Traité relatif à la formation de l'Union des Républiques socialistes soviétiques

traité de fondation de l'URSS en 1922
Traité relatif à la formation de l'Union des Républiques socialistes soviétiques
Description de l'image Cover of the 1922 Declaration and Treaty on the Formation of the USSR.jpg.
Type de traité traité d'union politique (en)
Signature
Parties Drapeau de la république socialiste fédérative soviétique de Russie RSFS de Russie
Drapeau de la République socialiste soviétique d'Ukraine RSS d'Ukraine
Drapeau de la République socialiste soviétique de Biélorussie RSS de Biélorussie
Drapeau de la République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie RSFS de Transcaucasie
Terminaison

Le Traité relatif à la formation de l'Union des Républiques socialistes soviétiques (en russe : Декларация и договор об образовании Союза Советских Социалистических Республик, Deklaratsia i dogovor ob obrazovanii Soïouza Sovetskikh Sotsialistitcheskikh Respoublik) est l'acte officiel de fondation de l'Union des républiques socialistes soviétiques. Approuvé le , il entérine de jure l'union politique (en) de plusieurs républiques des conseils qui existaient depuis 1919 ; le traité instaure un nouveau gouvernement fédéral dont les fonctions essentielles sont centralisées à Moscou. Son pouvoir législatif réside dans le Congrès des soviets de l'Union soviétique (en) et dans le Comité exécutif central de l'Union soviétique (en) (TsIK) ; le pouvoir exécutif est confié au Conseil des commissaires au peuple (en).

Ce traité, en même temps que la Déclaration sur la création de l'URSS, est approuvé le par une conférence de délégations représentant la République socialiste fédérative soviétique de Russie, la République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie, la République socialiste soviétique d'Ukraine et la République socialiste soviétique de Biélorussie. Le traité et la déclaration reçoivent la confirmation du Premier congrès des soviets de l'Union soviétique (en) et il est ratifié par les chefs de délégation[1], Mikhaïl Kalinine, Mikhaïl Tskhakaïa, Mikhaïl Frounze et Grigori Petrovski, Alexandre Tcherviakov[2] le même jour. Le traité prévoit une certaine souplesse dans l'admission de nouveaux membres. Aussi, en 1940, l'Union soviétique, qui compte originellement quatre (ou six, selon les définitions en vigueur soit en 1922 soit en 1940) fondateurs, comprend quinze républiques socialistes soviétiques.

Le , les présidents de Russie, d'Ukraine et de Biélorussie signent les Accord de Minsk. L'accord proclame la dissolution de l'URSS par ses États fondateurs (dénonciation du traité de 1922) et institue la Communauté des États indépendants (CEI). Le , l'accord est ratifié par les parlements d'Ukraine (en) et de Biélorussie (en). Le , il est ratifié par le parlement russe (en) ; la République socialiste fédérative soviétique de Russie renonce au traité relatif à la formation de l'Union des Républiques socialistes soviétiques et déclare de facto l'indépendance de la Russie envers l'URSS.

Le , l'URSS procède à sa propre dissolution.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier