Tours de Kharraqan

Tours de Kharraqan
Tours jumelles de Kharāghān
Tours jumelles de Kharāghān
Présentation
Culte Musulman
Type Mausolée
Début de la construction Première tour en 1067, seconde tour en 1093
Architecte Muhammad bin Makki al-Zanjani
Géographie
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Coordonnées 35° 50′ 24,5″ nord, 49° 00′ 32,2″ est
Géolocalisation sur la carte : Iran
(Voir situation sur carte : Iran)
Tours de Kharraqan

Les tours de Kharraqan sont des mausolées construits en 1067 et 1093 sous l'empire Seldjoukide. Ils sont situés sur les plaines à la frontière de la province de Qazvin, à 33 km à l'ouest d'Abgarm sur la route Hamadan-Qazvin, en Iran.

DescriptionModifier

Ces tours sont des vestiges de l'architecture de la période Seldjoukide, dans la Perse médiévale[1]. La tour orientale date de 1067-1068, tandis que la tour occidentale date de 1093[1]. Les deux tours semblent être l'œuvre des mêmes architectes, Muhammad bin Makki al-Zanjani et Abu'l-Ma'ali bin Makki al-Zanjani[1].

Les structures en briques sont situées à 29 mètres l'une de l'autre[1]. Elles s'élèvent à 15 mètres de hauteur, pour 4 mètres de largeur, et sont particulièrement remarquables pour leur géométrie et leur décoration extérieure, ce qui les classe parmi les monuments de briques les plus finement décorés découvert jusqu'à présent en Iran[1]. Elles ont une base octogonale avec des contreforts arrondis aux angles et sont pourvues de coupoles à double coque.

Les deux propriétaires semblent être d'origine turque, mais leurs noms précis restent inconnus du fait d'inscriptions incomplètes. D'après leur lecture, le docteur Samuel Miklos Stern attribue la première tombe à Abu Said Bijar, fils de Sad ... (ligne incomplète), et la seconde à Abu Mansur Iltayti, fils de Takin[2].

Séisme de 2002 à Bou'in-ZahraModifier

Les deux tours ont été fortement endommagées par le séisme de 2002 à Bou'in-Zahra. Elles étaient jusqu'alors bien conservées, ce qui laisse penser qu'il s'agissait de l'un des séismes les plus puissants qu'ait connu la région ces 900 dernières années[3].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e David Stronach et T. Cuyler Young, Jr, « Three Seljuq Tomb Towers », Journal of the British Institute of Persian Studies, vol. IV,‎ , p. 1-20 (lire en ligne)
  2. Samuel Miklos Stern, « The Inscriptions of the Kharraqān Mausoleums », Journal of the British Institute of Persian Studies, vol. IV,‎ , p. 21-27 (lire en ligne)
  3. R. T. Walker, « The 2002 June 22 Changureh (Avaj) earthquake in Qazvin province, northwest Iran: epicentral relocation, source parameters, surface deformation and geomorphology », Geophysical Journal International, vol. 160, no 2,‎ , p. 707–720 (DOI 10.1111/j.1365-246X.2005.02516.x, Bibcode 2005GeoJI.160..707W)