Ouvrir le menu principal

Trégomeur

commune française du département des Côtes-d'Armor

Trégomeur
Trégomeur
L'église Saint-Gildas
Blason de Trégomeur
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Plélo
Intercommunalité Leff Armor Communauté
Maire
Mandat
Denis Manac'h
2014-2020
Code postal 22590
Code commune 22356
Démographie
Gentilé Trégomeurois, Trégomeuroise
Population
municipale
941 hab. (2016 en augmentation de 1,95 % par rapport à 2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 59″ nord, 2° 52′ 50″ ouest
Altitude 100 m
Min. 20 m
Max. 123 m
Superficie 10,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Trégomeur

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Trégomeur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trégomeur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trégomeur

Trégomeur [tʁegɔmœʁ] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne. Trégomeur appartient au pays historique du Goëlo.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Tregomoer en 1235, Tregommeur vers 1330, Tregomeur en 1420, Tregommeur en 1427, Tregomer en 1428, Tregomeur en 1480, Tregonmeur en 1490 et en 1543, Tregoumeur en 1536 et en 1569, Tregomeur en 1543, Tregoumeur et Tregonmeur en 1612, Trégonmeur en 1670, Trégomeur dès 1721[1].

Son nom vient de l'ancien breton trev signifiant village et de Saint-Conveur (Conmor) [1].

HistoireModifier

Sous l’ancien régime, Trégomeur était une paroisse appartenant à l’évêché de Saint-Brieuc et au comté du Goëlo.

HéraldiqueModifier

  Blason Écartelé : au premier d'argent aux trois haches d'armes de sable, celle de senestre contournée, au deuxième d'azur aux sept macles d'argent ordonnées 3, 3 et 1, au franc-canton du même fretté de gueules, au troisième d'or à la fasce d'azur surmontée d'une merlette du même, au quatrième de gueules à la croix d'argent cantonnée de quatre merlettes du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Robert Gouédard    
mars 2008 En cours Denis Manac'h UMP-LR Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 941 habitants[Note 1], en augmentation de 1,95 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7627318387909409521 1441 2391 211
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3081 2771 3071 1941 1301 1211 0401 0491 028
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
935938930804770760710647654
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
631595610689682729859878896
2013 2016 - - - - - - -
931941-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Zooparc de Trégomeur, parc zoologique et végétal des Côtes-d'Armor, acquis par le Conseil général des Côtes-d'Armor en 2002 et ouvert au public le 28 avril 2007
  • Église Saint-Gildas.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Albert Dupontel, acteur et réalisateur, a passé une partie de son enfance dans cette commune d’où son père et son grand-père sont originaires[6].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Trégomeur »
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Johan Moison, « Albert Dupontel et la crêpière de Tregomeur », sur France Bleu Armorique, (consulté le 6 septembre 2016)