Ouvrir le menu principal

Transdev Chambéry

Société française délégataire de l'exploitation du réseau de transport en commun de Chambéry

Transdev Chambéry
logo de Transdev Chambéry
Logo du Stac

Création
Disparition
Forme juridique Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Chambéry
Drapeau de France France
Activité Transport urbain
Produits Stac
Société mère Transdev
Effectif 261 personnes dont 183 chauffeurs (2015)[1]
Site web www.bus-stac.fr

Fonds propres en diminution 1 962 000  (2015)[2]
2 080 100  (2014)[2]
Dette Increase Negative.svg 4 616 100  (2015)[2]
4 574 800  (2014)[2]
Chiffre d'affaires en diminution 619 800  (2015)[2]
629 400  (2014)[2]
Résultat net en diminution 647 300  (2015)[2]
698 800  (2014)[2]

Transdev Chambéry [2] est une filiale de Transdev qui gère le réseau urbain de bus de la communauté d’agglomération Grand Chambéry depuis le [3]. Celui-ci dessert les 38 communes de Grand Chambéry ainsi que deux communes rattachées à la communauté d’agglomération Grand Lac, Le Bourget-du-Lac et Voglans.

Sommaire

HistoireModifier

OrganisationModifier

Autorité organisatriceModifier

La communauté d’agglomération du Grand Chambéry est l’autorité organisatrice des transports urbains (AOTU) pour son territoire.

L’agglomération définit l’offre de transport (tracé des lignes, fréquence de passage...), la politique tarifaire, supporte les gros investissements, contrôle la gestion de l’exploitant et met aussi à disposition du délégataire le dépôt et les autobus.

ExploitantModifier

L’exploitation est confiée à Transdev Chambéry, société filiale de Transdev. Transdev Chambéry est liée à l’agglomération par un contrat de délégation de service public de 6 ans (2012-2018).

Transdev Chambéry assure la gestion du réseau, veille à son bon fonctionnement et met en œuvre tous les éléments susceptibles de contribuer au développement de l’utilisation des transports en commun : formation du personnel, démarche qualité, politique commerciale, études générales.

IntercommunalitéModifier

Deux communes rattachées à la communauté d’agglomération Grand Lac, Le Bourget-du-Lac et Voglans, sont desservis à la fois par les bus d’Ondéa (réseau de la Communauté d’agglomération Grand Lac, géré par la Compagnie des transports du Lac du Bourget) mais aussi par les bus Stac (Transdev Chambéry).

RéseauModifier

Le nouveau réseau est mis en place à la rentrée de et consiste en une réorganisation du réseau autour de[4],[5] :

  • quatre lignes structurantes desservant 80 % de la population, avec un bus toutes les 10 à 12 minutes et le plus souvent en bus articulés :
    • Chrono A : Cette ligne remplace l’ancienne ligne 2, sauf entre La Motte-Servolex et Voglans où elle emprunte la N201 comme l’ancienne ligne 2D. Le principal changement est le terminus dans la zone de Savoie Technolac, signifiant la fin de la desserte du bourg et de la plage du Bourget-du-Lac ;
    • Chrono B : Cette ligne correspond aux anciennes lignes 1 et 7, avec un trajet plus direct via le trajet de l’ancienne ligne 22 à Barby ;
    • Chrono C : Cette ligne est globalement l’ancienne ligne 3, amputée de la desserte de Saint-Jeoire-Prieuré, mais avec un nouvel itinéraire à Challes-les-Eaux ;
    • Chrono D : Cette ligne correspond à la partie Nord (Chamoux-Éléphants) des anciennes lignes 4/40 et de l’ensemble de l’ancienne ligne 25.
  • six lignes complémentaires à raison d’un bus toutes les 20 à 40 minutes :
    • Ligne 1 : La ligne est issue d’une fusion des anciennes lignes 5 et 8 (avec un nouveau trajet à La Motte-Servolex), avec un trajet direct par la D1006 au lieu du trajet de l’ancienne ligne 8 (et de la ligne Chrono B)
    • Ligne 2 : Cette ligne est globalement l’ancienne ligne 6, amputée d’une grande partie de la desserte des Hauts de Chambéry ;
    • Ligne 3 : Cette ligne correspond à la partie Sud (Éléphants-Saint-Baldoph) de l’ancienne ligne 40 amputée de la desserte du stade de Barberaz, d’une part importante de l’ancienne ligne 18 (sa partie dans la vallée) et des arrêts de l’ancienne ligne 2 non desservis par la ligne Chrono A ;
    • Ligne 4 : Cette ligne est une ligne de rocade entre La Motte-Servolex et les Hauts de Chambéry empruntant des bouts des anciennes lignes 10 et 27, et la majorité de la desserte des Hauts de Chambéry de l’ancienne ligne 18 ;
    • Ligne 5 : Cette ligne reprend globalement la partie Sud de l’ancienne ligne 4 (Éléphants-Saint-Baldoph) puis bifurque sur le trajet de l’ancienne ligne 20 vers les Hauts des Lamettes ;
    • Ligne 6 : Cette ligne correspond globalement à l’ancienne 22 modifiée aux deux extrémités.
  • neuf lignes locales fonctionnant uniquement en heures de pointe :
    • Ligne 10 : Cette ligne est une circulaire reprenant la desserte de Sonnaz à la place de l’ancienne ligne 13, en correspondance avec la ligne A ;
    • Ligne 11 : Cette ligne correspond globalement à l’ancienne ligne 19, modifiée pour faire terminus au collège de Saint-Alban-Leysse ;
    • Ligne 12 : Cette ligne est une réorganisation complète de l’ancienne ligne 23, prolongée pour desservir Les Déserts et Thoiry ;
    • Ligne 13 : Cette ligne est une réorganisation complète de l’ancienne ligne 16, prolongée pour desservir Curienne et Puygros ;
    • Ligne 14 : Cette ligne est inédite et relie Challes-les-Eaux, Saint-Jeoire-Prieuré et La Thuile ;
    • Ligne 15 : Cette ligne correspond globalement à l’ancienne ligne 26 ;
    • Ligne 16 : Cette ligne est inédite et relie Jacob-Bellecombette à Saint-Cassin ;
    • Ligne 17 : Cette ligne correspond globalement à l’ancienne ligne 15 ;
    • Ligne 18 : Cette ligne est inédite et relie Cognin à Saint-Sulpice.

