Tournoi international de Lyon sur courts couverts

Le tournoi international de Lyon sur courts couverts était un tournoi de tennis se déroulant chaque hiver sur les parquets du Tennis Club de Lyon de 1905 à 1987. Connu également sous le nom de Coupe de Noel avant 1951 puis Coupe Cozon dès 1951, il sera jumelé aux Internationaux de France de tennis en salle en 1947, 1948, 1951 et 1971 et aux Masters Internationaux du circuit d’hiver en 1974, 1978 et 1983. Il sera l'un des rendez-vous majeurs du tennis français comme le Grand Prix de Tennis de Lyon qui lui succédera en 1987

Histoire du tournoi

modifier

Le tournoi international de Lyon sur courts couverts est né en 1905 au Tennis club de Lyon (TCL), club créé par des anglais en 1864 et situé depuis 1894 sur les terrains de la Société des Courses de la ville de Lyon, boulevard de l’hippodrome du Grand Camp, emplacement qu’il occupe toujours[1].

Les terrains couverts au nombre de deux ont été inaugurés six ans plus tôt, en 1899. Un troisième court sera ajouté dès 1909.

Dès 1905 le Tennis Club de Lyon demande à l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques (USFSA) à organiser un tournoi de tennis international en salle sous le titre de Championnats de Lyon. Des pourparlers sont engagés quant à l’affiliation du TCL à L’USFSA mais cette dernière propose en retour le nom de Coupe Internationale du Tennis Club de Lyon, le titre de championnat n’appartenant qu’à L’USFSA[2].

Le tournoi a lieu en hiver, chaque année ou presque de 1905 à 1987, exception faite des deux périodes de conflit mondial et de l’année 1973. La surface est du parquet et le bois, du chêne.

 
Yannick Noah (à gauche) et Gilles Moretton (vainqueur, à droite) lors de la finale des Masters d'hiver au Tennis Club de Lyon le 13 mars 1978. Arbitre Noel Aymard (au centre)[3].

Joué régulièrement fin décembre jusqu’en 1950 ce tournoi international portait aussi le nom de coupe de Noël ou Lyon Covered Court Championships pour les Anglais. À partir de 1951 il devient la Coupe Internationale Georges Cozon nom donné pour honorer le président éponyme, décédé un an plus tôt, membre du comité du TCL depuis 1898, très bon joueur du début du siècle et qui présida le club de 1920 à 1943.

En 1986 a lieu la dernière Coupe Cozon sous son format habituel mais elle ne se joue plus sur bois. En effet La FFT ne reconnaît pas le bois comme surface officielle. Une moquette Taraflex est posée sur le bois pour recevoir les joueurs.

En 1987 la 36e et dernière Coupe Cozon n’a plus grand-chose à voir avec les précédentes : «La cuvée est exceptionnelle » titre ironiquement le journal Le Progrès car pour la première fois de l’histoire de la coupe les finalistes ne sont ni négatifs, ni première série. En fait l’épreuve est réservée exclusivement aux secondes séries et se limite aux qualifications de la phase préparatoire du premier Grand Prix de Tennis de Lyon, créé par Gilles Moretton, qui se déroulera au Palais des sports de Gerland[4],[5].

Le Tournoi international de Lyon - seul ou jumelé

modifier

À plusieurs reprises le tournoi International de Lyon sera jumelé à un autre tournoi, toujours international, d’hiver et sur bois:

  • Challenge International Palladium, en 1972
  • Masters internationaux du circuit d’hiver: Le Tennis Club de Lyon accueillera à plusieurs reprises ce circuit d'hiver qui apparait en 1976 et se déroule par étapes et lors de la finale dans plusieurs villes de France. Le TCL en sera soit une étape soit, comme en 1978 et 1983, la finale.

La Coupe Cozon aura lieu chaque année depuis 1951 qu’il y ait Championnats de France, Challenge Palladium ou Masters internationaux mais se confondra en un seul tournoi lors des internationaux de France en 1971 et lors du circuit d’hiver lorsque Lyon ne sera qu’une étape du circuit et non la ville finale des Masters. Ainsi en 1978 il y eut 2 compétitions séparées avec deux titres distincts attribués, Patrice Beust remportant la 27e Coupe Cozon en battant Denis Naegelen; Gilles Moretton, remportant le Masters du circuit d’hiver en battant Yannick Noah[3],[8].

Les joueurs du Tournoi international de Lyon

modifier

Le Tournoi International de Lyon connaitra un essor particulier, accueillant les plus grands joueurs du monde, bénéficiant dès 1906 de la venue du néo-zélandais Anthony Wilding, considéré comme le meilleur joueur du monde des années 1910 à 1913, puis de Henri Cochet, né et entrainé au Tennis Club de Lyon, qui sera numéro un mondial de 1928 à 1931, et gagnera quinze titres de Grand Chelem et 6 Coupes Davis[9],[10]. Il gagnera d’ailleurs ce tournoi international à quatre reprises en 1920, 1924 et 1925 et 1943. Comme Jean Borotra, autre "mousquetaire" et ancien numéro un mondial, en 1947.

Pendant longtemps seul tournoi après-guerre, la Coupe Cozon mobilisera chaque hiver (exception faite de 1973 où elle n’aura pas lieu) tous les meilleurs joueurs français (Pierre Darmon, Yannick Noah, Henri Leconte...) et la plupart des grandes raquettes internationales (Jaroslav Drobný, Budge Patty, John Franwley, Jan-Erik Lundqvist, Jan Kodes, Jiří Hřebec, Peter McNamara, Ivan lendl...).

Si on prend en compte les meilleures performances obtenues lors de leur carrière par les seuls finalistes des 64 tournois internationaux joués sur les courts couverts du Tennis Club de Lyon de 1905 à 1986 on trouve: 12 fois un No 1 mondial, 36 fois un vainqueur de grand chelem, 10 fois un finaliste de Grand Chelem et pour les autres de nombreux joueurs de coupe Davis.

Palmarès

modifier
Nom du tournoi à cette date Lieu Date Vainqueur Adversaire Résultat
Coupe internationale du Tennis Club de Lyon Tennis Club de Lyon 1905   George Simond   Maurice Germot 6-2 4-6-2 6-2[11],[12]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1906   Anthony Wilding   Major Josiah George Ritchie inconnu[13]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1907   Anthony Wilding   Maurice Germot 6-1 6-1 6-4[14]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1908   Anthony Wilding   Maurice Germot 6-2 6-1 6-0[15]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1911   Anthony Wilding   Felix Poulin 6-0 6-1 6-0[16]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1914   Heinrich Kleinchroth   Georges Gault 6-2 6-2 6-2[17]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1920   Henri Cochet   Georges Cozon w.o[18]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1924   Henri Cochet   Georges Cozon inconnu[19]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1925   Henri Cochet   Couiteas de Faucamberge 6-4 6-4 6-4[20],[21]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1926   Jacques Brugnon   Henri Cochet 6-3 6-3 3-6 6-2[22]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1927   Roger George   Henri Cochet 6-2 8-10 6-4[23]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1929   Pierre-Henri Goldschmidt   Jean Rimet 6-2 6-1[24]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1931   André Martin-Legeay   Alain Bernard 6-3 2-6 6-3[25]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1932   André Martin-Legeay   Alexandre Goldryn 6-8 6-3 6-4[26]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1933   Pierre-Henri Goldschmidt   E.Robin inconnu[27]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1934   Paul Féret   Pierre-Henri Goldschmidt 6-2 7-5[28]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1935   Karl Schröder   Christian Boussus 6-4 6-4 3-6 6-1[29],[30]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1936   Karl Schröder   Paul Féret 7-5 6-1 6-1[31],[32]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1938   Pierre Pellizza   Paul Féret 6-1 3-6 8-6[33]
Tournoi de France de Tennis Tennis Club de Lyon 1943 Henri Cochet Georges Gremillet 5-7 6-1 6-1 [34]
Internationaux de France Tennis Club de Lyon 1947   Jean Borotra   Torsten Johansson 6-4 3-6 6-2 6-2
Internationaux de France Tennis Club de Lyon 1948   Pedro Masip   Henri Cochet 7-5,6-4,2-6,2-6,6-
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1949   Marcel Bernard   Jean Borotra 6-4 3-6 6-2 6-2[35]
Tournoi international de Lyon Tennis Club de Lyon 1950   Marcel Bernard   François Garnero 6-2 3-6 6-1 3-6 6-2[36]
1ère Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1951   François Garnero   Rey-Coquais 6-1 6-4[37]
Internationaux de France Tennis Club de Lyon 1951   Jaroslav Drobny   Marcel Bernard 8-6 6-3 6-4
2ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1952   Jaroslav Drobny   Kurt Nielsen 3-6 13-11 12-10 3-6 6-2[38]
3ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1953   Jaroslav Drobny   Marcel Bernard 6-4 6-2[39]
4ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1954   Bernard Destremau   Orlando Sirola 6-2 7-5 6-1[40]
5ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1955   Budge Patty   Jaroslav Drobny 21-19 8-10 21-21

(match interrompu)

6ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1956   Sven Davidson   Hugh W. Stewart 6-0 3-6 3-6 6-3 6-4[41],[42]
7ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1957   Sven Davidson   Torben Ulrich 6-4 6-4 5-7 6-8 6-3[43],[44]
8ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1958   Jorgen Ulrich   Jaroslav Drobny 6-3 6-3 3-6 7-5 6-8[45],[46]
9ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1959   Jean-Claude Molinari   Billy Knight 7-5 6-4 3-6 6-3[47]
10ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1960   Jean-Claude Molinari   Robert Haillet 9-11 12-10 6-3 4-6 6-3[48]
11ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1961   Gérard Pilet   Jean-Claude Molinari 7-9 6-3 6-2 6-2[49],[50]
12ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1962   Barry Phillips-Moore   Pierre Darmon 8-6 2-6 6-4 6-2[51],[52]
13ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1963   Jan E. Lundquist   Eduardo Soriano 6-3 7-5 14-12[53]
14ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1964   Pierre Darmon   Pierre Barthès 6-3 5-7 6-3 6-3[54],[55],[56],[57]
15ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1965   Gérard Pilet   P. Bouteleux 6-4 4-6 6-3 6-1
16ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1966   Pekka Saila   Jean-Pierre Courcol 7-5 4-6 6-4 5-7 6-0[58]
17ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1967   Jan Kodes   Jan Kukal 4-6 6-1 8-6[59]
18ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1968   Milan Holecek   Pierre Darmon 9-7 7-5[60],[61]
19ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1969   Jean-Baptiste Chanfreau   Michel Bouteleux 6-4 3-6 6-3[62],[63]
20ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1970   Georges Goven   Wladimir Zednik 6-3 6-2 6-1[64]
Internationaux de France et 21ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1971   Pierre Barthès   Paish Pokorni 6-2 6-3 6-3
Challenge Palladium Tennis Club de Lyon 1972   François Jauffret   Frantisek Pala inconnu[65],[66]
22ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1972   Jiří Hřebec   Alain Bouteleux 7-6 6-4[67]
23ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1974   Denis Naegelen   Jacques Thamin 6-3,6-3[68]
24ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1975   Hervé Gauvin   Jean-Louis Haillet 6-4 6-7 6-3[69]
25ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1976   Pierre Barthès   Patrice Beust 6-7 6-3 6-4[70],[71]
26ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1977   Bernard Fritz   Martin Robinson 7-6,6-3[72]
27ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1978   Patrice Beust   Denis Naegelen 1-6 7-5 6-3[3]
Masters Tennis Club de Lyon 1978   Gilles Moretton   Yannick Noah 6-3 3-6 4-6 7-6 6-4
28ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1979   Gianni Ocleppo   Rod Frawley 4-6,6-4,6-4,3-6,6-1[73],[74]
29ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1980   Matt Doyle   Eric Deblicker 6-2,3-6,1-6,6-3,6-4[75]
30ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1981   Patrice Dominguez   Stanislas Birner 6-4,6-4,5-7,6-7,6,4[76]
31ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1982 Viljoen   Gilles du Gardin 6-3 6-4
Masters Tennis Club de Lyon 1982   Henri Leconte   Matt Doyle 6-3 5-7 7-6 2-6 9-7
32ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1983   Jean-Yves du Gardin     Gerbrand Appleboom 6-2 1-0 Abandon
Masters Tennis Club de Lyon 1983   Christophe Roger-Vasselin   Mansour Bahrami 6-3 6-2 7-5
33ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1984   Guillermo Stevens   Régis Bétoule 7-6 7-5[77]
34ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1985   Jérôme Potier   Mansour Bahrami 6-1 6-3[78]
35ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1986   Thomas Högstedt   Todd Nelson 6-3,6-7,6-3[79]
36ème Coupe Cozon Tennis Club de Lyon 1987 Grolier Seeley inconnu

