de 15 574 km: un récent réseau grande vitesse à écartement normal européen, et un réseau local plus ancien à voie large:

  • à voie normale (1,435 m) : 1 589 km (ligne à grande vitesse), électrifiés en courant alternatif 25 kV 50 Hz.
  • à voie large (1,668 m) : 11 755 km (6 490 km électrifiés en courant continu 3 kV ; 2 988 km à double voie)
  • à voie métrique e moins: 2 203 km, dont 438 km électrifiés en courant continu 1,5 kV (1998)

Le principal exploitant des chemins de fer en Espagne est la Renfe. Le réseau à voie métrique est exploité par Feve (Ferrocarriles de vía estrecha) et d'autres compagnie régionales.

À partir de 2020, la SNCF devrait pouvoir commercialiser ses services sur certaines lignes dans le cadre de l'ouverture à la concurrence[1].

Le réseau principal est géré par le GIF (Gestor de infraestructuras ferroviarias).

Ouverture du rail à la concurrenceModifier

Depuis , l'ouverture à la concurrence doit permettre à Ouigo (groupe SNCF) d'exploiter la ligne entre les deux capitales espagnoles, Madrid et Barcelone[2]. Ce nouvel opérateur a transporté 300 000 passagers en deux mois, soit 5 000 par jour, avec un taux de remplissage de 90 %[3].

Lignes à grande vitesseModifier

Lignes régionalesModifier

Lignes de banlieuesModifier

Transport en communModifier

MetroModifier

TramwaysModifier

Infrastructures routièresModifier

Histoire du réseau routier espagnolModifier

 
Route N-III en 1973

Autrefois dans un état relativement discutable, le réseau routier espagnol devient de nos jours une référence. De nombreux programmes de construction de voies rapides et d'autoroutes sont inscrits, afin de mailler le territoire de manière optimale et de faire face à l'afflux des transports de marchandises internationaux notamment.

Grâce à ces nouvelles autoroutes, l'Espagne est passé de 4 976 kilomètres d'autoroutes espagnoles soit 11% des 42 207 kilomètres d'autoroutes dans l'UE-28 en 1990 à 15 336 kilomètres d'autoroutes espagnoles soit 20% des 75 820 kilomètres d'autoroutes dans l'UE-28 en 2015[4].

Extension du réseau d'autoroutes espagnoles
La longueur des autoroutes est exprimée en kilomètres (et non en unités impériales). À la date du [5].
Sources:
  • Eurostat (road_if_motorwa serie)Modèle:Huh
  • Rac foundation (EU) (certaines années seulement)[6]

Sécurité du réseau routierModifier

 
A-67. Autovía de la Meseta (Autoroute-Autovia de la Meseta) en Cantabria.

L'amélioration du réseau s'inscrit dans une politique de sécurité routière qui a fait de l'Espagne le quatrième pays sur 27 États membres de l'union européenne en termes de sécurité routière avec 3,9 tués annuels par million d'habitant[7],[8].

Composition du réseau routierModifier

 
Réseaux autoroutiers espagnols: autopistas et autovías.

Le réseau routier en Espagne totalise environ 660 000 kilomètres de voiries qui se composent d'environ 489 000 kilomètres de routes communales, 165 686 kilomètres de routes interurbaines de l'État, des communautés autonome, provinces et Cabildos, et de 11 300 kilomètres d'autres routes[8]. Les 165 686 kilomètres de routes non communales sont enregistrées et classifiées dans les registres d'un ministère[8].

Répartition des routes non communales (le point marque mille kilomètres)
Type de voie Géré par l'État Géré par communauté autonome Géré par province ou cabildo Total
Autoroute à péage 2.539 329 171 3.039
Autovía et autoroute sans péage 8.949 2.929 606 12.484
Route à double chaussée 486 758 397 1.641
Autres routes 14.419 67.309 66.794 148.522
Total 26.393 71.325 67.968 165.686

Listes des réseaux autoroutiersModifier

 
Autoroutes en Espagne
  • Autouroute - Autovia
  • Autouroute - Autopista
  • Routes :
    total : 346 858 km
    revêtues : 343 389 km (dont 9 063 km d'autoroutes)
    non revêtues : 3 469 km (1997)

    Infrastructures maritimesModifier

    Conduites : Oléoducs : pétrole brut 265 km ; produits raffinés 1 794 km ; gazoducs 1 666 km

    Ports : Port de la Baie d'Algésiras, Port d'Avilès, Port de Barcelone, Port de Bilbao, Port de la Baie de Cadix, Port de Cartagène, Port de Castellón, Port de Ceuta, Port de Huelva, Port de La Corogne, Port de Las Palmas de Gran Canaria (Îles Canaries), Port de Malaga, Port de Melilla, Port de Pasajes (Saint-Sébastien), Port de Gijon, Port de Santa Cruz de Ténérife (Îles Canaries), Port de Santander, Port de Séville (seul port fluvial espagnol), Port de Tarragone, Port de Valence, Port de Vigo

    Marine marchande :
    Total : 130 navires (de 1000 tonneaux ou plus de jauge brute) totalisant 1 131 648 tonneaux (1 688 996 tonnes de port en lourd).
    Navires par catégories : vraquiers 11, cargos 24, chimiquiers 9, porte-conteneurs 9, gaz liquéfiés 2, transport de bétail 1, passagers 1, pétroliers 24, cargos réfrigérés 5, navires rouliers 36, passagers à courte distance 7, citerniers spécialisés 1 (1999)

    Compagnies maritimesModifier

    Infrastructures aéroportuairesModifier

     
    Aéroports d'Espagne avec le trafic passager

    Aéroports : 105 (1999)

    Aéroports - avec pistes en dur :
    Total : 70
    de plus de 3000 m : 15
    de 2500 à 3000 m : 11
    de 1500 à 2500 m : 17
    de 1000 à 1500 m : 17
    de moins de 1000 m : 10 (1999)

    Aéroports - avec pistes en terre :
    Total : 35
    de 1500 à 2500 m : 1
    de 1000 à 1500 m : 9
    de moins de 1000 m : 25 (1999)

    Héliports : 2 (1999)

    Principaux aéroports : Aéroport Adolfo Suárez, de Madrid-Barajas, Aéroport international de Barcelone-El Prat, Aéroport de Malaga-Costa del Sol

    Compagnies aériennes espagnolesModifier

    Notes et référencesModifier