Traité de Breslau

Le traité de Breslau est un accord préliminaire de paix signé le entre la Prusse de Frédéric II et l'Autriche de Marie-Thérèse, mettant fin aux combats de la première guerre de Silésie, lancée en par Frédéric II.

Cet accord est confirmé par le traité de Berlin du .

C'est la première annexion réalisée par la Prusse sous le règne de Frédéric II.

ContexteModifier

Contenu des traitésModifier

Par ces traités, l'Autriche cède à la Prusse presque toute la Silésie, sauf les districts de Troppau, Teschen et Jägerndorf.

Frédéric renonce à toute autre prétention sur les possessions de Marie-Thérèse.

Il s'engage aussi à maintenir en Silésie le culte catholique en l'état où il se trouve à cette date.

SuitesModifier

 
Les annexions de la Prusse sous Frédéric II : la Silésie en 1742, la Frise orientale en 1744, la Prusse royale avec le district de Netze lors du premier partage de la Pologne en 1772, Mansfeld en 1780











SourcesModifier

  • (en) « Silesian Wars », in Encyclopædia Britannica, (Encyclopædia Britannica Premium Service)

Voir aussiModifier