Quelques faits remarquables

modifier
  • 1947,1948 et 1951 et 1971: Avec les Championnats Internationaux de France sur courts couverts et la victoire de Jean Borotra la première année.
  • 1955: Cinquième édition de la Coupe Cozon avec une finale exceptionnelle prévue en 5 sets, mais qui épuisera les spectateurs avant la fin du troisième set. Fait unique dans l’histoire du tennis opposant le tchèque Jaruslav Drobny (vainqueur de Roland Garros en 1951 et 1952 et de Wimbledon en 1954) et l’américain Budge Patty (USA, double vainqueur de Roland Garros et Wimbledon en 1950): 1er set Drobny fait enfin le break au 39 ème jeu et s’impose 21-19. Le 2 ème set sera plus court: Drobny l’emporte 10-8. Mais au 3 ème set, à 21 jeux partout et au terme de 4h30 de jeu, les deux joueurs sont priés de s’arrêter. Le match nul est déclaré. (Après 100 jeux joués, 50 victoires chacun, le record de Wimbledon est battu, se limitant à 93 jeux) Plus tard, on inventera le Tie Break!
  • 1963: Un record d’affluence la même année pour la coupe Cozon avec victoire de Pierre Darmon (N°1 français de 1959 à 1968) sur Pierre Barthès
  • 1972: La coupe Internationale Georges Cozon est jumelée au Challenge International Palladium, et offre un plateau très fourni avec 39 joueurs étrangers. La victoire est remportée par François Jauffret.
  • 1976: Un cadet crée la surprise en battant au premier tour de la Coupe le parisien Freyss: Yannick Noah. Il sera éliminé au troisième tour. Dans le même temps le juge arbitre, Noel Aymard cherche désespérément à remplacer Jean Baptiste Chanfreau, qui est blessé et ne peut rentrer dans le tableau final. Il sera remplacé au pied levé par Pierre Barthès qui finalement remportera le tournoi contre Patrice Beust.
  • 1978: La Coupe Cozon doit céder la vedette au Masters et se joue le matin. Patrice Beust triomphe en finale de Denis Naegelen. L’après-midi est réservée aux Masters avec une finale de légende entre Gilles Moretton (enfant du club) et Yannick Noah. Cinq sets acharnés et une quatrième manche indécise. 6-3, 3-6, 4-6 et 6-6: Tie Break. Finalement Moretton triomphe en remportant le tie break 27-25. Jérôme Vanier fait partie des têtes d’affiche du Masters. Il reviendra diriger le tennis club de Lyon 16 ans plus tard. Gilles Moretton sera élu président de la FFT en 2021.

Notes et références

modifier
  1. Lyon Sport,
  2. Lyon Sport,
  3. a b et c « Vainqueur d’un tie-break « historique » Moretton remporte sur Noah la finale des Masters », Le Progrès,‎
  4. Le Progrès, Groupe EBRA,
  5. « En marge du Grand Prix Tennis de Lyon, La coupe Cozon conservée », Le Progrès de Lyon,‎
  6. « Tennis : Les championnats de France internationaux sur courts couverts (p.4) », Le nouveau journal de Strasbourg,‎
  7. Le Monde, Groupe Le Monde,
  8. Le Progrès, Groupe EBRA,
  9. Cyril Collot et Sébastien Vuagnat (préface de Yannick Noah), Les Années tennis : Coupe Davis-Henri Cochet-Grand Prix de Tennis de Lyon - Un siècle de tennis à Lyon, Lion Six, 168 p. (ISBN 978-2-916199-05-4)
  10. Christian Quidet, La fabuleuse histoire du tennis, O.D.I.L., , 765 p., p.95-167
  11. (en) « Lyon Covered Court Championships 1905 », sur tennisarchives.com
  12. « inconnu », La vie au grand air,‎ , p. 316
  13. (en) « Lyon Covered Court Championships 1906 », sur tennisarchives.com
  14. (en) « Lyon Covered Court Championships 1907 », sur tennisarchives.com
  15. (en) « Lyon Covered Court Championships 1908 », sur tennisarchives.com
  16. (en) « Lyon Covered Court Championships 1911 », sur tennisarchives.com
  17. (en) « Lyon Covered Court Championships 1914 », sur tennisarchives.com
  18. (en) « Lyon Covered Court Championships 1920 », sur tennisarchives.com
  19. (en) « Lyon Covered Court Championships 1924 », sur tennisarchives.com
  20. (en) « Lyon Covered Court Championships 1925 », sur tennisarchives.com
  21. « Le tournoi du TC Lyon », L'Auto,‎ , p. 5
  22. (en) « Lyon Covered Court Championships 1926 », sur tennisarchives.com
  23. (en) « Lyon Covered Court Championships 1927 », sur tennisarchives.com
  24. (en) « Lyon Covered Court Championships 1929 », sur tennisarchives.com
  25. (en) « Lyon Covered Court Championships 1931 », sur tennisarchives.com
  26. (en) « Lyon Covered Court Championships 1932 », sur tennisarchives.com
  27. (en) « Lyon Covered Court Championships 1933 », sur tennisarchives.com
  28. (en) « Lyon Covered Court Championships 1934 », sur tennisarchives.com
  29. (en) « Lyon Covered Court Championships 1935 », sur tennisarchives.com
  30. « Boussus est battu à Lyon », Journal des débats politiques ou littéraires,‎ , p. 4
  31. (en) « Lyon Covered Court Championships 1936 », sur tennisarchives.com
  32. (en) « Lyon Covered Court Championships 1936-2 », sur tennisarchives.com
  33. (en) « Lyon Covered Court Championships 1938 », sur tennisarchives.com
  34. « Au tournoi de France de Tennis », Le Journal,‎ , p. 1 et 4
  35. (en) « Lyon Covered Court Championships 1949 », sur tennisarchives.com
  36. (en) « Lyon Covered Court Championships 1950 », sur tennisarchives.com
  37. « La coupe Georges Cozon se disputera en simples », Le Progrès,‎
  38. (en) « Lyon Covered Court Championships 1952 », sur tennisarchives.com
  39. (en) « Lyon Covered Court Championships 1953 », sur tennisarchives.com
  40. (en) « Lyon Covered Court Championships 1954 », sur tennisarchives.com
  41. (en) « Lyon Covered Court Championships 1956 », sur tennisarchives.com
  42. « Tournoi de tennis sur bois du Tennis Club de Lyon », RTF 1ère chaine. Journal télévisé,‎
  43. (en) « Lyon Covered Court Championships 1957 », sur tennisarchives.com
  44. « Tournoi de tennis du TCL », INA Journal télévisé - RTF 1ère chaine,‎
  45. (en) « Lyon Covered Court Championships 1958 », sur tennisarchives.com
  46. « Tournoi du TCL : 8ème coupe Georges Cozon », INA, RTF 1ère chaine, journal télévisé,‎
  47. (en) « Lyon Covered Court Championships 1959 », sur tennisarchives.com
  48. (en) « Lyon Covered Court Championships 1960 », sur tennisarchives.com
  49. (en) « Lyon Covered Court Championships 1961 », sur tennisarchives.com
  50. « Tennis : Coupe Cozon à Lyon », INA. Rhône Alpes actualités. Journal télévisé,‎
  51. (en) « Lyon Covered Court Championships 1962 », sur tennisarchives.com
  52. « L’Australien Philipps-Moore triomphe de Pierre Darmon », Le Progrès,‎ , p. 11
  53. (en) « Lyon Covered Court Championships 1963 », sur tennisarchives.com
  54. (en) « Lyon Covered Court Championships 1964 », sur tennisarchives.com
  55. « Tennis, coupe Cozon. La coupe du centenaire. », INA - RTF 1ère chaine - Rhône Alpes actualités. Journal télévisé,‎
  56. Didier Petit, « Pierre Darmon remporte la 14ème coupe Cozon », Le Progrès,‎
  57. « Tennis. Centenaire de la coupe Cozon. Finale dames et messieurs », INA, RTF, 1ère chaine Rhône Alpes actualités. Journal télévisé,‎
  58. (en) « Lyon Covered Court Championships 1966 », sur tennisarchives.com
  59. (en) « Lyon Covered Court Championships 1967 », sur tennisarchives.com
  60. (en) « Lyon Covered Court Championships 1968 », sur tennisarchives.com
  61. « Tennis coupe Cozon », INA.ORTF 1ère chaine, Rhône Alpes actualités, Journal Télévisé,‎
  62. (en) « Lyon Covered Court Championships 1969 », sur tennisarchives.com
  63. « La présentation du tournoi Georges Cozon », INA.ORTF 1ère chaine, Rhône Alpes actualités, journal télévisé,‎
  64. « Georges Goven remporte « sa » grande victoire devant Zednik », Le Progrès,‎
  65. « Au Tchèque Hrebec la 22ème coupe Cozon, au Français Jauffret le premier challenge Palladium », Le Progrès,‎
  66. « Tennis : Coupe Cozon », INA.ORTF 1ère chaine, Rhône Alpes actualités, journal télévisé,‎
  67. (en) « Lyon Covered Court Championships 1972 », sur tennisarchives.com
  68. « 24ème coupe Cozon : Deux vainqueurs inattendus », Le Progrès,‎
  69. « Hervé Gauvin solide comme un roc sort vainqueur d’une grande finale », Le Progrès,‎
  70. Dominique Montrade, « La coupe Cozon sous le signe de la qualité », Le Progrès-soir,‎
  71. « Pierre Barthes remporte la 25ème coupe Cozon », Le Progrès,‎
  72. « Bernard Fritz remporte la Coupe Cozon de tennis », Le Progrès,‎
  73. Dominic Bonnet, « Gianni Ocleppo enlève la 28 ème coupe Cozon », Le Progrès,‎
  74. « Tennis : la finale de la coupe Cozon à Lyon », INA, FR3 Rhône Alpes, 3ème chaine, Journal télévisé,‎
  75. Dominic Bonnet, « Coupe Cozon. Une finale à rebondissement », Le Progrès,‎
  76. Dominic Bonnet, « Dominguez », Le Progrès,‎
  77. « La vie des clubs : T.C.Lyon, la tradition tranquille », Le Progrès,‎ , p. 12
  78. « La 34ème Coupe Cozon à Jérôme Potier », Le Journal Quotidien Rhône Alpes,‎
  79. Luc Paganon, « Coupe Cozon : Hogstedt vainqueur », Le Progrès,‎