Ouvrir le menu principal

Tour du Colorado 2012

édition 2012 du Tour du Colorado, course cycliste américaine
Tour du Colorado 2012
Généralités
Course
2e Tour du Colorado
Compétition
Étapes
7
Date
Distance
1 099,3 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
16Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
124Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
124
Coureurs à l'arrivée
96
Vitesse moyenne
42,347 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 2e édition du Tour du Colorado (ou USA Pro Cycling Challenge) a lieu du 20 au . Cette épreuve cycliste fait partie de l'UCI America Tour 2012.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

L'épreuve emprunte comme lors de la première édition les plus grandes villes du Colorado. Passée en classe HC, elle gagne toutefois une étape supplémentaire et un kilométrage supérieur à mille kilomètres.

ÉquipesModifier

Classé en catégorie 2.HC de l'UCI America Tour, le Tour du Colorado est par conséquent ouvert aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et à des équipes nationales[1].

16 équipes participent à ce Tour du Colorado : 6 ProTeams, 5 équipes continentales professionnelles et 5 équipes continentales :

ProTeams
UCI continentales professionnelles
UCI continentales

FavorisModifier

Meilleur jeune du dernier Tour de France, l'Américain Tejay van Garderen (BMC Racing) fait figure de favori tout comme l'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas-Cannondale). Font figure d'outsiders Levi Leipheimer (Omega Pharma-Quick Step), Christian Vande Velde et Thomas Danielson (Garmin-Sharp), Jakob Fuglsang et Andreas Klöden (RadioShack-Nissan), Janez Brajkovič (Astana), Ivan Basso (Liquigas-Cannondale). Émoussé de sa saison et notamment de son Tour de France, l'Australien Cadel Evans (BMC Racing) n'est pas cité comme un prétendant à la victoire car souffrant d'une infection[2].

Pour les sprints, Tyler Farrar (Garmin-Sharp) apparaît comme étant le plus solide sur le papier tandis qu'on compte sur des baroudeurs comme Jens Voigt (RadioShack-Nissan) ou George Hincapie (BMC Racing) pour animer les étapes. Ce dernier dispute à l'occasion de l'épreuve son ultime course chez les professionnels après une carrière de près de vingt années.

ÉtapesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier