Ouvrir le menu principal

Traité de Lausanne (1564)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Lausanne.

Le traité de Lausanne du est un document par lequel Emmanuel-Philibert de Savoie, duc de Savoie, renonce définitivement à ses possessions en terre vaudoise, la suzeraineté sur ce territoire passant à Berne.

ContexteModifier

 
Carte des bailliages bernois occidentaux.

Emmanuel-Philibert de Savoie (1528-1580) obtient, avec les traités du Cateau-Cambrésis (1559), la restauration des États de Savoie. Il utilise ensuite la diplomatie afin de récupérer les bailliages de Thonon, de Gex et de Ternier-Gaillard, occupés depuis 1536 par les Bernois[1]. Le souverain savoyard accepte, en contrepartie, d'abandonner sa suzeraineté sur Genève et le pays de Vaud[1], ainsi que sur les quatre mandements d'Aigle, d'Ollon, de Bex et des Ormonts du gouvernement d'Aigle (comté puis duché de Savoie depuis le XIIIe siècle).

Le traitéModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-François Gonthier, Les châteaux et la chapelle des Allinges, Imprimerie J. Masson, , 171 p. (lire en ligne), p. 58.