Train Thur Doller Alsace

Train Thur Doller Alsace
Association TTDA
Image illustrative de l'article Train Thur Doller Alsace
Un train à vapeur dans la vallée de la Thur.

Pays Drapeau de la France France
Type d'association Association de droit local alsacien-mosellan
Président Romain Tricot
Création Association 1971
Train touristique 1976
Écartement de voie 1 435 mm
Ligne exploitée Section de ligne Cernay-Saint-André - Sentheim de la ligne de Cernay à Sewen
Ligne de 13,65 km
Site internet http://www.train-doller.org

Le Train Thur Doller Alsace, anciennement chemin de fer de la vallée de la Doller, est un chemin de fer touristique et historique situé en Alsace dans le Haut-Rhin. Il est géré par l'association TTDA, loi de 1908, qui propose des circulations de trains historiques, à traction vapeur ou diesel, sur une portion de 13,65 km entre Cernay-Saint-André et Sentheim de l'ancienne ligne de Cernay à Sewen. La voie, à écartement normal de 1 435 mm, serpente dans les vallées de la Thur et de la Doller[1].

Offre touristiqueModifier

Le TTDA est membre de l'Union des exploitants de chemins de fer touristiques et de musées (UNECTO), une page lui est consacré sur le site de l'UNECTO, « La France vue du rail »[2].

Trains réguliers en saisonModifier

En saison, de juin à septembre, le TTDA propose, chaque dimanches et jours fériés, deux voyages, aller et retour, entre la gare de Cernay-Saint-André et la gare de Sentheim. Un calendrier des circulations est diffusé chaque année, il est disponible sur le site web de l'association : Train Thur Doller Alsace[3].

Trains spéciaux toute l'annéeModifier

Sur réservation, des trains spéciaux et des trains scolaires peuvent être organisés sur demande.

Autres trains spéciauxModifier

Lors du marché de Noël de Strasbourg, l'association organise, avec l'autorail X 4395, un unique aller-retour entre Épinal et Strasbourg[4].

Cependant, les circulations de 2017 ont été annulées en raison d'une panne sur le moteur de l'engin[5]. Par ailleurs, les suivantes n'auront lieu que lorsque la ligne de Cernay à Sewen sera de nouveau raccordée au réseau ferré national, afin de pouvoir ramener cet engin plus facilement dans un abri sécurisé, pour éviter des vandalismes devenus récurrents[5].

HistoireModifier

 
Détail d'une carte allemande (Wagner & Debes, vers 1900) montrant le tracé de la ligne de la vallée de la Doller

Inaugurée le 30 juin 1869, la ligne de Cernay à Sentheim dessert la haute vallée de la Doller ; elle se poursuivait à l'origine jusqu'à Sewen. Après avoir eu à subir les conséquences des guerres de 1914-1918 et 1939-1945, sa fréquentation décline jusqu'à l'arrêt du trafic voyageur en 1967, elle est déclassée en 1973. L'association Chemin de Fer Touristique de la Vallée de la Doller (CFTVD) rétablit, en 1976, la liaison entre Cernay-Saint-André et Sentheim, en mettant en place un des premiers chemins de fer touristiques.

Association gestionnaireModifier

L'association Train Thur Doller Alsace (TTDA), est une « association à but non lucratif de droit local », loi de 1908[6], créée en 1971, elle s’appelait « Chemin de Fer Touristique de la Vallée de la Doller (CFTVD) » jusqu'en 2006, année où elle prend son nom actuel. Son objet est « la sauvegarde du patrimoine ferroviaire historique à des fins touristiques ». Statutairement, l'association est constituée de membres bénévoles et gérées par un conseil d'administration de 9 membres élus en assemblée générale. Son siège social se situe, 1 rue Latouche à Cernay et elle est présidée par Monsieur Romain Tricot.

Toute personne peut devenir membre bénévole, actif ou bienfaiteur. Le fonctionnement d'un chemin de fer touristique et historique offre de nombreux types d'actions, les membres actifs participent, au fonctionnement du TTDA, en fonction de leurs centre d'intérêt, de leurs compétences, et de leurs disponibilités. Lors de l'adhésion le nouveau membre remplit un « Bulletin d'adhésion », il y trouve un questionnaire indiquant la liste des activités possibles :l'accueil avec l'information et la vente au bar ou dans la boutique de souvenirs ; l'animation avec les organisations : des manifestations, de la gare aux artistes, et des trains à thème ; l'exploitation avec les différents postes utiles lors de la circulation des trains, notamment : mécanicien vapeur, chauffeur, mécanicien diesel, chef de train, garde barrière, contrôleur des billets ; la technique, avec les postes permettant la conservation et l'entretien du patrimoine ferroviaire du TTDA : entretien et maintenance, mécanique tôlerie soudure, menuiserie maçonnerie et peinture[7].

Matériel roulant ferroviaireModifier

L'association fait un travail de recherche historique avant restauration, certains véhicules sont classés monuments historiques.

Locomotives à vapeurModifier

Engins dieselModifier

  • Autorail X 3710, De Dietrich de 1949, ex-SNCF.   Classé MH (2011)[16]
  • Autorail X 5852 U150, Renault de 1954, ex-SNCF.   Classé MH (2016)
  • Autorail X 4395 U425, ANF à Blanc Misseron de 1967
  • Locomotive BB 63754, Brissonneau et Lotz de 1960
  • Locotracteur DE 020, Fauvet-Girel de 1957
  • Locotracteur DT34, Hoffman de 1925
  • Locotracteurs DH 020 n°101 et 102, SACM de 1958
  • Locotracteur 5T GM "bête à cornes", Moyse de 1934
  • Draisine D 693, Billard de 1932, ex-Chemins de fer de l'Hérault
  • Pelleteuse Poclain Ty45 rail-route

Voitures et fourgonsModifier

 
L'une des voitures 3 pattes rénovée par le Train Thur Doller Alsace en gare de Burnhaupt.
  • 4 Voitures modernisées Sud-Est à essieux « trois pattes »:
  • 4 voitures « Palavas » n°Bf 103, 104, 105 et 108, Compagnie Française de matériel de chemin de fer de 1891 et 1894. Modèle:Classées MH
  • 2 voitures « Petite Rosselle » C71R et C72, De Dietrich de 1907 et 1912, ex-HBL
  • 1 fourgon serre-frein Est n° Df101, Atelier de Mohon de 1890   Classé MH (1990)[20]
  • 1 fourgon Nord 50 87 93-47 784-7, Compagnie Générale de Construction de 1927
  • 1 voiture lits n°3941, Entreprises Industrielles Charentaises de 1947, ex-CIWL
  • 1 voiture Est A3B4D 50 87 81-36 204-3, De Dietrich de 1936   Classé MH (1987)[21]
  • 1 voiture prussienne à trois essieux à portières latérales C7tf n°33600, De Dietrich de 1901
  • 1 voiture Alsace-Lorraine à trois essieux à portières latérales C6tf n°59419, De Dietrich de 1919

WagonsModifier

  • 1 wagon tombereau Est T1185 de 1892   Classé MH (2011)[22]
  • 1 wagon plat Est
  • 1 wagon couvert G10 de 1865
  • 1 wagon couvert standard K 329120, Compagnie Générale de Construction de 1949, ex-SNCF
  • 1 wagon couvert OCEM 40 87 94 90 309-1, Ateliers de Construction d'Épluches de 1942, ex-SNCF
  • 2 wagons plat ex-tombereau standard de 1948
  • 1 wagon citerne AL, De Dietrich de 1924

Infrastructures ferroviairesModifier

 

Les coordonnées de cet article :

La ligne comporte le long des 13,65 km de sa voie :

FilmographieModifier

En 2007, des scènes du téléfilm de docu-fiction « La Résistance » sont tournées sur la ligne, avec des trains de l'association (on y remarque sur certains plans le logo CFTVD sur un wagon), pour illustrer la déportation des Juifs de France en direction de l'Allemagne, et la résistance organisée par des cheminots et mécaniciens ferroviaires.

Notes et référencesModifier

  1. site du TTDA, Source principale de l'article, lire (consulté le 26/08/2009).
  2. UNECTO, La France vue du rail : Train Thur Doller Alsace, page site Internet, lire (consulté le 26/08/2009).
  3. lire
  4. Richard Raspes, « Vosges : Epinal-Strasbourg en caravelle des années soixante », sur vosgesmatin.fr, (consulté le 30 décembre 2017).
  5. a et b « Les circulations 2017 au départ d'Epinal », sur train-doller.org (consulté le 30 décembre 2017).
  6. équivalent, en Alsace, de la loi de 1901
  7. Site TTDA, page Membre, un lien permet de télécharger un bulletin d'adhésion au format pdf, lire (consulté le 26/08/2009).
  8. Origine: ligne d'Avricourt à Blâmont et à Cirey (Meurthe-et-Moselle)
  9. Notice no PM68000042, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. Origine: Usine Usinor Montataire (Trignac)
  11. Origine: Nord-Est à Rambervillers (Vosges) de 1914 à 1944, ligne Robert Espagne-Haironville (Meuse) de 1944 à 1971, sur la ligne depuis 1976.
  12. Notice no PM68000976, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. Origine: verrerie de Blanc-Misseron (Quiévrechain), ex écartement submétrique
  14. « Une locomotive de 1922 est arrivée jeudi en Alsace... Par la route », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 22 juillet 2016)
  15. Notice no PM37000374, base Palissy, ministère français de la Culture
  16. Notice no PM68000975, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. Notice no PM68000869, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. Notice no PM68000870, base Palissy, ministère français de la Culture
  19. Notice no PM68000871, base Palissy, ministère français de la Culture
  20. Notice no PM68000040, base Palissy, ministère français de la Culture
  21. Notice no PM54000154, base Palissy, ministère français de la Culture
  22. Notice no PM68000041, base Palissy, ministère français de la Culture
  23. la gare SNCF de Cernay se situe au centre-ville
  24. Site du TTDA, La ligne (consulté le 26/08/2009).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier