Ouvrir le menu principal

Toutlemonde

commune française du département de Maine-et-Loire
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Tout-le-Monde et Toulemonde.

Toutlemonde
Toutlemonde
L'église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Cholet
Canton Cholet-2
Intercommunalité Agglomération du Choletais
Maire
Mandat
Jacques Bou
2014-2020
Code postal 49360
Code commune 49352
Démographie
Gentilé Toutlemondais, Toutlemondaise
Population
municipale
1 336 hab. (2016 en augmentation de 16,28 % par rapport à 2011)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 21″ nord, 0° 45′ 57″ ouest
Altitude 153 m
Min. 93 m
Max. 176 m
Superficie 12,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Toutlemonde

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Toutlemonde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Toutlemonde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Toutlemonde
Liens
Site web Site de Toutlemonde

Toutlemonde est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

La commune est créée en 1864. Ses habitants sont appelés les Toutlemondais.

Sommaire

GéographieModifier

Commune angevine des Mauges, Toutlemonde se situe à la périphérie de Cholet, sur les routes D 158, Cholet, D 148, Nuaillé / Yzernay, et D 158, Chanteloup-les-Bois[1].

Elle est juxtaposée aux communes de Cholet, de Mazières-en-Mauges, de Maulévrier, de Vezins, de Chanteloup-les-Bois et de Nuaillé.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Ancien RégimeModifier

Bien que mentionné dans certains documents d'archives remontant à 1622, la légende veut que son nom provienne du fait que les tisserands de Maulévrier, d'Yzernay, de Loublande, de Cholet… bref, « tout le monde » se rassemblait ici chaque 1er dimanche de septembre, et ce depuis le XVIIIe siècle. Les trois mots contractés seraient restés.

Seconde Guerre mondialeModifier

Le nom du village a failli coûter la vie à 21 Toutlemondais pendant l'été 1944. Le 7 août, une camionnette de résistants se rend à Cholet pour y déposer un chargement d'armes récemment parachutées. Embourbé dans un chemin creux, le convoi attire l'attention des Allemands. Michel Créac'h, resté seul, est fait prisonnier et passé à tabac. « Pour qui sont les armes ? », lui demandent ses tortionnaires. Après plusieurs heures d'interrogatoire, celui-ci leur répond ironiquement : « Mais, pour tout le monde ! ». Cet aveu anodin en apparence, allait entraîner un grave quiproquo[2].

Après l'avoir abattu, les Allemands décident d'encercler le bourg de Toutlemonde. Dans la soirée, toutes les maisons sont fouillées et les hommes rassemblés pour la nuit dans une classe de l'école. Soixante-six au total.

Le maire, rapidement relâché, décide d'écrire aussitôt une lettre au sous-préfet pour l'alerter. La jeune Toutlemondaise chargée de porter celle-ci en profita pour prévenir un certain Maurice Ulm, Alsacien d'origine et travaillant à Cholet, pour servir d'interprète et tenter de convaincre les Allemands de leur méprise.

Après quelques interrogatoires sommaires, les Allemands avaient désigné 21 otages, dont le maire, qu'ils s'apprêtaient à fusiller dans la cour de l'école si les destinataires des armes ne leur étaient pas dénoncés. Après d'âpres discussions, Maurice Ulm réussit à convaincre les Allemands de leur erreur. Vers midi, tous les hommes purent regagner leur habitation, indemnes mais extrêmement émus.

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

 
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jacques Bou[3]    
Les données manquantes sont à compléter.

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de l'agglomération du Choletais.

Population et sociétéModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 1 336 habitants[Note 1], en augmentation de 16,28 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
646622614626627582567565564
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
515510467451445475513514544
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016 -
6308369739581 1221 1381 3051 336-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 51,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 12,4 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 25 %, 15 à 29 ans = 14,2 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 23,4 %, plus de 60 ans = 13,5 %).
Pyramide des âges à Toutlemonde en 2008 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
0,0 
2,3 
75 à 89 ans
4,7 
9,6 
60 à 74 ans
8,8 
23,9 
45 à 59 ans
23,4 
23,2 
30 à 44 ans
23,9 
16,4 
15 à 29 ans
14,2 
24,2 
0 à 14 ans
25,0 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie localeModifier

La commune de Toutlemonde possède un terrain de football et une salle de sport à double terrain pouvant servir au tennis, au volley et au badminton. On y trouve aussi une piscine.

Elle possède aussi de multiples associations :

  • Club sportif : badminton, cycle, basket, football, gymnastique, tennis.
  • Association culturelle A.C.T.T. : théâtre, photographie, chorale, échanges des savoirs.
  • Associations pour les jeunes et l'éducation : OGELT (association gérante de l'école privée Louis-Ferrand), périscolaire, centre aéré, foyer des jeunes.
  • Association de défense contre les animaux nuisibles.
  • Association de gérance de la salle paroissiale (A.E.E.).

ÉconomieModifier

Sur 64 établissements présents sur la commune à fin 2010, 34 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 13 % du secteur de l'industrie, 14 % du secteur de la construction, 30 % de celui du commerce et des services et 9 % du secteur de l'administration et de la santé[10].

La majeure partie de la population travaille dans les grandes entreprises de Cholet. Elle fait partie de la communauté d'agglomération du Choletais.

Lieux et monumentsModifier

  • Ruines du château de La Crilloire, tours du Moyen Âge.
  • Ruines de moulins à vent.
  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité, datant de 1855.
  • Chapelle Saint-Hilaire des XVe et XVIe siècles, transformée en salle paroissiale.
  • Chapelle Notre-Dame-de-l'Arceau, construite en 1626.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

André Hubert HÉRAULT (dir) - Histoire de Toutlemonde en Anjou - Éd. Hérault - 2010

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. IGN et BRGM, Géoportail Toutlemonde (49), consulté le 18 novembre 2012
  2. Jean-Pierre Combes, Histoire de Michel Créac'h [lire en ligne]
  3. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Évolution et structure de la population à Toutlemonde en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012).
  9. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012)
  10. Insee, Statistiques locales du territoire de Toutlemonde (49), consultées le 10 juin 2013