Trafic (revue)

revue de cinéma

Trafic
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Trimestrielle
Genre Revue de cinéma
Prix au numéro 19 
Fondateur Serge Daney, Jean-Claude Biette
Date de fondation 1992
Éditeur Éditions P.O.L

Comité éditorial Raymond Bellour, Sylvie Pierre Ulmann, Patrice Rollet
ISSN 1765-6141
Site web www.pol-editeur.com

Trafic est une revue trimestrielle française consacrée au cinéma et publiée par les éditions P.O.L. Elle a été fondée par Jean-Claude Biette et Serge Daney en 1991.

HistoireModifier

TitreModifier

Le titre de la revue a été trouvé par Jean-Claude Biette[1]. Le mot « trafic » a l'avantage d'être bilingue et de faire référence au film homonyme de Jacques Tati.

Esprit de la revueModifier

Trafic est une revue de cinéma au sens où le cinéma est un point de départ, et non un accomplissement.

La revue se caractérise par une maquette très lisible et sans fioriture : du papier kraft, et aucune illustration, à l'exception de la petite vignette en couverture[2]. Le parti-pris est de publier seulement des textes sans illustrations sur le cinéma, autour du cinéma et à partir du cinéma.

Serge Daney voulait laisser derrière lui une revue ouverte, très littéraire et, en homme de style qu'il était, une revue insistant sur l'importance de l'écriture.

Comité de rédactionModifier

Le comité de rédaction comptait à l'origine cinq membres : Serge Daney, Jean-Claude Biette, Raymond Bellour, Patrice Rollet et Yann Lardeau. Ce dernier est remplacé par Sylvie Pierre dès le deuxième numéro. Le comité ne compte plus que quatre membres après la mort de Daney en 1992, puis trois après la mort de Biette en 2003. Marcos Uzal rejoint le comité avec le numéro 100 en 2016 puis le quitte en 2020 après avoir rejoint les Cahiers du cinéma.

En plus du comité fixe, la revue est assortie d'un conseil de rédaction, comprenant en 2020 Jacques Bontemps, Leslie Kaplan, Pierre Léon, Jacques Rancière, Jonathan Rosenbaum, Jean Louis Schefer et Marcos Uzal.

Les collaborateurs de la revue sont aussi bien critiques, penseurs, philosophes, écrivains, que poètes, cinéastes, photographes ou universitaires.

Numéros spéciauxModifier

  • Trafic no 37, printemps 2001 : Serge Daney : après, avec
  • Trafic no 41, printemps 2002 : Hitchcock/Lang
  • Trafic no 50, été 2004 : Qu'est ce que le cinéma ?
  • Trafic no 56, hiver 2005 : Politique(s) de John Ford
  • Trafic no 65, printemps 2008 : L'énigme de l'acteur
  • Trafic no 80, hiver 2011 : 20 ans - 20 films
  • Trafic no 85, printemps 2013 : Jean-Claude Biette, l'évidence et le secret
  • Trafic no 100, hiver 2016 : L'écran, l'écrit

Notes et référencesModifier

  1. Précision donnée par Patrice Rollet dans l'entretien publié en janvier 2012 (Cahiers du cinéma, no 674).
  2. Voir le catalogue des numéros publiés sur pol-editeur.com.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier