Ouvrir le menu principal

Tournoi féminin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».
Cet article traite de l'épreuve féminine. Pour la compétition masculine, voir Tournoi masculin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012.
Tournoi féminin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012
Description de l'image Canary.wharf.and.dome.london.arp.jpg.
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) CIO
Édition 10e
Lieu(x) Drapeau : Royaume-Uni Londres, Royaume-Uni
Date 28 juillet-
Participants 12
Matchs joués 38
Site(s) Basketball Arena
North Greenwich Arena

Palmarès
Vainqueur Drapeau : États-Unis États-Unis
Deuxième Drapeau : France France
Troisième Drapeau : Australie Australie

Navigation

Le tournoi féminin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012 se tient à Londres du 28 juillet au . Les matchs du premier tour ont tous lieu au sein de la Basketball Arena, tandis que les phases finales se déroulent à la North Greenwich Arena, appelée initialement The O2 Arena mais doit être renommé temporairement durant les Jeux pour éviter la confrontation avec le naming.

Les fédérations affiliées à la FIBA participent par le biais de leur équipe féminine aux épreuves de qualification. Onze équipes rejoignent ainsi la Grande-Bretagne, nation hôte de la compétition, pour s'affronter lors du tournoi final.

L'équipe des États-Unis s'adjuge son cinquième titre consécutif depuis les Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. La France s'octroie sa première médaille olympique en remportant la médaille d'argent. L'Australie termine pour la cinquième fois consécutive sur un podium olympique en remportant la médaille de bronze.

Lors de cette compétition, sur les trente-huit rencontres disputées (trente au premier tour et huit en phase finale), seules deux ont nécessité une prolongation au premier tour dans le groupe B. Ces deux rencontres ont été remportées par la France, la première face à l'équipe triple vice-championne olympique l'Australie (74-70) et la seconde face au pays organisateur la Grande-Bretagne (80-77).

Préparation de l'événementModifier

Désignation du pays hôteModifier

La commission exécutive du Comité international olympique a sélectionné le cinq villes candidates officielles parmi une liste de neuf villes postulant à la candidature. Les cinq villes retenues (Paris, New York, Moscou, Londres et Madrid) ont alors entamé la deuxième phase de la procédure.

À l'issue de celle-ci, le à Singapour, après avoir étudié les dossiers de chaque ville, le jury désigne Londres comme ville hôte des Jeux olympiques de 2012 au terme de quatre tours de scrutin. Lors du dernier tour, la capitale britannique devance Paris de 4 voix[1].

Les 4 villes candidates malheureuses avaient prévues des sites pour le Basketball :

Londres conserva le dispositif fait dans son programme. Néanmoins dans le dossier, l'O2 est désignée comme le dôme de Greenwich, pour éviter le naming et pour ne pas confondre avec une arena temporaire adjacente qui aurait accueillit les épreuves de gymnastique rythmique et de badminton (la Greenwich Arena ne fut finalement pas construite, les épreuves concernées furent déplacés à la Wembley Arena)[6].

Lieux des compétitionsModifier

Deux salles sont retenues pour le tournoi de basket-ball : The O2 Arena à Greenwich, qui doit être renommé en raison de son naming, et la Basketball Arena dans le parc olympique de Stratford. La Basketball Arena est utilisée pour le premier tour et les quarts de finale. Le North Greenwich Arena l'est pour les demi-finales, la finale pour la médaille de bronze et celle pour la médaille d'or.

Greenwich, Londres
Stratford, Londres
North Greenwich Arena Basketball Arena
Capacité: 20 000 Capacité: 12 000
   

Acteurs du tournoiModifier

Équipes qualifiéesModifier

 
Les équipes qualifiées pour le tournoi féminin sont en vert et en rose.

Chaque Comité national olympique peut engager une seule équipe dans la compétition.

Les épreuves qualificatives du tournoi féminin de basket-ball des Jeux olympiques se déroulent du au . En tant que pays hôte, la Grande-Bretagne est qualifiée d'office, tandis que les autres équipes passent par différents modes de qualifications continentales.

La première compétition offrant une place est le Championnat du monde 2010, ensuite cinq places sont offertes aux cinq champions continentaux : Europe, Asie, Océanie, Amériques et Afrique. Les cinq dernières places sont attribuées à l'issue d'un tournoi préolympique mondial réunissant douze équipes issues des championnats précédents.

Compétition Date Lieu Places Qualifiés
Pays organisateur 6 juillet 2005 1   Grande-Bretagne
Championnat du monde 2010 23 septembre-3 octobre 2010   République tchèque 1   États-Unis
Championnat d'Europe 2011 18 juin-3 juillet 2011   Pologne 1   Russie
Championnat d'Asie 2011 21-28 août 2011   Japon 1   Chine
Championnat d'Océanie 2011 7-11 septembre 2011   Australie 1   Australie
Tournoi des Amériques 2011 24 septembre-1er octobre 2011   Colombie 1   Brésil
Championnat d'Afrique 2011 23 septembre-2 octobre 2011   Mali 1   Angola
Tournoi de qualification olympique 25 juin-1er juillet 2012   Turquie 5   France
  Turquie
  République tchèque
  Croatie
  Canada
Total 12

ArbitresModifier

La Fédération internationale de basket-ball amateur (FIBA) a sélectionné 30 arbitres pour les deux tournois masculin et féminin[7] :

JoueusesModifier

Le tournoi féminin est un tournoi international sans aucune restriction d'âge. Chaque nation doit présenter une équipe de 12 joueuses toutes titulaires. Les douze joueuses peuvent être présentes sur chaque feuille de match.

Tirage au sortModifier

Le tirage des deux poules des épreuves de basket-ball masculines et féminines a eu lieu le à Rio de Janeiro. Pour les féminines les deux dernières équipes finalistes sont affectées chacune dans un groupe, les États-Unis dans le A et l'Australie dans le B. Il y a ensuite tirage au sort entre les demi-finalistes de Pékin, la Chine rejoignant le groupe A et la Russie étant versée dans le B. La Grande-Bretagne pays hôte décide d'éviter les États-Unis se trouve affecté dans le groupe B. Il y a tirage au sort pour les deux deniers qualifiés connus : l'équipe d'Angola est affectée dans le A et le Brésil[réf. nécessaire]. Quant aux cinq équipes qui se qualifieront lors du tournoi de qualification : les 1 - 2 et 4 iront dans le groupe A et les 3 et 5 dans le B[8].

Premier tourModifier

 
Coup d'envoi du match Angola-Croatie.

Format de la compétitionModifier

Les douze équipes qualifiées sont réparties en deux groupes de six. Chaque équipe marque deux points en cas de victoire, un point en cas de défaite et de défaite par défaut (l'équipe est réduite à deux joueuses sur le terrain) et zéro point en cas de forfait (impossibilité pour une équipe d'aligner cinq joueuses au départ du match).

Pour départager les équipes à la fin des matchs de poule, en cas d'égalité de points, le CIO a décidé d'appliquer les critères de la FIBA. Les équipes sont départagées suivant les critères suivants (dans l'ordre)[9] :

  1. résultat des matchs particuliers ;
  2. différence entre paniers marqués et encaissés entre les équipes concernées ;
  3. différence entre paniers marqués et encaissés de tous les matchs joués ;
  4. plus grand nombre de paniers marqués.

Les équipes terminant aux quatre premières places sont qualifiées pour le tournoi final à élimination directe.

Légende
Les quatre meilleures équipes se qualifient pour les quarts de finale
Les deux dernières équipes sont éliminées du tournoi

Groupe AModifier

RésuméModifier

Bien que les Américaines restent sur quatre titres consécutifs et une série de 33 victoires et qu'elles soient les grandes favorites de la compétition, elles reconnaissent avant la compétition ne pas être imbattables ; au contraire des autres équipes, le sélectionneur américain ne dispose des joueuses que quelques jours avant la compétition, en raison de la saison WNBA[10]. La première rencontre face à la Croatie confirme ce manque de préparation. Bien que la Croatie doive attendre la huitième minute pour inscrire son premier panier, elle parvient à accrocher la sélection américaine pendant trois quart-temps, avant que celle-ci réalise un 28 à 8 dans la dernière période pour gagner sur le score de 81 à 56[11]. Grâce à une bonne adresse à trois points (50 % de réussite), la Turquie qui évolue avec une Américaine naturalisée, Quanitra Hollingsworth, s'impose face à l'Angola sur le score de 72 à 50[12]. La troisième rencontre du groupe oppose la Chine à la République tchèque. Cette dernière sélection, vice-championne du monde deux ans plus tôt, connaît des problèmes de réussite de la part de ses joueuses majeures, Hana Horáková, 2 sur 18 aux tirs, Eva Vítečková 3 sur 10 à deux points et 2 sur 2 à trois points. Elle concède quatre points lors du premier quart-temps, puis arrive à la pause avec un retard de sept points. Les Chinoises conservent cet avantage pour l'emporter 66 à 57[13].

 
Turquie-République tchèque.

La deuxième journée débute par une rencontre entre la Croatie et la Chine. Celle-ci remporte une deuxième victoire, notamment grâce aux 28 points et 10 rebonds du pivot Chen Nan[14]. Une autre joueuse chinoise réalise un double-double, Miao Lijie avec 17 points et 19 rebonds[14]. Les Croates s'inclinent sur le score de 83 à 58, malgré les 22 points de Sandra Mandir[14]. Opposée à la Turquie, la République tchèque concède sa deuxième défaite, 57 à 61[15], malgré un meilleur pourcentage de réussite à deux points que son adversaire, 50 % contre 29 %, mais un pourcentage à trois points plus faible, 22 % contre 40 %[16]. Les Tchèques, qui concèdent 21 pertes de balle, sont menées toute la partie par une sélection turque pour laquelle Nevriye Yılmaz inscrit 11 points et prend 13 rebonds[16]. La sélection américaine dispute son deuxième match face à l'Angola. Face à une équipe dont le but initial était d'inscrire 50 points[17], les Américaines présentent un pourcentage de réussite de 55 %, malgré un 2 sur 17 à trois points, et l'emportent sur le score de 90 à 38[17]. Lors de ce match, Candace Parker inscrit 14 points, capte 12 rebonds, mais surtout réalise 4 contres, ce qui constitue un record olympique[18].

 
Sue Bird, lors de la rencontre contre la Turquie.

Les Chinoises s'appuient sur Ma Zengyu, 15 points et déjà meilleure marqueuse de sa sélection lors du premier match, pour remporter sa troisième victoire en s'imposant sur le score de 76 à 56 face à l'Angola[19]. La deuxième rencontre du groupe oppose deux équipes qui comptent trois défaites, et qui jouent ainsi leur qualification pour les quarts de finale. Cette opposition entre la Croatie et la République tchèque voit cette dernière l'emporter sur le score de 89 à 70 grâce à cinq joueuses à dix points ou plus, Kateřina Elhotová terminant meilleure marqueuse de son équipe avec 20 points. Chez les Croates, Sandra Mandir termine meilleure marqueuse avec 20 points, rebondeuse avec 6 prises, et passeuse avec 3 passes, de son équipe[20]. L'entraîneur tchèque surprend tout le monde en prenant un temps mort pour préparer une action à quelques secondes de la fin alors que ses joueuses mènent de 19 points. Dans la conférence de presse, il explique que ceci n'est pas lié à un manque de respect envers son adversaire, mais pour accentuer le goal-average si plusieurs équipes sont à égalité à la fin de la première phase[21]. Pour sa troisième rencontre, la sélection américaine est de nouveau privée de Sylvia Fowles, qui souffre d'une cheville endolorie[22]. Les joueuses turques, alors invaincues, restent au contact en début de rencontre avant que les Américaines n'atteignent la mi-temps avec un avantage de 15 points, grâce à Angel McCoughtry, auteur de 11 points à la pause. Revenues à cinq points, les Turques subissent un 13 à 2 pour finalement encaisser un 26 à 11 lors du dernier quart-temps[23]. Quanitra Hollingsworth, qui a obtenu sa naturalisation en mai, est avec Birsel Vardarlı la meilleure marqueuse turque avec 11 points[23].

 
Joueuses croates chantant l'hymne national avant le match contre l'Angola.

La première rencontre de la quatrième journée oppose les deux équipes qui sont toujours sans victoire, l'Angola et la Croatie. Avec 23 points de Ana Lelas et 18 points de Sandra Mandir, la sélection croate gagne sur le score de 75 à 56[24], la meilleure marqueuse angolaise étant Luisa Tomas qui a inscrit 15 points et capté 8 rebonds[24],[25]. Opposée aux Chinoises, la sélection turque prend une option sur la deuxième place du groupe en s'imposant sur le score de 82 à 55, Nevriye Yılmaz inscrivant 16 points et captant 8 rebonds, Quanitra Hollingsworth réalisant un double-double avec 10 points et 11 rebonds[26]. Chez les Chinoises, Chen Nan inscrit 19 points. La décision se fait dès le premier quart-temps, les Turques passant un 12 à 0 en fin de celui-ci pour mener 26 à 13. Après deux autres périodes équilibrées, la Turquie creuse l'écart en infligeant un 23 à 12 à son adversaire lors de la dernière période[27]. La sélection américaine dispute son quatrième match face à la République tchèque. Cette dernière surprend son adversaire en commençant la partie par un 10 à 0, puis parvient à atteindre la fin du premier quart temps en tête avec un avantage de deux points, 26 à 24, grâce à Tina Charles, 16 points et 15 rebonds, Diana Taurasi, 18 points et 4 rebonds, bien aidées par Sue Bird qui délivre 9 passes[28]. Les Américaines reprennent ensuite à la mi-temps un avantage de 10 points, l'écart se creusant encore lors de la troisième période où les Américaines administrent un 22 à 9 aux joueuses tchèques. La rencontre se termine finalement sur le score de 88 à 61[29].

La République tchèque assure sa place pour les quarts de finale en gagnant lors de la dernière journée face à l'Angola sur le score de 82 à 47[30]. Les Tchèques inscrivent près de la moitié de leurs points par deux joueuses, Michaela Zrůstová (20 points) et Eva Vítečková (19 points)[31]. Les Américaines terminent cette première phase en infligeant sa deuxième défaite consécutive à la Chine, sur le score de 114 à 66. L'écart se fait dans un premier temps dans la deuxième période, que les Américaines remportent sur le score de 30 à 8, puis dans la période suivante, 33 à 12. Celles-ci réalisent 33 passes dans cette partie. Sur le plan personnel, Taurasi inscrit 22 points en moins de 21 minutes et Angel McCoughtry, 16 points, réalise un 8 sur 8 aux tirs[32]. La Turquie, avec 14 points de Quanitra Hollingsworth, s'assure de la deuxième place du groupe en battant la Croatie sur le score de 70 à 65[33].

ClassementModifier

No  Équipe Pts G P PP PC Diff
1   États-Unis 10 5 0 462 279 +183
2   Turquie 9 4 1 343 316 +27
3   Chine 8 3 2 346 363 -17
4   République tchèque 7 2 3 346 332 +14
5   Croatie 6 1 4 324 379 -55
6   Angola 5 0 5 243 395 -152


Qualifié pour les quarts de finale
Pts points ; G victoires ; P défaites
PP points marqués ; PC points encaissés ; Diff différence de points

MatchsModifier


9 h 00 BST
Rapport   Chine 66-57   République tchèque   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 664
Arbitres : Jorge Vazquez  
Vaughan Mayberry  
Carole Delauné  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 20–16, 16–13, 15–15, 15–13
Ma Zengyu 16
Chen Nan 8
Miao Lijie 8
Points
Rebonds
Passes D.
Eva Vítečková 14
Hana Horáková 9
trois joueuses 3

14 h 30 BST
Rapport   Turquie 72-50   Angola   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 291
Arbitres : Elena Chernova  
Vitalis Gode  
Fernando Sampietro  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 21–8, 14–17, 23–14, 14–11
Tuğba Palazoğlu 13
Bahar Çağlar 7
Birsel Vardarlı 5
Points
Rebonds
Passes D.
Nacissela Mauricio 11
Tomas, Manuel 5
Catarina Camufal 2

16 h 45 BST
Rapport   États-Unis 81-56   Croatie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 200
Arbitres : Juan Arteaga  
Oļegs Latiševs  
Snehal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 11–4, 20–24, 22–19, 28–9
Tina Charles 14
Candace Parker 13
Sue Bird 5
Points
Rebonds
Passes D.
Jelena Ivezić 22
Luca Ivanković 7
Ana Lelas 5


9 h 00 BST
Rapport   Croatie 58-83   Chine   Basketball Arena, Londres
Affluence : 6 671
Arbitres : Michael Aylen  
Elena Chernova  
Felicia Grinter  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 21–24, 10–15, 14–25, 13–19
Sandra Mandir 22
Jelena Ivezić 6
Jelavić, Lelas 4
Points
Rebonds
Passes D.
Chen Nan 28
Chen Nan 10
Miao Lijie 10

11 h 15 BST
Rapport   République tchèque 57-61   Turquie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 223
Arbitres : Pablo Estévez  
Shoko Sugruro  
Samir Abaakil  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 8–13, 13–20, 18–12, 18–16
Jana Veselá 19
trois joueuses 6
Bartoňová, Elhotová 4
Points
Rebonds
Passes D.
trois joueuses 11
Nevriye Yılmaz 13
Birsel Vardarlı 4

22 h 15 BST
Rapport   Angola 38-90   États-Unis   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 031
Arbitres : Carole Delauné  
Marcos Benito  
Robert Lottermoser  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 12–22, 6–19, 11–28, 9–21
Sonia Guadalupe 11
Mauricio, Manuel 6
Nadir Manuel 2
Points
Rebonds
Passes D.
Candace Parker 14
Candace Parker 12
Sue Bird 5


11 h 15 BST
Rapport   Chine 76-52   Angola   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 849
Arbitres : Chrístos Christodoúlou  
Samir Abaakil  
Shenal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 15–13, 18–18, 24–6, 19–15
Ma Zengyu 15
Gao Song 9
Miao Lijie 5
Points
Rebonds
Passes D.
Sonia Guadalupe 12
Luisa Tomas 9
deux joueuses 2

20 h 00 BST
Rapport   Croatie 70-89   République tchèque   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 372
Arbitres : Cristiano Maranho  
Guerrino Cerebuch  
Carole Delauné  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 19–22, 20–23, 21–12, 10–32
Sandra Mandir 20
Sandra Mandir 6
Sandra Mandir 3
Points
Rebonds
Passes D.
Kateřina Elhotová 20
Hana Horáková 10
Jana Veselá 7

22 h 15 BST
Rapport   États-Unis 89-58   Turquie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 457
Arbitres : Michael Aylen  
Stephen Seibel  
Peng Ling  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 19–16, 22–10, 22–21, 26–11
Angel McCoughtry 18
trois joueuses 7
Sue Bird 4
Points
Rebonds
Passes D.
Vardarlı, Hollingsworth 11
Quanitra Hollingsworth 8
Vardarlı, Alben 3


9 h 00 BST
Rapport   Angola 56-75   Croatie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 303
Arbitres : Stephen Seibel  
Shoko Sugruro  
Peng Ling  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 18–24, 14–17, 11–18, 13–16
Luisa Tomas 15
Mauricio, Tomas 8
Nacissela Mauricio 4
Points
Rebonds
Passes D.
Ana Lelas 23
Luca Ivanković 7
Sandra Mandir 5

16 h 45 BST
Rapport   Turquie 85-55   Chine   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 114
Arbitres : Carl Jungebrand  
Felicia Grinter  
Vaughan Mayberry  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 26–13, 13–14, 20–16, 23–12
Nevriye Yılmaz 16
Quanitra Hollingsworth 11
Işıl Alben 5
Points
Rebonds
Passes D.
Ma Zengyu 7
Ma Zengyu, Chen Nan 8
Miao Lijie 6

22 h 15 BST
Rapport   République tchèque 61-88   États-Unis   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 341
Arbitres : Elena Chernova  
Marcos Benito  
Vitalis Gode  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 26–24, 12–24, 9–22, 14–18
Michaela Zrůstová 15
Tereza Pecková 6
Kateřina Bartoňová 3
Points
Rebonds
Passes D.
Diana Taurasi 18
Tina Charles 14
Sue Bird 9


11 h 15 BST
Rapport   Angola 47-82   République tchèque   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 488
Arbitres : Rabah Noujaim  
Vaughan Mayberry  
Vitalis Gode  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 18–23, 7–17, 10–18, 12–24
Nacissela Mauricio 18
Nadir Manuel 12
Eusébio, Guadalupe 2
Points
Rebonds
Passes D.
Michaela Zrůstová 20
Hana Horáková 9
Kateřina Elhotová 4

16 h 45 BST
Rapport   Chine 66-114   États-Unis   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 488
Arbitres : Guerrino Cerebuch  
Borys Ryschyk  
Carole Delauné  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 28–31, 8–30, 12–33, 18–20
Song Xiaoyun 15
quatre joueuses 3
Miao Lijie 8
Points
Rebonds
Passes D.
Diana Taurasi 22
Maya Moore 7
Tamika Catchings 7

20 h 00 BST
Rapport   Croatie 65-70   Turquie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 742
Arbitres : Jorge Vázquez  
Marcos Benito  
Elena Chernova  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 24–18, 7–15, 13–25, 21–12
Ana Lelas 14
Lelas, Mandir 6
Ana Lelas 5
Points
Rebonds
Passes D.
Quanitra Hollingsworth 14
Nevriye Yılmaz 9
Tunçluer, Vardarlı 5

Groupe BModifier

RésuméModifier

L'Australie, finaliste en 2000, 2004 et 2008, est la favorite d'un groupe réputé difficile avec la présence du Brésil, équipe qui figure régulièrement dans les premières places des compétitions internationales, de la Russie, championne d'Europe en titre, de la France, troisième de ce dernier championnat. Les deux dernières équipes sont le Canada et le pays hôte, la Grande-Bretagne[34]. Le Brésil dispute le tournoi avec onze joueuses après l'exclusion du groupe pour des problèmes de comportement de Iziane Castro Marques, joueuse de WNBA, après la date de validation des effectifs[35].

La première journée voit tout d'abord s'affronter le Canada et la Russie. Après douze ans d'absence du tournoi olympique, les Canadiennes mènent devant les joueuses russes 50 à 40 avec six minutes à jouer avant que ces dernières ne réalisent un 18 à 3 pour gagner sur le score de 58 à 53, avec l'Américaine naturalisée russe Becky Hammon qui inscrit 8 de ses 14 points durant ce passage[36]. La deuxième rencontre du groupe est déjà décisive pour l'équipe de France qui rencontre l'une de ses rivales pour une bonne place dans le groupe dans l'optique des quarts de finale, l'objectif de chaque sélection étant, en plus de la qualification, d'éviter la quatrième place qui promet une probable rencontre face aux Américaines. L'équipe de France bénéficie de l'apport offensif de sa meneuse Céline Dumerc, 23 points, ce qui est alors son record en équipe nationale, 5 passes et 4 interceptions et seule Française à 10 points ou plus, pour s'imposer sur le score de 73 à 58[37] face à des Brésiliennes dont la meilleure marqueuse est Érika de Souza avec 17 points. Les Australiennes entament la compétition par une victoire 74 à 58 face à la Grande-Bretagne, en partie grâce à son jeu intérieur, avec 18 points de Lauren Jackson, déjà triple médaille d'argent olympique et grande star de l'équipe, et les 10 points de Suzy Batkovic, Liz Cambage inscrivant également 5 points[38]. Les Australiennes dominent le secteur du rebond avec 32 rebonds défensifs contre 20, les Britanniques captant 17 rebonds offensifs contre 14 à leurs adversaires[39].

 
Rencontre Canada Grande-Bretagne.

La première rencontre de la deuxième journée oppose les Australiennes aux Françaises. Après un premier quart-temps terminé avec un léger avantage en faveur des Australiennes, les Françaises parviennent à atteindre la mi-temps avec un point d'avance. Lors du troisième quart-temps, les Françaises ont un maximum de 3 points d'avance, à min 37 s de son terme, avant que les Australiennes ne reviennent au score, les deux équipes inscrivant finalement 24 points dans cette période[40]. Les Françaises creusent un petit écart, cinq points d'avance avec min 34 s à jouer. Après un passage en tête des Australiennes, la France pense avoir remporté la rencontre lorsque Isabelle Yacoubou inscrit un lancer franc qui donne trois points d'avance. Les Australiennes captent le rebond du deuxième lancer et transmettent à Belinda Snell qui inscrit un tir à trois points du milieu du terrain à la sonnerie pour égaliser[41]. Lors de la prolongation, les Australiennes privées de Lauren Jackson - 13 points, 6 rebonds en un peu plus de 25 minutes - et Liz Cambage - 12 points, 3 rebonds en 21 minutes, éliminées pour cinq fautes lors du quatrième quart-temps[42], s'inclinent sur le score de 74 à 70. Émilie Gomis, avec 22 points (dont 14 dans le 3e quart-temps[43]), est la meilleure marqueuse française devant Céline Dumerc, Suzy Batkovic étant la meilleure marqueuse chez les Australiennes avec 17 points. C'est la première défaite de l'Australie depuis 1996 lors d'un tournoi olympique face à une équipe autre que les États-Unis[43]. La deuxième rencontre, qui oppose la Russie au Brésil, est importante dans l'optique de la qualification. Cette rencontre est remportée par la Russie, qui atteint la mi-temps avec cinq points d'avance, avant finalement de s'imposer sur le score de 69 à 59[44]. Érika de Souza inscrit 15 points et capte 18 rebonds lors de cette rencontre, la meilleure marqueuse russe étant Evgeniya Belyakova. Les Canadiennes, grâce aux 18 points de Shona Thorburn, dont huit dans le dernier quart-temps où les Britanniques parviennent à prendre un avantage de quatre points avec min 10 s à jouer[45]. Ce dernier quart-temps est finalement gagné sur le score de 18 à 12 par les Canadiennes qui remportent la rencontre par 73 à 65. Chez les Britanniques, Natalie Stafford et Johannah Leedham sont les meilleures marqueuses avec 15 points[46].

Face à des Canadiennes au jeu rugueux et physique qui ne « convient pas trop » aux Françaises selon son entraîneur Pierre Vincent[47], ces dernières s'imposent finalement sur le score de 64 à 60, avec 16 points d'Émilie Gomis, les intérieures Isabelle Yacoubou et Sandrine Gruda rapportant respectivement 14 et 10 points, cette dernière captant également 7 rebonds. Shona Thorburn est de nouveau la meilleure marqueuse canadienne avec 17 points devant Natalie Achonwa, 14[48]. Dans l'autre rencontre, Lauren Jackson inscrit 18 points lors de la victoire des Australiennes 67 à 61 face au Brésil. Les Australiennes inscrivent beaucoup de points grâce à leur jeu intérieur, avec également 17 points de Cambage et 11 de Suzy Batkovic[49]. Pour les Brésiliennes, Karla Costa inscrit 22 points. De son côté, la Grande-Bretagne concède sa troisième défaite en trois rencontres face à la Russie, qui s'impose sur le score de 67 à 61[50]. Celle-ci, malgré 25 pertes de balle contre 10 des Britanniques, s'impose grâce à un meilleur pourcentage de réussite, 44 % à deux points et 39 % à trois points, contre 34 et 22 chez les Britanniques[51].

 
L'équipe russe chantant l'hymne national avant de rencontrer l'Australie en match de poule.
 
Liz Cambage, ici pendant la préparation olympique, est la première joueuse à réussir un dunk dans le tournoi olympique.

Le fait marquant de la première rencontre de la quatrième journée est le dunk réalisé par Liz Cambage, le premier de sa carrière, mais surtout le premier réalisé par une femme lors d'un tournoi olympique[52],[53]. Il est réussi dans une période où les Australiennes inscrivent un dix à zéro qui leur permet de mener 44 à 33 au cours du troisième quart-temps, après une mi-temps atteinte sur le score de 32 à 30 en faveur des Australiennes. Elles parviennent ensuite à conserver une partie de cet avantage pour s'imposer 70 à 66. L'Australie s'appuie de nouveau sur le jeu intérieur pour alimenter le score, Cambage et Batkovic étant les meilleures marqueuses avec respectivement 17 et 15 points, Jackson ajoutant également 9 points[54]. Les Canadiennes s'assurent d'une place en quart de finale en remportant une deuxième victoire. Elles s'imposent face au Brésil, qui ne compte toujours aucune victoire, sur le score de 79 à 73[55]. Après avoir obtenu un avantage de dix points après le premier quart-temps, puis de quatorze à la mi-temps, les Canadiennes voient les Brésiliennes revenir au score lors de la période suivante, puis prendre un instant l'avantage au début du dernier quart-temps[56]. Le score est alors serré avant que la Canadienne Courtnay Pilypaitis ne donne un avantage de quatre points grâce à un tir à trois points à 5 minutes de la fin, avantage qui est ensuite conservé jusqu'au terme du match[56]. Pilypaitis et Kim Smith inscrivent 14 points, les meilleures marqueuses brésiliennes étant Erika De Souza, 22 points, et Clarissa Santos, 21 points[55]. La dernière rencontre de la journée oppose la Grande-Bretagne à la France. Celle-ci, favorite de la rencontre, obtient sa quatrième victoire après une prolongation obtenue sur un tir à trois points de sa meneuse Céline Dumerc, à cinq secondes de la fin[57]. Cette dernière est de nouveau décisive lors de la prolongation en inscrivant un deuxième panier à trois points à deux secondes de la fin, panier qui donne la victoire aux Françaises sur le score de 80 à 77[57]. Elle inscrit un total de 14 points, les deux meilleures marqueuses françaises étant Edwige Lawson-Wade et Sandrine Gruda avec 16 points[58]. La Grande-Bretagne, avec quatre défaites, est définitivement privée de quart de finale[59].

