Transport aux Pays-Bas

Cet article présente les différents réseaux de transport aux Pays-Bas.

Réseau ferroviaire des Pays-Bas

Chemin de ferModifier

Le réseau ferré néerlandais comprend 2 809 km de lignes, dont 931 km à voie unique, pour une longueur totale de voies égale à 6 505 km.

Toutes les voies sont à écartement normal (1,435 m) ; mais de 1839 jusque vers 1850, le réseau était à voie large de 1,945 m, écartement qui fut abandonné car les pays voisins, Allemagne et Belgique avaient opté pour l'écartement normal.

La gestion du réseau ferré est assurée par ProRail. Cet organisme public a pour mission de gérer, entretenir et développer le réseau principal, et assure l'exploitation (sécurité des circulations) et l'attribution des droits de trafic.

Grandes Lignes internationalesModifier

 
Thalys aux Pays-Bas.

Service de nuitModifier

Il existe un service de nuit, appelé Nachtnet (réseau de nuit, bien qu'il ne s'agisse en fait que d'une seule ligne en U) à cadence horaire reliant Rotterdam-Central, Delft, La Haye-Central, Leyde-Central, Aéroport de Schiphol, Amsterdam-Central et Utrecht-Central. À cause du tracé en U, le temps de trajet depuis les quatre premières gares jusqu'à Utrecht est beaucoup plus long que le jour. Ce service a été prolongé vers le Brabant[Quand ?] et les gares de Bois-le-Duc, Eindhoven, Tilbourg et Bréda sont désormais desservies[Depuis quand ?].

Transport publicModifier

Tous les services de métro, tramway, autobus (sauf certains services particuliers) et train sont soumis au même système OV-chipkaart (littéralement « Carte à puce de transport en commun »)[1]. Métros et tramways n'assurent pas de service nocturne. Il existe des bus de nuit dans nombre de villes et dans Le Randstad, généralement les vendredis, samedis et dimanches, parfois seulement pendant la première partie de la nuit.

Villes dotées d'un réseau de métroModifier

(tous à écartement normal, 1,435 m)

Voir AussiModifier

Villes dotées d'un réseau de tramway ou assimiléModifier

(tous à écartement normal, 1,435 m)

Ligne du RandstadRail et autres projets de trains légersModifier

 
A proximité de Delft

RandstadRail est une ligne qui permet de :

  • relier la ligne E du Métro de Rotterdam pour permettre aux rames du métro de Rotterdam de rejoindre la Gare La Haye-Central au terminus nord de la ligne.
  • relier les lignes de tramway 3 et 4 de La Haye; les voies de tramway existantes sont adaptées pour recevoir des véhicules plus longs et plus larges.

Il existe un projet de construction d'une ligne de train léger entre Maastricht et Kerkrade.

AutobusModifier

Une ligne de bus spéciale, la Zuidtangent, circule essentiellement sur voie dédiée, avec priorité aux carrefours [1].

Itinéraire : Gare d'Haarlem - Hoofddorp - Aéroport de Schiphol - Amstelveen - Gare d'Amsterdam Bijlmer ArenA.

La ville d'Arnhem est dotée d'un réseau de trolleybus électrique.

Principales sociétés d'autobus : Arriva, Connex (groupe Veolia Transport), Connexxion, Hermes, NoordNed, Syntus.

Hermes exploite des services dans le Sud-Est des Pays-Bas Hermes, site officiel.

Autres transportsModifier

RoutesModifier

 
Panneau d'information dynamique sur l'autoroute A13
  • Total : 125 575 km
  • Revêtues : 113 018 km (dont 2 235 km d'autoroutes)
  • Non revêtues : 12 557 km (1998)

Principales autoroutes (liste incomplète) :

  • A1 Amsterdam - Oldenzaal (De Lutte) - Allemagne (A30) ;
  • A2/E35/E25 Amsterdam - Maastricht- Liège (Belgique) ;
  • A4/E19 Amsterdam - La Haye / Intersection Markiezaat - Frontière belge (Anvers) ;
  • A6 Muiderberg (A1) - Joure (A7) ;
  • A7 Zaandam - Afsluitdijk - Groningue - Nieuweschans - Allemagne (A280) ;
  • A8 Coentunnel - Assendelft ;
  • A9 Alkmaar - Diemen (A1) ;
  • A10 Périphérique d'Amsterdam ;
  • A12/E30/E25/E35 Scheveningen - Bergh (Frontière allemande A3) ;
  • A13/E19 La Haye (A4)- Rotterdam (A20) ;
  • A16/E19 Rotterdam - Dordrecht - Breda - Belgique ;
  • A20/E25 Maasdijk - Rotterdam - Gouda.
  • A58/E312 Eindhoven - Flessingue

CyclismeModifier

Aux Pays-Bas, le vélo imprègne le quotidien.

Aux Pays-Bas, 31 % des habitants utilisent le vélo comme moyen de transport principal[3]. Un Néerlandais pédale par ailleurs en moyenne 900 kilomètres par an.

Voies navigablesModifier

Le pays est parcouru par 5 046 km de voies navigables, dont 47 % sont accessibles aux navires de 1 000 tonnes ou plus de port en lourd.

Les Pays-Bas sont le pays des canaux par excellence. Ils sont au débouché de deux grands fleuves navigables, le Rhin et la Meuse.

ConduitesModifier

Oléoducs : brut 418 km; produits raffinés 965 km ; gazoducs (méthane) 10 230 km

PortsModifier

Amsterdam, Delfzijl, Le Helder, Dordrecht, Eemshaven, Groningue, Haarlem, IJmuiden, Maastricht, Rotterdam, Terneuzen, Utrecht, Flessingue.

Rotterdam, qui s'étend sur l'estuaire du Rhin jusqu'à la mer du Nord et son avant-port Europoort sur 40 km de long, est le 1er port d'Europe.

Marine marchande :

AéroportsModifier

 
Avions de la KLM en stationnement à Schiphol.

28 (1999 est.)

Aéroports - avec pistes en dur :

  • total: 19 aéroports;
  • de plus de 3 000 m : 2;
  • de 2500 à 3 000 m : 7;
  • de 1500 à 2 500 m : 6;
  • de 1000 à 1 500 m : 3;
  • de moins de 1 000 m : 1.

Le plus grand aéroport est, de loin, celui de Schiphol près d'Amsterdam, l'un des plus grands d'Europe. Les aéroports secondaires ayant des lignes régulières, sont ceux de Zestienhoven près de Rotterdam, d'Eelde près de Groningue, de Twente près d'Enschede, d'Eindhoven et l'aéroport de Maastricht-Aix-la-Chapelle.

Aéroports - avec pistes en herbe :

  • total : 9 ;
  • de 1000 à 1 500 m : 3 ;
  • de moins de 1 000 m : 6.

Héliports : 1

SécuritéModifier

Les Pays-Bas se distinguent par le nombre de bicyclettes: 18 millions de vélos pour 16,7 millions de Néerlandais[4].

Les Pays-Bas se distinguent aussi par le nombre d'accident de vélo supérieur à la fois aux tendances européennes et aux accidents de voitures.

  • En 2011, plus de 200 cyclistes sont morts sur les routes[4]
  • en 2017, 206 cyclistes sont morts contre 201 automobilistes, selon les chiffres du Bureau central des statistiques (CBS)[5].

Aux Pays-Bas, l'augmentation du nombre de décès de cyclistes est du en partie à l'usage des téléphones portables au vélo, ainsi qu'à l'utilisation de vélos électriques par des cyclistes dans des tranches d'âges avançantes[5].

Un quart des accidents de vélo y sont faits à vélo motorisés électriquement, dont les trois quart des décès concenrne des personnes de plus de 65 années[5].

Au total, plus des deux tiers de tués à vélo ont plus de 65 ans[5].


RéférencesModifier

  1. https://www.ov-chipkaart.nl/home-1.htm#/
  2. (nl) site officiel de GVB
  3. (en)BBC - Why is cycling so popular in the Netherlands?
  4. a et b « Quand le vélo n'est plus la solution mais le problème », Le Point,‎ (lire en ligne).
  5. a b c et d « Aux Pays-Bas le vélo est plus mortel que la voiture », Les Echos,‎ 4 mais 2018 (lire en ligne).