Transmission primaire

La transmission primaire est un mécanisme qui transmet le mouvement d'un moteur jusqu'à l'étage de démultiplication (boîte de vitesses et d'embrayage)[1].

La transmission secondaire est le mécanisme qui transmet le mouvement de l'étage de démultiplication aux roues, dans le cas d'un véhicule roulant.

IntérêtModifier

Tous les moteurs n'ont pas de transmission primaire. Par exemple, ceux qui ont un embrayage monté directement en bout de vilebrequin.

Il y a, cependant, de nombreux avantages à utiliser un étage de transmission primaire :

  • montage de l'embrayage à côté du vilebrequin, et non plus au bout ;
  • possibilité de mettre une démultiplication, permettant d'avoir une vitesse de rotation plus lente de la boîte de vitesses (moins de claquements au passage des vitesses) ;
  • annulation du couple de renversement (motos BMW ou Moto Guzzi).

Mécanismes généralement utilisésModifier

  • Le pignon, à denture droite ou oblique
  • La chaîne, classique ou à denture interne

Notes et référencesModifier

  1. Voir a) Définition de la transmission primaire, sur geomoto.fr du 6 novembre 2011, consulté le 7 novembre 2017

Articles connexesModifier