La France termine à la première place de son groupe, terminant cette première phase invaincue après une victoire 65 à 54 face à la Russie[60]. Après une mi-temps atteinte sur le score de 25 à 21, les Françaises, avec Céline Dumerc qui inscrit 7 de ses 12 points, font la différence dans le troisième quart-temps grâce à un 30 à 13 qui donne un avantage de 21 points avant la dernière période[61]. Lors de cette période, les Russes réduisent l'écart pour finir à onze points. Céline Dumerc est de nouveau la meilleure marqueuse de l'équipe de France dont toutes les joueuses inscrivent des points. Chez les Russes, Belyakova inscrit 14 points. Les Australiennes prennent rapidement l'avantage sur les Canadiennes, 24 à 10 après le premier quart-temps, avant que ces dernières ne parviennent à réduire le score, puis revenir à deux points, 53 à 55 à quatre minutes de la fin[62]. Les Australiennes refont la différence en fin de match pour l'emporter sur le score de 72 à 63[63]. La dernière rencontre de la journée oppose deux équipes qui ne comptent aucune victoire, la Grande-Bretagne et le Brésil. Cette dernière sélection fait la différence lors du troisième quart-temps où elle inscrit 25 points contre 17 à son adversaire[64] pour s'imposer finalement sur le score de 78 à 66.

ClassementModifier

No  Équipe Pts G P PP PC Diff
1   France 10 5 0 356 319 +37
2   Australie 9 4 1 353 322 +31
3   Russie 8 3 2 314 308 +6
4   Canada 7 2 3 328 332 -4
5   Brésil 6 1 4 329 354 -25
6   Grande-Bretagne 5 0 5 327 372 -45


Qualifié pour les quarts de finale
Pts points ; G victoires ; P défaites
PP points marqués ; PC points encaissés ; Diff différence de points

MatchsModifier


11 h 15 BST
Rapport   Canada 53-58   Russie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 651
Arbitres : Recep Ankaralı  
Peng Ling  
Samir Abaakil  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 17–15, 13–9, 13–13, 10–21
Kim Smith 20
Tamara Tatham 5
Shona Thorburn 6
Points
Rebonds
Passes D.
Becky Hammon 14
Irina Osipova 12
Elena Danilochkina 6

20 h 00 BST
Rapport   Brésil 58-73   France   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 997
Arbitres : Robert Lottermoser  
Rabah Noujaim  
Felicia Grinter  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 20–16, 14–18, 15–18, 9–21
Érika de Souza 17
Clarissa dos Santos 12
Adriana Moisés Pinto 5
Points
Rebonds
Passes D.
Céline Dumerc 23
Endéné Miyem 7
Céline Dumerc 5

22 h 15 BST
Rapport   Australie 74-58   Grande-Bretagne   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 554
Arbitres : Jorge Carrion  
Shoko Sugruro  
Borys Ryschyk  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 16–11, 23–15, 18–16, 17–16
Lauren Jackson 18
Suzy Batkovic 7
Samantha Richards 4
Points
Rebonds
Passes D.
Vanderwal, Leedham 11
Julie Page 7
Stafford, Leedham 3


14 h 30 BST
Rapport   France 74-70   Australie OT  Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 664
Arbitres : William Kennedy  
Chrístos Christodoúlou  
Peng Ling  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 11–14, 17–13, 24–24, 13–14OT : 9–5
Émilie Gomis 22
Isabelle Yacoubou 7
Beikes, Dumerc 2
Points
Rebonds
Passes D.
Suzy Batkovic 17
Suzy Batkovic 10
Jenna O'Hea 5

16 h 45 BST
Rapport   Russie 69-59   Brésil   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 508
Arbitres : Guerrino Cerebuch  
Ilija Belošević  
Snehal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 19–18, 12–8, 18–17, 20–16
Evgeniya Belyakova 14
Nadezhda Grishaeva 8
trois joueuses 3
Points
Rebonds
Passes D.
Érika de Souza 15
Érika de Souza 18
Karla da Costa 4

20 h 00 BST
Rapport   Grande-Bretagne 65-73   Canada   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 563
Arbitres : Juan Arteaga  
Saša Pukl  
Vitalis Gode  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 15–19, 17–17, 21–19, 12–18
Stafford, Leedham 15
Temi Fagbenle 6
Stefanie Collins 4
Points
Rebonds
Passes D.
Shona Thorburn 18
Pilypaitis, T. Tatham 5
Teresa Gabriele 7


9 h 00 BST
Rapport   Canada 60-64   France   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 841
Arbitres : Luigi Lamonica  
Pablo Estévez  
Shoko Suguro  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 12–13, 13–15, 15–14, 20–22
Shona Thorburn 17
Natalie Achonwa 8
Shona Thorburn 3
Points
Rebonds
Passes D.
Émilie Gomis 16
Sandrine Gruda 6
trois joueuses 3

14 h 30 BST
Rapport   Australie 67-61   Brésil   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 869
Arbitres : Recep Ankarali  
Carl Jungebrand  
Vitalis Gode  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 15–10, 16–8, 20–22, 16–21
Lauren Jackson 18
Liz Cambage 10
Kristi Harrower 5
Points
Rebonds
Passes D.
Karla da Costa 22
Damiris Dantas do Amaral 10
Karla da Costa 3

16 h 45 BST
Rapport   Grande-Bretagne 61-67   Russie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 548
Arbitres : Felicia Grinter  
Rabah Noujaim  
Jorge Vázquez  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 14–16, 13–23, 18–13, 16–15
Natalie Stafford 18
Julie Page 7
Collins, Leedham 3
Points
Rebonds
Passes D.
Evgeniya Belyakova 12
Irina Osipova 9
Becky Hammon 6


11 h 15 BST
Rapport   Russie 66-70   Australie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 299
Arbitres : Cristiano Maranho  
Fernando Sampietro  
Robert Lottermoser  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 15–21, 15–11, 18–22, 18–16
Irina Osipova 15
Irina Osipova 9
Elena Danilochkina 4
Points
Rebonds
Passes D.
Liz Cambage 17
Liz Cambage 10
O'Hea, Harrower 5

14 h 30 BST
Rapport   Brésil 73-79   Canada   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 329
Arbitres : José Carrion  
Borys Ryschyk  
Carole Delauné  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 8–18, 17–21, 28–16, 20–24
Érika de Souza 22
Joice Rodrigues 4
Érika de Souza 12
Points
Rebonds
Passes D.
Pilypaitis, Smith 14
Shona Thorburn 8
Kim Smith 5

20 h 00 BST
Rapport   France 80-77   Grande-Bretagne OT  Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 883
Arbitres : Ilija Belošević  
Oļegs Latiševs  
Snehal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 10–13, 17–10, 20–21, 20–23OT : 13–10
Gruda, Lawson-Wade 16
Élodie Godin 8
Élodie Godin 4
Points
Rebonds
Passes D.
Johannah Leedham 29
Page, Leedham 8
Julie Page 3


9 h 00 BST
Rapport   France 65-54   Russie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 7 855
Arbitres : Pablo Estévez  
Saša Pukl  
Shoko Sugruro  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 10–15, 15–6, 30–13, 10–20
Céline Dumerc 12
Yacoubou, Beikes 7
Dumerc 3
Points
Rebonds
Passes D.
Evgeniya Belyakova 14
Hammon, Osipova 5
Danilochkina, Osipova 3

14 h 30 BST
Rapport   Canada 63-72   Australie   Basketball Arena, Londres
Affluence : 9 112
Arbitres : Felicia Grinter  
Oļegs Latiševs  
Snehal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 10–24, 12–11, 20–12, 21–25
Kim Smith 17
Lizanne Murphy 5
Shona Thorburn 5
Points
Rebonds
Passes D.
Belinda Snell 12
Lauren Jackson 9
Screen, Harrower 4

22 h 15 BST
Rapport   Grande-Bretagne 66-78   Brésil   Basketball Arena, Londres
Affluence : 8 895
Arbitres : Chrístos Christodoúlou  
William Kennedy  
Peng Ling  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 19–19, 17–20, 17–25, 13–14
Natalie Stafford 15
Natalie Stafford 10
Natalie Stafford 4
Points
Rebonds
Passes D.
Clarissa dos Santos 16
Clarissa dos Santos 13
Adriana Moisés Pinto 12

Phase finaleModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
 7 août      9 août      11 août
 [B2]   Australie  75
 [A3]   Chine  60  
   Australie  73
 7 août
     États-Unis  86  
 [A1]   États-Unis  91
 [B4]   Canada  48  
   États-Unis  86
 7 août
     France  50
 [A2]   Turquie  63
 9 août
 [B3]   Russie  66  
   Russie  64
 7 août Troisième place
     France  81  
 [B1]   France  71  11 août
 [A4]   République tchèque  68      Australie  83
   Russie  74

Quarts de finaleModifier

RésuméModifier

 
La Canadienne Krista Phillips face aux Américaines.

Le premier match des quarts de finale oppose les Américaines aux Canadiennes. Les Américaines prennent l'avantage rapidement pour mener de onze points après le premier quart-temps, puis de vingt-et-un à la mi-temps. La différence s'accentue encore par la suite, 68 à 31 après 30 minutes, puis 91 à 48 au terme de la rencontre, l'écart maximum s'élevant à 49 points[65]. Les Canadiennes sont limitées à 31 % de réussite à deux points et à un 5 en 17 à trois points, la meilleure marqueuse étant Kim Smith avec 13 points[66]. Chez les Américaines, où onze des douze joueuses inscrivent des points, cinq marquent dix points ou plus, le meilleur score est réalisé par Diana Taurasi qui marque 15 points, avec également 3 rebonds et 4 passes[67].

Le deuxième match oppose les Australiennes aux Chinoises. Les Australiennes prennent l'avantage dès le premier quart-temps, terminé avec une avance de six points. Les Chinoises reviennent au score grâce à un 7 à 0, puis atteignent la mi-temps avec un point d'avance[68]. La partie reste serrée lors de troisième période, le plus grand écart étant alors de cinq points. Les Australiennes passent un 8 à 0 au milieu de la dernière période pour prendre un avantage de 10 points. Un panier à deux points de Lauren Jackson donne 13 points d'avance à son équipe à 3 minutes de la fin d'une rencontre finalement remportée sur le score de 75 à 60. Jackson devient alors la meilleure marqueuse de l'histoire du tournoi olympique, devant la Brésilienne Janeth Arcain, qui a inscrit 535 points, et l'Américaine Lisa Leslie, désormais troisième avec 488 au compteur[69],[Note 1]. L'Australie, dont la meilleure marqueuse est de nouveau Liz Cambage, 17 points, devant Suzy Batkovic, 15 points et Jackson 12 points, retrouve ainsi en demi-finale les États-Unis, équipe face à laquelle elle reste sur une série de quinze défaites aux Jeux olympiques ou aux championnats du monde depuis 1967[70].

 
La Française Endéné Miyem.

L'affiche du troisième quart de finale est la réplique de la finale du Championnat d'Europe 2011. Les Russes sont opposées à l'équipe de Turquie, qui s'appuie sur Nevriye Yılmaz, 22 points, Birsel Vardarlı, et Kuanitra Hollingsworth, toutes deux à 12 points. Chez les Russes, la meilleure marqueuse est Becky Hammon qui inscrit 19 points devant Evgeniya Belyakova, Natalia Vieru et Anna Petrakova, 10 points[71]. Après avoir pris l'avantage dans le premier quart, les Russes passent la mi-temps avec six points d'avance, mais voient les Turques revenir au score, 51 partout à la trentième minute. À 13 secondes de la fin, Becky Hammon inscrit un panier à deux points, permettant à son équipe de mener. Vardarlı échoue sur un tir à trois points à la sonnerie qui aurait permis à la Turquie de remporter le match[72].

La France entame parfaitement le quatrième quart de finale, rencontre qui l'oppose à la République tchèque, menant de 9 points après huit minutes[73],[74]. Une défense de zone des Tchèques leur permet de prendre une avance de cinq points avant que la mi-temps n'arrive sur le score de 28 partout[73]. En une minute trente, la France encaisse un 10 à 0 en début de troisième période[73]. Le plus gros écart en faveur des Tchèques est de 13 points avant que Céline Dumerc ne réussisse son premier tir à trois points du match pour atteindre la fin du quart-temps avec un retard de 10 points[73]. La France s'appuie sur Endéné Miyem et Céline Dumerc, respectivement 12 et 9 points dans le dernier quart-temps, pour revenir dans la partie, Jana Veselá, douze points lors de la partie, mais aucun dans la dernière période, étant désormais parfaitement prise en défense. Trois tirs à trois points s'avèrent décisifs, d'abord Miyem puis Dumerc, qui permet de recoller à deux points, et de nouveau Dumerc qui donne un avantage de deux points à min 5 s de la fin, avantage que la France parvient à conserver pour l'emporter 71 à 68[75].

RencontresModifier


14 h 00 BST
Rapport   États-Unis 91-48   Canada   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 8 915
Arbitres : Guerrino Cerebuch  
Shoko Sugruro  
Vitalis Gode  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 19–8, 23–13, 26–10, 23–17
Diana Taurasi 15
Moore, Parker 7
Sue Bird 5
Points
Rebonds
Passes D.
Kim Smith 13
Krista Phillips 8
Krista Phillips 5

16 h 15 BST
Rapport   Australie 75-60   Chine   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 9 396
Arbitres : Oļegs Latiševs  
Elena Chernova  
Carole Delauné  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 22–16, 13–20, 20–16, 20-8
Liz Cambage 17
Suzy Batkovic 9
Samantha Richards 7
Points
Rebonds
Passes D.
Ma Zengyu 15
Chen Nan 7
Gao Song 3

20 h 00 BST
Rapport   Turquie 63-66   Russie   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 8 748
Arbitres : José Carrion  
William Kennedy  
Peng Ling  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 16–23, 12–11, 23–17, 12–15
Quanitra Hollingsworth 22
Işıl Alben 6
Birsel Vardarlı 6
Points
Rebonds
Passes D.
Becky Hammon 19
Anna Petrakova 7
Becky Hammon 5

22 h 15 BST
Rapport   France 71-68   République tchèque   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 9 174
Arbitres : Marcos Benito  
Felicia Grinter  
Rabah Noujaim  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 16–12, 12–16, 13–23, 30–17
Céline Dumerc 23
Sandrine Gruda 7
Céline Dumerc 6
Points
Rebonds
Passes D.
Eva Vítečková 17
Hana Horáková 7
Hana Horáková 5

Demi-finalesModifier

RésuméModifier

Les derniers matchs de la compétition se déroulent désormais à la O2 Arena, appelée aussi North Greenwich Arena, salle de 23 000 places.

La rencontre attendue en finale entre les États-Unis et l'Australie, affiche des trois dernières finales olympiques (aux Jeux de Sydney, Athènes et Pékin), a finalement lieu en demi-finale. La rencontre, commencée par un 4 à 0 des Américaines, voit les Australiennes leur tenir tête, avec notamment Liz Cambage qui marque dix points durant la première période qui se termine sur le score de 22 à 20 en faveur des Australiennes. Les joueuses de l'entraîneuse australienne Carrie Graf continuent de mener durant la deuxième période, Cambage inscrivant son dix-neuvième point pour donner un avantage de six points à son équipe[76]. Les joueuses de Geno Auriemma parviennent à repasser en tête dès le début de la deuxième mi-temps, le score restant serré jusqu'à une minute de la fin de la troisième période où Tina Charles inscrit deux paniers successifs pour donner un avantage de six points à son équipe. Les Américaines accentuent cet avantage pour remporter la rencontre sur le score 86 à 73. Liz Cambage, la meilleure marqueuse australienne, inscrit tous ses points en première mi-temps, mais elle est ensuite privée de ballons par la défense des Américaines[77]. Lauren Jackson inscrit 14 points et capte 17 rebonds. Chez les Américaines, trois joueuses marquent dix points ou plus, Diana Taurasi et Tina Charles, 14 points, et Sue Bird, 13 points.

La deuxième demi-finale oppose la Russie à la France, ces deux équipes s'étant déjà rencontrées lors du premier tour. L'équipe de France commence sa demi-finale par un huit à zéro, dont six points d'Émilie Gomis et deux de Sandrine Gruda. Becky Hammon inscrit 7 points d'affilée pour son équipe. La France passe devant au premier quart-temps avec une avance de neuf points[78]. L'écart atteint 15 points en début de la période suivante, puis les Russes le réduisent à sept points en fin de première période, qu'Elena Danilochkina comble totalement derrière. Les Russes reviennent à deux points en milieu de troisième quart-temps sur deux lancers francs de Natalia Vodopyanova[78]. Deux paniers à trois points d'Émilie Gomis et Céline Dumerc permettent aux Françaises de reprendre un peu le large. La période se termine par un nouveau trois points de Dumerc qui porte le score à 59-51[79]. Endéné Miyem, quatre points, et Sandrine Gruda, accentuent l'avantage en début de dernière période[78], douze points d'avance. L'écart s'accroit à 20 points sur un tir d'Emmeline Ndongue à min 44 s[80], malgré sept points dans cette période de Natalia Zhedik. La France remporte la rencontre sur le score de 81 à 64. Six Françaises terminent avec dix points ou plus, Edwige Lawson-Wade, seule Française à participer à ses seconds Jeux[81], étant la meilleure marqueuse avec 18 points. Chez les Russes, Becky Hammon et Elena Danilochkina inscrivent 13 points.

RencontresModifier


17 h 00 BST
Rapport   Australie 73-86   États-Unis   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 14 162
Arbitres : Ilija Belošević  
Borys Ryschyk  
Snehal Bendke  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 22–20, 25–23, 12–22, 14–21
Liz Cambage 19
Lauren Jackson 17
Rachel Jarry 5
Points
Rebonds
Passes D.
Taurasi, Charles 14
Tina Charles 10
Tina Charles 4

21 h 00 BST
Rapport   Russie 64-81   France   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 13 872
Arbitres : Guerrino Cerebuch  
Jorge Vázquez  
Stephen Seibel  
NBC
BeIN
FR3
Score par quart-temps : 15–24, 16–14, 20–21, 13–22
Danilochkina, Hammon 13
Natalia Vieru 8
Becky Hammon 5
Points
Rebonds
Passes D.
Edwige Lawson-Wade 18
Sandrine Gruda 8
Edwige Lawson-Wade 5

Match pour la médaille de bronzeModifier

 
Becky Hammon, lors de la rencontre du premier tour face à l'Australie.

La finale pour la troisième place oppose deux équipes habituées des podiums internationaux : l'Australie est présente sur le podium olympique depuis les Jeux d'Atlanta en 1996 et a obtenu trois médailles en championnat du monde de 1998 à 2006. La Russie obtient deux médailles de bronze olympiques en 2004 et 2008, trois médailles d'argent en championnat du monde et est présente sur le podium à chaque édition du championnat d'Europe depuis 1999.

 
Équipe d'Australie lors d'un temps mort contre la Russie (match du premier tour).

Les deux équipes se tiennent lors du premier quart-temps, clôturé sur le score de 17 à 16 en faveur des Australiennes. Celles-ci creusent un premier écart de six points sur un tir à trois points de Kristi Harrower, écart qui s'élève à dix points avant que Becky Hammon n'inscrive ses deux premiers points juste avant la pause, atteint sur le score de 38 à 30[82].

Revenu à trois points après min 30 s de jeu en deuxième mi-temps, les Australiennes passent un 10 à 0 en un peu plus de trois minutes. Le score à la fin du troisième quart-temps est de 57 à 43, avec 7 points de Lauren Jackson. L'Australie compte jusqu'à 13 points d'avance dans le dernier quart-temps mais les Russes, avec 9 points de Anna Petrakova et 15 de Becky Hammon, parviennent à s'approcher jusqu'à cinq points des Australiennes, celles-ci comptant sur Lauren Jackson pour marquer 14 points sur la période. L'Australie s'impose finalement sur le score de 83 à 74.

Lors de cette rencontre, les Australiennes s'appuient sur trois joueuses expérimentées[83], Lauren Jackson 25 points et 11 rebonds, Kristi Harrower 21 points, 3 rebonds et 4 passes et Suzy Batkovic, 17 points et 8 rebonds[84]. Chez les Russes, Becky Hammon inscrit 19 points, Anna Petrakova et Evgeniya Belyakova 10[84].


17 h 00 BST
Rapport   Australie 83-74   Russie   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 13 419
Arbitres : Jorge Vázquez  
Felicia Grinter  
Shoko Sugruro  
NBC
BeIN
Score par quart-temps : 17–16, 21–14, 19–13, 26–31
Lauren Jackson 25
Lauren Jackson 11
Jenna O'Hea 5
Points
Rebonds
Passes D.
Becky Hammon 19
Natalia Vodopyanova 8
Becky Hammon 4

FinaleModifier

RésuméModifier

La France dispute la première finale de son histoire face à une sélection américaine qui dispute sa huitième finale, dont six remportées, en neuf participations aux Jeux olympiques[85]. De plus, les Américaines restent sur quatre médailles d'or lors des quatre dernières éditions, et sur une série de 40 victoires consécutives dans un tournoi olympique[86]. Selon Pierre Vincent, l'entraîneur français, les Américaines sont « intouchables... Même s'il n'existe qu’une chance sur un million de les battre, cette unique chance, on la voit. »[87].

L'équipe de France présente son cinq de départ habituel : Clémence Beikes, Sandrine Gruda, la capitaine Céline Dumerc, Émilie Gomis et Emmeline NDongué face aux cinq Américaines, la capitaine Sue Bird, Maya Moore, Tamika Catchings, Diana Taurasi et Tina Charles.

Les Françaises, qui inscrivent les premiers points du match par Sandrine Gruda, restent au contact jusqu'à la sixième minute, où un tir à trois points d'Edwige Lawson-Wade donne deux points d'avance aux Bleues[88]. À deux minutes cinquante de la fin de la période, Candace Parker redonne l'avantage aux Américaines[89] qui augmentent leur intensité défensive, provoquant notamment deux pertes de balle de Florence Lepron[88]. La fin du premier quart-temps arrive sur le score de 20 à 15 en faveur des Américaines.

Les Françaises reviennent par deux fois à trois points, d'abord grâce à quatre points consécutifs de Sandrine Gruda, puis par Céline Dumerc à la douzième minute[89]. Un apport important de Candace Parker, 15 points à 78 % de réussite aux tirs et 9 rebonds, et des problèmes d'efficacité aux tirs pour les Françaises, permettent aux Américaines d'augmenter leur avantage pour atteindre la mi-temps sur le score de 37 à 25[88].

 
L'Américaine Sue Bird (balle en main) face à la Française Céline Dumerc lors de la finale.

Durant le troisième quart-temps, les Américaines infligent un 19 à 0, pour atteindre le score de 62 à 32 à min 44 s de la fin de la période. Durant ce troisième quart-temps, la meneuse américaine Sue Bird inscrit 7 points, Céline Dumerc inscrivant 4 points[89].

Les Américaines continuent leur pression et atteignent un écart maximum de 38 points à trois minutes de la fin grâce à un tir de Tamika Catchings[89]. Edwige Lawson-Wade inscrit cinq points en fin de rencontre[89]. La sélection américaine remporte son cinquième titre consécutif[90].

Candace Parker est la meilleure marqueuse et rebondeuse de son équipe, 21 points et 11 rebonds[91]. Les douze Américaines parviennent à inscrire des points (3 minimum). Chez les Françaises, limitées à 30 % de réussite à deux points et à un 2 sur 11 à trois points, cinq n'ont marqué aucun point, les meilleures marqueuses sont Edwige Lawson-Wade et Sandrine Gruda qui inscrivent 12 points, Emmeline Ndongue étant la meilleure rebondeuse avec 8 prises[92].

Avec cette seconde place et cette médaille d'argent, les basketteuses offrent à la France sa première médaille olympique pour un sport collectif féminin[93].

Fiche du matchModifier


21 h 00 BST
Rapport   États-Unis 86-50   France   North Greenwich Arena, Londres
Affluence : 13 295
Arbitres : Fernando Sampietro  
Elena Chernova  
Peng Ling  
NBC
BeIN
FR2
Score par quart-temps : 20–15, 17–10, 26–12, 23–13
Candace Parker 21
Candace Parker 11
Diana Taurasi 6
Points
Rebonds
Passes D.
Gruda, Lawson-Wade 12
Emmeline Ndongue 8
Céline Dumerc 3

ÉquipesModifier

- 4 - Lindsay Whalen (16 min 07 - 3 pts)
- 5 - Seimone Augustus (14 min 40 - 8 pts)
- 6 - Sue Bird   (24 min 12 - 11 pts)
- 7 - Maya Moore (25 min 36 - 6 pts)
- 8 - Angel McCoughtry (10 min 51 - 7 pts)
- 9 - Asjha Jones (7 min 21 - 4 pts)
- 10 - Tamika Catchings (16 min 21 - 4 pts)
- 11 - Swin Cash (5 min 15 - 3 pts)
- 12 - Diana Taurasi (29 min 03 - 9 pts)
- 13 - Sylvia Fowles (11 min 44 - 6 pts)
- 14 - Tina Charles (17 min 29 - 4 pts)
- 15 - Candace Parker (21 min 21 - 21 pts)
Entraîneur :
- Geno Auriemma
Entraîneurs-adjoints :
- Doug Bruno
- Jennifer Gillom
- Marynell Meadors
- 4 - Isabelle Yacoubou-Dehoui (16 min 04 - 8 pts)
- 5 - Nwal-Endéné Miyem (10 min 10 - 2 pts)
- 6 - Clémence Beikes (9 min 06 - 0 pt)
- 7 - Sandrine Gruda (24 min 05 - 12 pts)
- 8 - Edwige Lawson-Wade (23 min 55 - 12 pts)
- 9 - Céline Dumerc   (26 min 11 - 8 pts)
- 10 - Florence Lepron (8 min 26 - 0 pt)
- 11 - Émilie Gomis (26 min 49 - 4 pts)
- 12 - Marion Laborde (3 min 03 - 0 pt)
- 13 - Élodie Godin (14 min 17 - 0 pt)
- 14 - Emmeline NDongué (19 min 14 - 4 pts)
- 15 - Jennifer Digbeu (18 min 40 - 0 pt)
Entraîneur :
- Pierre Vincent
Entraîneurs-adjoints :
- Valérie Garnier
- François Brisson
- Thierry Moullec

Avec ce nouveau titre, Sue Bird, Diana Taurasi et Tamika Catchings décrochent leur troisième médaille d'or et ne sont plus qu'à un titre du record absolu de titres en basket-ball (hommes et femmes confondus) détenu par les Américaines Teresa Edwards (1984, 1988, 1996 et 2000, avec en plus une médaille de bronze en 1992) et Lisa Leslie (1996, 2000, 2004 et 2008)[94]. Quant à l'équipe des États-Unis, elle décroche son septième titre (et sa neuvième médaille) en neuf participations (en 1980, les Américains ont boycotté les Jeux de Moscou)[95].

StatistiquesModifier

Points[96]
Nom Total Moyenne
Érika de Souza   81 16,2
Johannah Leedham   81 16,2
Lauren Jackson   127 15,9
Chen Nan   94 15,7
Natalie Stafford   78 15,6
Eva Vítečková   91 15,2
Céline Dumerc   114 14,3
Sandra Mandir   70 14,0
Kimberley Smith   83 13,8
Liz Cambage   109 13,6
Rebonds[97]
Nom Ro Rd Total Moyenne
Clarissa dos Santos   18 27 45 9,0
Érika de Souza   13 31 44 8,8
Lauren Jackson   11 52 63 7,9
Candace Parker   20 42 62 7,8
Tina Charles   25 34 59 7,4
Nevriye Yılmaz   15 28 43 7,2
Nadir Manuel   18 17 35 7,0
Irina Osipova   20 34 54 6,8
Hana Horáková   10 31 41 6,8
Chen Nan   9 31 40 6,7
Passes[98]
Nom Total Moyenne
Miao Lijie   39 6,5
Sue Bird   36 4,5
Shona Thorburn   27 4,5
Birsel Vardarlı   27 4,5
Adriana Moisés Pinto   22 4,4
Becky Hammon   32 4,0
Jenna O'Hea   28 3,5
Céline Dumerc   27 3,4
Ana Lelas   16 3,2
Joice Rodrigues   16 3,2
Interceptions[99]
Nom Total Moyenne
Jelena Ivezić   14 2,8
Angel McCoughtry   20 2,5
Johannah Leedham   12 2,4
Hana Horáková   12 2,0
Işıl Alben   11 1,8
Céline Dumerc   13 1,6
Tamika Catchings   13 1,6
Maya Moore   12 1,5
Nevriye Yılmaz   9 1,5
Joice Rodrigues   7 1,4
Contres[100]
Nom Total Moyenne
Sandrine Gruda   17 2,1
Ilona Burgrová   10 1,7
Liz Cambage   13 1,6
Érika de Souza   8 1,6
Luca Ivanković   7 1,4
Azania Stewart   7 1,4
Candace Parker   10 1,3
Temi Fagbenle   6 1,2
Irina Osipova   9 1,1
Petra Kulichová   6 1,0
Pertes de balle[101]
Nom Total Moyenne
Sandra Mandir   17 3,4
Érika de Souza   16 3,2
Krista Phillips   18 3,0
Ana Lelas   15 3,0
Clarissa dos Santos   15 3,0
Nacissela Mauricio   14 2,8
Catarina Camufal   14 2,8
Nadir Manuel   14 2,8
Liz Cambage   20 2,5

Les meilleures performances réalisées sur un match sont de vingt-neuf points par la Britannique Johannah Leedham[102], dix-huit rebonds par la Brésilienne Érika de Souza[103], douze passes par la Brésilienne Adriana Moisés Pinto[104], cinq interceptions par la Turque Işıl Alben[105] et six contres par la Tchèque Ilona Burgrová[106].

Points[102]
Total Nom Rencontre Détail
Adversaire Score 2 pts 3 pts LF
29 Johannah Leedham   France 77-80 9/21 1/4 8/8
28 Chen Nan   Croatie 83-58 14/22 0/1 0/0
25 Lauren Jackson   Russie 83-74 6/10 1/2 10/12
23 Céline Dumerc   République tchèque 71-68 7/10 3/5 0/0
Céline Dumerc   Brésil 73-58 6/8 2/2 5/7
Ana Lelas   Angola 75-56 3/7 5/7 2/2
Rebonds[103]
Total Nom Rencontre Détail
Adversaire Score Off Déf
18 Érika de Souza   Russie 59-69 6 12
17 Lauren Jackson   États-Unis 73-86 3 14
15 Tina Charles   République tchèque 88-61 8 7
13 Clarissa dos Santos   Grande-Bretagne 78-66 5 8
Candace Parker   Croatie 81-56 5 8
Nevriye Yılmaz   République tchèque 61-57 4 9
Passes[104]
Total Nom Rencontre
Adversaire Score
12 Adriana Moisés Pinto   Grande-Bretagne 78-66
10 Miao Lijie   Croatie 83-58
9 Sue Bird   République tchèque 88-61
8 Miao Lijie   République tchèque 66-57
Miao Lijie   États-Unis 66-114
Shona Thorburn   Brésil 79-73
Interceptions[105]
Total Nom Rencontre
Adversaire Score
5 Işıl Alben   Croatie 70-65
Jelena Ivezić   Turquie 65-70
Angel McCoughtry   Chine 114-66
Nevriye Yılmaz   République tchèque 61-57
Contres[106]
Total Nom Rencontre
Adversaire Score
6 Ilona Burgrová   Croatie 89-70
5 Sandrine Gruda   Grande-Bretagne 80-77
Azania Stewart   Brésil 66-78
4 Liz Cambage   Canada 72-63
Irina Osipova   Canada 58-53
Candace Parker   Angola 90-38
Kim Smith   Grande-Bretagne 73-65

ClassementModifier

Rang Équipe MJ V-D
  1   États-Unis 8 8-0
  2   France 8 7-1
  3   Australie 8 6-2
4   Russie 8 4-4
5   Turquie 6 4-2
6   Chine 6 3-3
7   République tchèque 6 2-4
8   Canada 6 2-4
9   Brésil 5 1-4
10   Croatie 5 1-4
11   Grande-Bretagne 5 0-5
12   Angola 5 0-5
    : éliminés en quarts de finale

Après la compétition, la Fédération internationale de basket-ball actualise son classement des meilleures nations[107] (en italique, nations non qualifiées pour ce tournoi) :

 
L'Américaine Maya Moore, ici lors de la finale, conforte la suprématie de son pays dans les compétitions internationales de basket-ball féminin.
No  Équipe Points Évol 2010.
1   États-Unis 940 =
2   Australie 690 +1
3   Russie 665 -1
4   République tchèque 468 =
5   France 440 +3
6   Espagne 385 -1
7   Brésil 351 -1
8   Chine 262 -1
9   Canada 218,2 +2
10   Biélorussie 195 =
13   Turquie 141 +8
21   Croatie 65 +10
23   Angola 59,6 +4
24   Grande-Bretagne 48 +25

Couverture médiatique et affluenceModifier

Couverture médiatiqueModifier

La charte olympique stipule que « Le CIO prend toutes les mesures nécessaires afin d'assurer aux Jeux olympiques la couverture la plus complète par les différents moyens de communication et d'information ainsi que l'audience la plus large possible dans le monde ». De plus la retransmission des Jeux olympiques est le moteur principal du financement du Mouvement olympique et des Jeux olympiques, de la croissance de sa popularité mondiale, ainsi que de la représentation mondiale et de la promotion des Jeux olympiques et des valeurs olympiques[108].

En France, les matchs sont retransmis sur France Télévisions (France 2, France 3, France 4 et France Ô), sur Eurosport et beIN Sport[109] ; pour les États-Unis, NBC Sports[110], mais aussi Telemundo, CNBC, Bravo et MSNBC. Pour les autres pays directement concernés par le tournoi, les matchs sont retransmis sur Nine Network et Foxtel en Australie[111], Rede Record, SporTV et Terra Networks au Brésil, China Central Television en Chine, CTV Television Network, Rogers Sportsnet et The Sports Network au Canada, Croatian Radiotelevision en Croatie, ČT4 République tchèque, la BBC au Royaume-Uni, Eurosport international et Perviy Kanal en Russie et Türkiye Radyo Televizyon Kurumu en Turquie. Quant aux autres pays, une partie ou la totalité des matchs sont sur ARD, ZDF, ProSiebenSat.1 et RTL en Allemagne, ESPN Star Sports en Asie (sauf Chine, Taïwan et Philippines), NTN, Al Jazeera Sports, Nile Sports (Égypte) pour les pays arabes, Eurosport international en Europe, TVE en Espagne entre autres. ESPN International dessert beaucoup de pays, comme ses dérivés ESPN Deportes et ESPN Latin America pour l'Amérique du Sud.

Le , France 3 enregistre 5,2 millions de spectateurs (soit 47,2 % de part d'audience) à la fin de la demi-finale entre la France et la Russie[112]. La finale entre la France et les États-Unis attire 4 309 000 téléspectateurs, soit 33,2 % de part d'audience[113].

AffluenceModifier

L'affluence pour les matchs du tournoi féminin est sensiblement supérieure à celle du tournoi masculin avec une fréquentation comprise entre 6 671 et 9 548 spectateurs pour les matchs de poule. Le chiffre record est atteint pour la demi-finale entre l'Australie et les États-Unis avec 14 162 spectateurs[114]. Il s'agit de la seconde affluence absolue des deux tournois après le quart de finale masculin entre les États-Unis et l'Australie[115]. La seconde affluence (et troisième des deux tournois) est obtenue pour l'autre demi-finale entre la France et la Russie avec 13 872 spectateurs[116]. Quant à la finale, c'est la quatrième affluence féminine (le match de la troisième place ayant attiré 13 419 spectateurs[117]) avec 13 295 spectateurs[118] soit à peine moins que la finale masculine entre les États-Unis et l'Espagne qui a rassemblé le lendemain 13 514 spectateurs[119]. Pour toutes ces affluences, il s'agit de spectateurs payants ; les athlètes et dirigeants des autres disciplines assistent aux rencontres avec leur laisser-passer. Lors de la finale les joueurs des équipes de France et des États-Unis masculines sont présents pour soutenir leur équipe. On voit même Tony Parker, Boris Diaw, Kobe Bryant et Chris Paul assis côte à côte[120].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Lauren Jackson a été auparavant créditée du record après le match contre le Brésil où elle inscrit 18 points, mais la FIBA dément ensuite cette information, Janeth Arcain étant référencée également sous un deuxième nom, Janeth dos Santos Arcain, durant une période.

RéférencesModifier

  1. (en)(en) « London beats Paris to 2012 Games », sur bbc.co.uk, BBC, (consulté le 19 décembre 2012)
  2. « Dossier de candidature de Madrid 2012 - Volume 2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur RERO, p. 18
  3. « Dossier de candidature de Paris 2012 - Volume 2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur RERO, p. 50-53
  4. « Dossier de candidature de New York 2012 - Volume 2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur RERO, p. 16
  5. « Dossier de candidature de Moscou 2012 - Volume 2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur RERO, p. 64-66
  6. « Dossier de candidature de Londres »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur RERO
  7. (en)«  Find a Referee » [archive du ]
  8. « Draw results for the London 2012 Olympic Basketball Tournaments », sur fiba.com, (consulté le 18 décembre 2012)
  9. (en)[PDF]« FIBA Rules », sur fiba.com, FIBA, (consulté le 19 décembre 2012)
  10. (en) Wayne Drehs, « Why the U.S. women are beatable », sur espn.go.com, ESPN,
  11. « Les USA à l'usure », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  12. (en) « Turkey beats Angola in Olympic women's basketball », sur nypost.com,
  13. (en) « Olympic women's basketball: China beats Czech 66-57, U.S. suvives », sur news.xinhuanet.com,
  14. a b et c (en) « China handles Croatia in women's basketball », sur foxnews.com,
  15. Amaury Boulay, « JO (F) : République Tchèque vs Turquie : 57 – 61 », sur catch-and-shoot.com,
  16. a et b (en) « Preliminary Round Group A CZE - Czech Republic 57-61 TUR - Turkey », sur london2012.com
  17. a et b (en) Wayne Coffey, « U.S. women pound Angola 90-38 », sur articles.nydailynews.com,
  18. (en) Kelly Kline, « Parker's record setting performance leads Team USA past Angola », sur fullcourt.com,
  19. (en) « Preliminary Round Group A CHN - China 76-52 ANG - Angola », sur london2012.com
  20. (en) « Preliminary Round Group A Croatia 70-89 Czech Republic », sur london2012.com
  21. (en) Lee Michaelson, « Four countries lock up quarterfinal spots after three games -- and Australia looks good as well »,
  22. (en) « U.S. women's basketball wins again », sur espn.go.com, ESPN,
  23. a et b (en) « Preliminary Round Group A United States 89-58 Turkey », sur london2012.com
  24. a et b (en) « Preliminary Round Group A Angola 56-75 Croatia », sur london2012.com
  25. (en) « Croatia keeps Angola winless in women's basketball », sur foxnews.com,
  26. (en) « Preliminary Round Group A Turkey 82-55 China », sur london2012.com,
  27. (en) « Turkey earns women's basketball QF berth with rout of China », sur foxnews.com,
  28. « Les USA freinés une mi-temps », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  29. (en) « Preliminary Round Group A Czech Republic 61-88 United States », sur london2012.com
  30. « Les Tchèques pour les Bleues », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  31. (en) « Preliminary Round Group A Angola 47-82 Czech Republic », sur london2012.com
  32. (en) K.C. Johnson, « U.S. women's basketball sets records in 114-66 rout of China », sur latimes.com,
  33. (en) « Preliminary Round Group A Croatia 65-70 Turkei », sur london2012.com
  34. « Basket (F) : Les Bleues avec l'Australie et la Russie », sur sport365.fr,
  35. « Londres 2012 : Le Brésil jouera sans Iziane Castro Marques », sur Basquetebol Saulzoir
  36. « Jeux olympiques de Londres: les Canadiennes s'effondrent devant les Russes au basketball féminin », sur quebec.huffingtonpost.ca,
  37. « Dumerc façon Parker ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  38. (en) « Opals cruise to comfortable opening win », sur abc.net.au,
  39. (en) « Preliminary Round Group B Australia 74-58 Great Britain », sur london2012.com
  40. (en) « Preliminary Round Group B France 74-70 Australia », sur london2012.com
  41. « Les Bleues s'offrent l'Australie ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  42. (en) « Opals heroics not enough to down France », sur abc.net.au,
  43. a et b « Les Bleues s'offrent l'Australie ! », sur L'Equipe.fr,
  44. (en) « Preliminary Round Group B Russia 69-59 Brazil », sur london2012.com
  45. (en) « Preliminary Round Group B Great Britain 65-73 Canada », sur london2012.com
  46. « Première victoire », sur fr.canoe.ca,
  47. « Et de trois ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  48. « Trois sur trois pour les Bleues » [archive du ], sur eurosport.fr,
  49. (en) « Jackson leads Opals to victory over Brazil », sur abc.net.au,
  50. (en) « Great Britain 61 Russia 67: Team GB pegged back as Hammon rallies her troops », sur dailymail.co.uk,
  51. (en) « Preliminary Round Group B Great Britain 61-67 Russia », sur london2012.com
  52. (en) « Liz Cambage dunks, leads Australia », sur espn.go.com, ESPN,
  53. « Elizabeth Cambage dunke sur la défense russe », Catch and Shoot, (consulté le 3 août 2012)
  54. (en) « Jackson leads Opals to victory over Brazil », sur abc.net.au,
  55. a et b « Canada qualifié, Brésil éliminé », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  56. a et b (en) « Preliminary Round Group B Brazil 73-79 Canada », sur london2012.com
  57. a et b « Dumerc garde les Bleues invaincues », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  58. (en) « Preliminary Round Group B France 80-77 Great-Britain », sur london2012.com
  59. (en) « Olympics basketball: GB women lose to France in overtime », sur bbc.co.uk,
  60. « Les Bleues sont extra », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  61. (en) « Preliminary Round Group B France 65-54 Russia », sur london2012.com
  62. (en) « Preliminary Round Group B Canda 62-72 Australia », sur london2012.com
  63. (en) « Opals down Canada ahead of quarters », sur abc.net.au,
  64. (en) « Great Britain 66 Brazil 78: Women's basketball team fail to secure first win », sur dailymail.co.uk,
  65. « Impressionnantes Américaines », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  66. « Les États-Unis dominent les quarts de finale », sur fr.london2012.com,
  67. (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Quarterfinal United States 91-48 Canada », sur london2012.com
  68. (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Quarterfinal Australia 75-60 China », sur london2012.com
  69. (en) Jayda Evans, « Storm All-Star Lauren Jackson makes Olympic scoring history », sur seattletimes.com,
  70. (en) « Opals to face their nemesis », sur abc.net.au,
  71. (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Quarterfinal Turkey 63-66 Russia », sur london2012.com
  72. (en) « Russia into women's hoops semis », sur espn.go.com, ESPN,
  73. a b c et d « JO (F) : La France en demi-finale ! » [archive du ], Catch & Shoot, (consulté le 8 août 2012)
  74. (en) « London women, Quarter-Finals », FIBA, (consulté le 8 août 2012)
  75. « Elles y sont ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  76. (en) (en) « Beaten Opals push US to the brink », sur abc.net.au,
  77. Amaury Boulay, « JO (F) : Les Etats-Unis en finale », sur catch-and-shoot.com,
  78. a b et c (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Quarterfinal Russia 64-81 France », sur london2012.com
  79. Amaury Boulay, « JO (F) : La France en finale ! », sur catch-and-shoot.com,
  80. Arnaud Lecomte, « Les Bleues l'ont fait ! », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 10 août 2012)
  81. Claire Porcher, « Edwige Lawson-Wade : « Des moments inoubliables à Sydney » », sur www.basketnews.net, Basket News, (consulté le 23 décembre 2012)
  82. (en) « Aussie women beat Russia 83-74, win bronze medal », sur sports.espn.go.com,
  83. (en) « Jackson et Harrower, adieux réussis », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  84. a et b (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Bronze Medal Game Australia 83-74 Russia », sur london2012.com
  85. (en) Mechelle Voepel, « Team USA too good to be upset », sur espn.go.com, ESPN,
  86. (en) « US women’s dynasty goes for more victory », sur www.hurriyetdailynews.com,
  87. Julien Dalcanale, « Pierre Vincent : « Les Américaines sont intouchables » », sur catch-and-shoot.com,
  88. a b et c « L'argent fait le bonheur », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 11 août 2012)
  89. a b c d et e (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Gold Medal Game United States 86-50 France », sur london2012.com
  90. Boris Delagnes, « JO (F) : Les Bleues médaille d’argent », sur catch-and-shoot.com,
  91. (en) Jeff Zillgitt, « U.S. women roll to seventh Olympic gold », sur usatoday.com,
  92. (en) « Women's Basketball - Olympic Basketball Gold Medal Game United States 86-50 France », sur london2012.com
  93. « L'argent fait le bonheur », sur L'Équipe, (consulté le 12 décembre 2012)
  94. (en) « Basketball », sur sports-reference.com (consulté le 21 décembre 2012)
  95. (en) « Basketball Women's Basketball Medalists », sur sports-reference.com (consulté le 21 décembre 2012)
  96. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Points », sur london2012.com
  97. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Rebounds », sur london2012.com
  98. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Assists », sur london2012.com
  99. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Steals », sur london2012.com
  100. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Blocks », sur london2012.com
  101. (en) « Women's Basketball - Olympics basketball: Turnovers », sur london2012.com
  102. a et b (en) « 2012 Olympic Women: Player Game High - Points », sur archive.fiba.com, FIBA
  103. a et b (en) « 2012 Olympic Women: Player Game High - Total rebounds », sur archive.fiba.com, FIBA
  104. a et b (en) « 2012 Olympic Women: Player Game High - Assists », sur archive.fiba.com, FIBA
  105. a et b (en) « 2012 Olympic Women: Player Game High - Steals », sur archive.fiba.com, FIBA
  106. a et b (en) « 2012 Olympic Women: Player Game High - Blocks », sur archive.fiba.com, FIBA
  107. (en) « Ranking Women after the 2012 London Olympics », FIBA (consulté le 23 décembre 2012)
  108. « La retransmission des Jeux Olympiques », sur olympic.org (consulté le 21 décembre 2012)
  109. « JO Londres 2012 le programme des tournois de Basket-Ball (Masculins et féminins) », sur sport-tv.org (consulté le 21 décembre 2012)
  110. (en) « Olympics TV Schedule: Women's Basketball », sur sports.yahoo.com, (consulté le 21 décembre 2012)
  111. « Sport and result: BasketBall », sur foxtel.com (consulté le 21 décembre 2012)
  112. « JO 2012 : audiences toujours en or pour France télévisions », sur enpleinelucarne.net, (consulté le 21 décembre 2012)
  113. « Audiences TV : France 2 en tête avec les JO, gros flop pour Arte » [archive du ], sur tele.premiere.fr, (consulté le 21 décembre 2012)
  114. (en) « Stats >> USA 86, Australia 73 », sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  115. (en) « Stats >> USA 119, Australia 86 » [archive du ], sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  116. (en) « Stats >> France 81, Russia 64 » [archive du ], sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  117. (en) « Bronze Medal Game Stats >> Australia 83, Russia 74 » [archive du ], sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  118. (en) « Gold Medal Game Stats >> USA 86, France 50 » [archive du ], sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  119. (en) « Gold Medal Stats >> USA 107, Spain 100 » [archive du ], sur usabasketball.com, (consulté le 25 décembre 2012)
  120. « JO - Basket féminin : les Bleues, étrillées par les USA, terminent en argent ! », sur rtl.fr, (consulté le 25 décembre 2012)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Cet article est reconnu comme « article de qualité » depuis sa version du 17 janvier 2013 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 17 janvier 2013 de cet article a été reconnue comme « article de qualité », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.