Ouvrir le menu principal
Transport de dromadaires dans un Iliouchine Il-76 TD (2013).

Le transport d'animaux est une activité économique réglementée, à la fois dans chaque pays et au niveau international.

Transport des animaux en EuropeModifier

 
Une bétaillère sur une route d'Europe (2012).

Le 13 décembre 1968 fut signée à Paris la Convention européenne sur la protection des animaux en transport international, qui réglemente le transport des animaux domestiques. La CITES gère les droits de détention des animaux sauvages.

Le 22 décembre 2004 l'union européenne a effectué une refonte totale des règles en matière de bien-être des animaux pendant leur transport. Dans cette nouvelle réglementation, elle identifie tous les intervenants et leurs responsabilités respectives, elle renforce les mesures de surveillance et prévoit des règles plus strictes pour les longs trajets et les véhicules utilisés.

  • L'Union européenne a également mis en place un système appelé TRACES, (TRAde Control and Expert System) qui assure la traçabilité et le contrôle de l'ensemble des produits d'origine animale et des animaux vivants lors de leurs mouvements et importations en Europe.

Néanmoins, certaines organisations de protection des animaux, notamment la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF), dénoncent les conditions de transports des animaux sur de longues distances, parfois d'un pays à un autre pour des raisons économiques, pour être engraissés ou abattus[1].

La Suisse quant à elle, n'autorise pas le transit routier sur son territoire d'animaux de boucherie vivants en provenance d'Europe[2], en raison des lois plus contraignantes en la matière qu'elle a édictées[3].

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :