Tournoi d'échecs de Zurich

Magnus Carlsen, vainqueur du Zurich Chess Challenge en 2014.

L'histoire des tournois d'échecs de Zurich commence au XIXe siècle. Le club d'échecs de Zurich, le plus ancien au monde, a été fondé en 1809[1]. Le club a conservé la trace des premiers tournois organisés dans les années 1820[2]. Le tournoi de 1889, premier championnat de Suisse d'échecs, avec 74 participants vit l'invention du système suisse. De 2012 à 2017, le club de Zurich organisa le Zurich Chess Challenge, une compétition mêlant parties classiques, rapides et en blitz, sponsorisée par IGC (International Gemological Laboratories) et Aspeco. Depuis 1977, Zurich accueille également un open à la période de Noël (Weinachtopen).

Championnats de SuisseModifier

Zurich a été huit fois le lieu du championnat de Suisse : en 1889, 1895, 1903, 1909 (jubilé), 1925, 1934 (jubilé et tournoi international), 1952 (tournoi international) et 1975 (tournoi international).

Premier championnat de Suisse (1889)Modifier

Le premier championnat de Suisse d'échecs fut organisé les deux premiers jours de à Zurich par Max Pestalozzi qui le remporta sans défaite, à égalité avec Artur Popławski, un étudiant polonais (1860–1918). Ce fut également le premier tournoi organisé suivant le système suisse.

Championnat et tournoi international de 1952Modifier

Le championnat de Suisse de 1952 était un tournoi international organisé à Zurich avec huit joueurs suisses et six joueurs étrangers. Il fut remporté par Erik Lundin, devant Martin Christoffel, ex æquo avec Max Euwe

Championnat et tournoi international de 1975Modifier

En , le championnat de Suisse d'échecs fut organisé à Zurich et ouvert aux joueurs étrangers, avec la participation de Fridrik Olafsson, Raymond Keene, Kick Langeweg et Stefano Tatai. Le tournoi fut remporté par le Cubain Guillermo García González (10/13) devant Dieter Keller et Werner Hug (14 joueurs : six Suisses et huit étrangers).

Tournois internationaux fermésModifier

Tournoi des candidats de 1953Modifier

Le tournoi des candidats de 1953, un des plus forts tournois de l'histoire des échecs, était organisé pendant près de deux mois du au , d'abord à Neuhausen am Rheinfall (8 rondes) puis à Zurich (22 rondes). Les meilleurs joueurs du monde, à l'exception du champion du monde Bovinkik, participaient. Le tournoi fut remporté par Vassily Smyslov.

Tournoi Clare Benedict de 1954Modifier

Le deuxième tournoi Clare Benedict fut un tournoi individuel fermé organisé du 19 au . Il fut remporté par Lothar Schmid (8,5 / 11) devant Erwin Nievergelt (8) et Max Euwe (7,5).

Tournoi Mémorial Nimzowitsch de 1960Modifier

En 1960, un tournoi international fut organisé avec douze joueurs. Le tournoi fut remporté par Albéric O'Kelly devant Dieter Keller et Andrija Fuderer[3].

Tournoi international Robert Meyer de 1961Modifier

En 1961, un tournoi international fut organisé avec douze joueurs et la participation du futur champion du monde Tigran Petrossian. Le tournoi fut remporté par Paul Keres (9/11, +7, =4), devant Tigran Petrossian (8,5 / 11, +7 -1 =3), Svetozar Gligoric (7/11), Lothar Schmid ex æquo avec William Lombardy (6,5 / 11), Milan Matulovic et Bent Larsen (6/11).

Jubilés (tournois anniversaires du club de Zurich)Modifier

Le club de Zurich a été fondé en 1809. En 1909, pour le centième anniversaire du club, la ville accueillit le championnat de Suisse.

Tournoi jubilé de 1934Modifier

Pour célébrer le 125e anniversaire du club d'échecs de Zurich, le championnat de Suisse d'échecs de 1934 fut organisé à Zurich avec la participation du champion du monde Alexandre Alekhine, de Max Euwe, de Efim Bogoljubov, de l'ancien champion du monde Emanuel Lasker et de Aaron Nimzowitsch. Le tournoi fut remporté par Alehine avec un point d'avance sur Euwe et Flohr.

Tournoi jubilé de 1959Modifier

En 1959, pour le 150e anniversaire du club de Zurich, le tournoi de Zurich vit la participation des champions soviétiques Mikhaïl Tal, Paul Keres, Tigran Petrossian, des Américains Bobby Fischer et William Lombardy, des Yougoslaves Svetozar Gligoric et Milan Matulovic, de l'Allemand Lothar Schmid et du Danois Bent Larsen. Cinq des joueurs étaient qualifiés pour le tournoi des candidats de 1959.

Le tournoi fut remporté par Tal avec 9/11 (+7 =4), devant Petrossian (8,5/11) et Gligoric (7/11).

Tournoi jubilé de 1984Modifier

En 1984, pour le 175e anniversaire du club de Zurich, un open fut organisé. John Nunn finit premier devant six ex æquo : Viktor Kortchnoï, Yasser Seirawan, Florin Gheorghiu, Juan Manuel Bellón López, Gennadi Sosonko, et Boris Spassky[4].

Tournoi jubilé de 2009Modifier

En 2009, le tournoi du 200e anniversaire comprenait un open remporté par Arechtchenko et un tournoi rapide (tournoi des champions) remporté par Kramnik devant Anand, Topalov et Ponomariov.

Tournois commémoratifsModifier

Mémorial Alois Nagler (1998)Modifier

En 1998, le club de Zurich organisa un tournoi pour honorer la mémoire de son président Alois Nagler mort en 1996. Ce tournoi prit la forme d'un match-tournoi par équipe entre une équipe des légendes et une équipe des espoirs suisses. L'équipe des légendes composée de Kortchnoi, Larsen, Gligoric, Smyslov et Unzicker battit l'équipe des espoirs composée de Forster, Hug, Pelletier, Jenni et Moor sur la marque de 31 à 19. Kortchnoï réalisa le meilleur score individuel.

Mémorial Jules Ehrat (1999)Modifier

En 1999, Kortchnoï réalisa le meilleur score lors du match-tournoi Suisse-Allemagne remporté par l'Allemagne.

Tournoi anniversaire de Kortchnoï (2001)Modifier

En 2001, Garry Kasparov perdit en finale contre Vladimir Kramnik un tournoi rapide organisé pour fêter les 70 ans de Viktor Kortchnoï.

Tournoi anniversaire du Crédit Suisse (2006)Modifier

En 2006, pour fêter ses 150 ans, le Crédit suisse organisa à Zurich un tournoi à quatre entre Karpov, Kasparov, Kortchnoï et J. Polgar, tournoi à deux tours en blitz remporté par Kasparov et Karpov (4,5 / 6)[5].

Tournois internationaux fermés à HorgenModifier

Tournoi PCA-Credit Suisse Chess Masters (1994)Modifier

En 1994, le Crédit suisse avait déjà organisé le premier Credit Suisse Chess Masters à Horgen près de Zurich. Ce tournoi élite (douze joueurs) avait été remporté par

  • 1. Kasparov (8,5 / 11), le numéro un mondial, devant
  • 2.-3. Chirov et Youssoupov (7 / 11),
  • 4.-5. Kortchnoï et Lautier (6,5 / 11),
  • 6. Guelfand (5.5 / 11),
  • 7. Leko (5 / 11).
  • 8.-9. Benjamin, Nikolic (4.5 / 11),
  • 10.-11. Lutz, Miles (4 / 11),
  • 12. Gavrikov (3 / 11).

Groupe B : victoire de Hodgson.

Tournoi PCA-Credit Suisse Chess Masters (1995)Modifier

En 1995, le Crédit suisse organisa le deuxième et dernier Credit Suisse Chess Masters à Horgen près de Zurich.

Ce tournoi élite (onze joueurs) fut remporté par

  • 1.-2. Kramnik (meilleur départage) et Ivantchouk (7 / 10), devant
  • 3.-4. Ehlvest et Short (6 / 10),
  • 5. G. Kasparov (5 / 10),
  • 6.-8 Gulko, Kortchnoï et Youssoupov (4.5 / 10),
  • 9. Lautier (4 / 10),
  • 10. Vaganian (3.5 / 10),
  • 11. Timman (3 / 10).

Dans le groupe B : victoire de Almasi.

Le tournoi open de Noël (depuis 1977)Modifier

L'open de Noël (Zürcher Weihnachtsopen) existe depuis 1977[6].

Palmarès du Meisterturnier
Édition
Année
Vainqueur Deuxième Troisième Joueurs
1 1977 Radovan Govedarica B. Toth I. Nemet 152
2 1978 Werner Hug M. Wecker R. Simic 190
3 1979 Petar Popović Vitomir Arapovic Hans Böhm 79
4 1980 Radoslav Simić M. Knezevic Stanimir Nikolić 317
5 1981 Dragutin Sahovic
6 1982 Gyula Sax
7 1983 Jaime Sunye Neto
8 1984 Stefan Kindermann
9 1985 Josef Klinger
10 1986 Josef Klinger
11 1987 Lubomir Neckar
12 1988 Josef Klinger
13 1989 Heinz Wirthensohn
14 1990 Josef Klinger
15 1991 Jacob Murey
16 1992 Reinhard Lendwai
17 1993 Vadim Milov
18 1994 Vladimir Toukmakov N. Kelecevic[7] O. Cvitan 72
19 1995 Vladimir Toukmakov[8] Ognjen Cvitan G. Siegel 83
20 1996 Georg Siegel Stefan Đurić[9] 67
21 1997 Nedeljko Kelecevic ? ? ?
22 1998 Vladimir Toukmakov[10] Alon Greenfeld Z. Varga 106
23 1999 Vladimir Toukmakov[11] N. Niezis A. Czebe 104
24 2000 Vladimir Epichine[12] Vladimir Bourmakine V. Toukmakov 118
25 2001 Yannick Pelletier[13] Igor Glek V. Epichine 133
26 2002 Yannick Pelletier[14] Daniel Fridman V. Bourmakine 141
27 2003 Stansislav Savtchenko[15] A. Schneider D. Fridman 147
28 2004 Aloyzas Kveinys[16] Y. Pelletier M. Roiz 139
29 2005 Zoltán Varga[17] V. Golod L. Milov 152
30 2006 Yannick Pelletier[18] F. Jenni A. Kveinys 116
31 2007 Florian Jenni[19] Y. Pelletier P. Benkovic 117
32 2008 Imre Héra[20] V. Georgiev F. Bindrich 92
33 2009 Vadim Milov[21] Y. Pelletier David Baramidze 106
34 2010 Georg Meier[22] Hicham Hamdouchi D. Baramidze 98
35 2011 Igor Kournossov[23] Boris Gratchiov E. Alekseïev 113
36 2012 Levente Vajda[24] Mateusz Bartel Hrant Melkoumian 133
37 2013 Radosław Wojtaszek[25] Igor Kovalenko Csaba Balogh 118
38 2014 Arkadij Naiditsch[26] L. Gonda H. T. Hansen 117
39 2015 Arikadij Naiditsch[27],[28] Vitaly Kunin[28] Christian Bauer[28] 105[28]
40 2016 Nidjat Abassov[29] Viktor Láznička Denis Wagner 115
41 2017 Christian Bauer[30] Liviu-Dieter Nisipeanu V. Kunin 100
42 2018 Haïk Martirossian Rasmus Svane S. L. Narayanan 98
43 2019 Vitaly Kunin[31] Maxime Lagarde Haïk Martirossian 93

Le Zurich Chess Challenge (2012 à 2017)Modifier

Vainqueurs des tournoisModifier

Année Joueurs Tournoi ou match
classique
Tournoi blitz Tournoi rapide Classement combiné
2012 2 Match classique Vladimir Kramnik - Levon Aronian terminé par l'égalité (3-3)
2013 4
(2 tours)
Fabiano Caruana Fabiano Caruana Fabiano Caruana
2014 6 Magnus Carlsen Magnus Carlsen Fabiano Caruana Magnus Carlsen
2015 6 Viswanathan Anand Levon Aronian Vladimir Kramnik Hikaru Nakamura
(après départage)
2016 6 Viswanathan Anand
Hikaru Nakamura
Vladimir Kramnik
Viswanathan Anand
Hikaru Nakamura
Hikaru Nakamura
2017 8 Hikaru Nakamura
Boris Guelfand
Hikaru Nakamura
Ian Nepomniachtchi
Hikaru Nakamura

Première édition (2012) : match Kramnik - AronianModifier

Le Zurich Chess Challenge fut un match en six parties entre Kramnik et Aronian du 21 au (match terminé par l'égalité).

Deuxième édition (2013) : CaruanaModifier

En 2013, l'édition du Zurich Chess Challenge fut un tournoi à deux tours avec quatre joueurs en 2013, remporté par Fabiano Caruana devant Viswanathan Anand, Vladimir Kramnik et Boris Guelfand, Caruana remporte également le tournoi préliminaire en blitz devant Kramnik.

Troisième édition (2014) : CarlsenModifier

En 2014, trois tournois furent organisés avec six joueurs :

  • un tournoi préliminaire de blitz remporté par Carlsen et Aronian devant Caruana et Nakamura,
  • un tournoi classique remporté par Magnus Carlsen devant Levon Aronian et Caruana,
  • un tournoi rapide remporté par Caruana devant Nakamura et Aronian.

La marque finale est deux fois celle du tournoi classique plus une fois celle du tournoi rapide. Carlsen remporte le classement combiné rapide et classique devant Caruana et Aronian à égalité.

Quatrième édition (2015) : Nakamura et AnandModifier

En 2015, un match et trois tournois furent organisés avec six joueurs :

  • un match rapide exhibition Kortchnoï contre Uhlmann (égalité 2.0 à 2.0)
  • un tournoi préliminaire de blitz remporté par Aronian (4/5) devant Caruana et Anand (3,5/5),
  • un tournoi classique remporté par Anand (3,5/5) devant Nakamura (3/5) et Kramnik (2,5/5),
  • un tournoi rapide remporté par Kramnik (3,5/5) devant Aronian et Nakamura (3/5).
  • classement combiné remporté par Nakamura devant Anand.

La marque finale est deux fois celle du tournoi classique plus une fois celle du tournoi rapide. Nakamura et Anand terminent à égalité du classement combiné (9/15) devant Kramnik (8,5/15), Aronian (7/15), Caruana (6/15) et Kariakine (5,5/15). Nakamura gagne la partie de départage en blitz contre Anand et remporte le tournoi.

Cinquième édition (2016) : Nakamura et AnandModifier

En 2016, un match et deux tournois avec six joueurs sont organisés :

  • un match rapide exhibition Guelfand contre Morozevitch, remporté par Guelfand (1,5 à 0,5)
  • un tournoi préliminaire de blitz (4 min + 2s) remporté par Anand, Kramnik et Nakamura (3,5/5) devant Giri (2,5), Aronian (1,5) et Chirov (0,5)
  • un tournoi rapide (40 min + 10 s) remporté par Anand et Nakamura (3,5/5) devant Kramnik (3/5), Aronian (2/5), Giri et Chirov (1,5/5)
  • classement combiné remporté par Anand et Nakamura (10,5/15)

La marque finale est deux fois celle du tournoi rapide plus une fois celle du tournoi blitz. Nakamura et Anand terminent à égalité du classement combiné (10,5/15) devant Kramnik (9,5/15), Aronian (7/15), Caruana (6/15) et Kariakine (5,5/15), Giri et Aronian (5,5), et Chirov (3,5)

Sixième édition (2017, mémorial Kortchnoï) : NakamuraModifier

En 2017, du 12 au , le tournoi oppose huit joueurs : Kramnik, Nakamura, Anand, Nepomniachtchi, Svidler, Guelfand, Oparine et Pelletier.

Deux tournois sont organisés :

  • un tournoi préliminaire en blitz remporté par Nakamura et Guelfand (4,5/7) devant Kramnik (4) :
  • un tournoi rapide (45 min + 30s). remporté par Nakamura et Nepomniachtchi (5/7) devant Anand (4,5) ;
  • classement combiné remporté par Nakamura.

La marque finale est deux fois celle du tournoi rapide plus une fois celle du tournoi blitz. Nakamura remporte le classement combiné (15/21) devant Nepomniachtchi (14), Anand (13,5), Svidler (12) Kramnik (11), Guelfand (9), Oparine (5,5), Giri et Pelletier (4)

Notes et référencesModifier

  1. « Site officiel du tournoi de Zurich »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. (en)The World’s Oldest Chess Club: Part I (1809–1914), article sur chessbase.com.
  3. [1]
  4. (en)The World’s Oldest Chess Club: Part IV (1975 to the present), article de chessbase, 2009.
  5. (en)The Crédit Suisse blitz in pictures, article de chessbase.
  6. Palmarès du tournoi open de Zurich depuis 1977 sur weihnachtopen.ch.
  7. twic 16.
  8. twic 65.
  9. twic 113.
  10. (de) 22. Meister Turnier 1998
  11. twic 269.
  12. twic 322.
  13. twic 375.
  14. twic 426.
  15. twic 478.
  16. twic 531.
  17. twic 585.
  18. twic 635.
  19. twic 687.
  20. twic 739.
  21. twic 791.
  22. twic 843.
  23. twic 895.
  24. twic 947.
  25. twic 999.
  26. twic 1052.
  27. twic 2015.
  28. a b c et d « 64 cases dans la hotte du père Noël », Europe Échecs, Paris, Promotion Jeux de L'Esprit, no 662,‎ , p. 15 (ISSN 0014-2794)
  29. Open 2016 sur chess-results.com.
  30. Open 2017 sur chess-results.com.
  31. Open 2019 sur The Week in Chess.

Liens externesModifier