Sous-traitanceModifier

Agences commerciales et dépôtModifier

Le dépôt de Transdev Chambéry, qui sert également de siège à la société, est mis à disposition de cette dernière par le Grand Chambéry pour la durée du contrat de délégation. Il se trouve dans la Zone d’activités du Grand Verger, au 18 Avenue des Chevaliers Tireurs, à Chambéry. Un dépôt secondaire est situé au 23 Rue de la Digue, à Cognin.

L’agence commerciale est installé au 23 Boulevard du Musée, dans le centre-ville de Chambéry.

En été, une agence itinérante, installée à bord d’un ancien Renault Agora S, fait le tour des huit plus grosses communes de l’agglomération et propose la vente d’abonnements ainsi que des informations sur les modes de déplacements proposés par la communaté d’agglomération.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Chiffres-clésModifier

  • Quatre lignes structurantes : A, B, C et D circulant tous les jours ;
  • Sept lignes complémentaires : 1, 2, 3, 4, 4S, 5 et 6 circulant du lundi au samedi (sauf jours fériés) ;
  • Neuf lignes locales : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 et 18 circulant du lundi au vendredi (sauf jours fériés), dont les horaires sont basés sur les établissements scolaires ;
  • Neuf zones en TAD : 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57 et 59 circulant sur réservation ;
  • Trente-huit communes desservies ;
  • Plus de 800 arrêts (en 2012)
  • 261 salariés dont 183 conducteurs (en 2015)[1];

État de parc et affectation au 31 juillet 2018Modifier

Modèles Numéros Années Affectations Image
Standards (67)
  15 Mercedes-Benz Citaro C1 2006 à 2020 2005/2006   A     B     C     D    1   3   
  1 Mercedes-Benz Citaro C1 Facelift 2021 2007   A     B     C     D    1   3   
  28 Irisbus Citelis 12 2022 à 2049 2008 à 2013   A     B     C     D    1   3   
  11 Iveco Urbanway 12 2050 à 2060 2016/2017   A     B     C     D    1   3   
  8 Irisbus Agora S GNV/GNC 3013 à 3020 2003/2004   A     B     C     D    1   3   
  4 Mercedes-Benz Citaro C1 GNV 3050 à 3053 2005   A     B     C     D    1   3   
Articulés (13)
  2 Irisbus Citelis 18 4005 et 4006 2006   A     B     C    
  6 Mercedes-Benz Citaro G C1 Facelift 4007 à 4012 2007 à 2009   A     B     C    4S   
  5 Mercedes-Benz Citaro G C2 4013 à 4017 2012 à 2017   A     B     C    4S   
Midibus (4)
  4 Heuliez GX 137L 4112 à 4115 2016  3   4   
Minibus (3)
  1 Dietrich Noventis 220 1052 2006  50   51   52   53   54   55   56   57   59   
  2 Mercedes-Benz Vehixel Cityos 1056 et 1057 2011  50   51   52   53   54   55   56   57   59   
Agence itinérante (1)
  1 Renault Agora S Ex n°2004 1996 Aucune  
Autres (8)
8 Volkswagen Touran Aucun 2016 à 2018

 50   51   52   53   54   55   56   57   59 

 

AnnexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. a et b Stac, Synthèse de l’activité 2015 des transports de l’agglomération chambérienne, Chambéry, , 6 p., p. 3.
  2. a b c d e f g h et i Nathalie Collin (dir.), « Transdev Chambéry », sur www.societe.com, LA POSTE SA – Branche numérique, 3-1-2017 (dernière mise à jour) (consulté le 19 février 2017)
  3. « L'entreprise Stac »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.bus-stac.fr, (consulté le 20 février 2017)
  4. « Un réseau de bus renforcé et optimisé », sur http://mobilites.chambery.fr (consulté le 19 février 2017).
  5. « Plan interactif des mobilités », sur http://mobilites.chambery.fr (consulté le 19 février 2017).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier