Tour de France 1980

édition 1980 du Tour de France, course cycliste française
Tour de France 1980 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course67e Tour de France
CompétitionSuper Prestige Pernod 1980
Étapes25
Dates26 juin – 20 juillet 1980
Distance3 842 km
PaysFRA France
FRG République fédérale d'Allemagne
BEL Belgique
LUX Luxembourg
Lieu de départFrancfort-sur-le-Main
Lieu d'arrivéeParis
Équipes13
Partants130
Arrivants85
Vitesse moyenne35,317 km/h
Résultats
VainqueurNED Joop Zoetemelk (TI-Raleigh-Creda)
DeuxièmeNED Hennie Kuiper (Peugeot-Esso-Michelin)
TroisièmeFRA Raymond Martin (Miko-Mercier-Vivagel)
Classement par pointsBEL Rudy Pevenage (IJsboerke-Warncke Eis)
Meilleur grimpeurFRA Raymond Martin (Miko-Mercier-Vivagel)
FRA Raymond Martin (Miko-Mercier-Vivagel)
Meilleur jeuneNED Johan van der Velde (TI-Raleigh-Creda)
Meilleur au combinéBEL Ludo Peeters (IJsboerke-Warncke Eis)
Meilleure équipeFRA Miko-Mercier-Vivagel
Meilleure équipe aux pointsNED TI-Raleigh-Creda
Route of the 1980 Tour de France.png
◀ 19791981 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour de France 1980 est la 67e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 26 juin au sur 22 étapes pour 3 842 km. Il est remporté par le Néerlandais Joop Zoetemelk, de l'équipe Ti-Raleigh.

ParcoursModifier

Le départ du Tour a lieu à Francfort en Allemagne de l'Ouest, l'arrivée se juge aux Champs-Élysées à Paris.

ÉquipesModifier

Treize équipes professionnelles représentant cent-trente coureurs sont présentes.

Équipes cyclistes professionnelles (13)

RèglementModifier

L'organisation du Tour n'aimait pas l'attention portée par les médias pour la lanterne rouge. Elle a décidé de concevoir une règle pour rendre plus difficile à terminer au dernier rang. Entre la 14e et la 20e étape, le dernier coureur du classement général est éliminé.

Déroulement de la courseModifier

Bernard Hinault, porteur du maillot jaune et vainqueur des deux précédentes éditions mais souffrant du genou, est contraint d'abandonner avant la 13e étape[1].

Joop Zoetemelk remporte le Tour de France à sa 10e participation et après avoir fini cinq fois deuxième. Son équipe, TI-Raleigh, remporte 11 étapes dont sept consécutives.

ÉtapesModifier

L'édition 1980 du Tour de France comporte vingt-cinq étapes, dont un prologue et quatre demi-étapes. Trois contre-la-montre individuels sont courus, ainsi que deux contre-la-montre par équipes. Trois pays sont traversés : l'Allemagne de l'Ouest, la France et la Belgique.

Étape[2],[3],[4],[5] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 26 juin   Francfort-sur-le-Main (RFA)  Francfort-sur-le-Main (RFA)
 
7,6   Bernard Hinault   Bernard Hinault
1re étape (a) 27 juin   Francfort-sur-le-Main (RFA)  Wiesbaden (RFA)
 
133   Jan Raas   Bernard Hinault
1re étape (b) 27 juin   Wiesbaden (RFA)  Francfort-sur-le-Main (RFA)
 
45,8   TI-Raleigh-Creda   Gerrie Knetemann
2e étape 28 juin   Wiesbaden (RFA)Metz
 
276   Rudy Pevenage   Yvon Bertin
3e étape 29 juin Metz  Liège (BEL)
 
282,5   Henk Lubberding   Rudy Pevenage
4e étape 30 juin   Circuit de Spa-Francorchamps (BEL)
 
34,6   Bernard Hinault   Rudy Pevenage
5e étape 1er juillet   Liège (BEL)Lille
 
249,3   Bernard Hinault   Rudy Pevenage
6e étape 2 juillet LilleCompiègne
 
215,6   Jean-Louis Gauthier   Rudy Pevenage
7e étape (a) 3 juillet CompiègneBeauvais
 
65   TI-Raleigh-Creda   Rudy Pevenage
7e étape (b) 3 juillet BeauvaisRouen
 
92   Jan Raas   Rudy Pevenage
8e étape 4 juillet FlersSaint-Malo
 
164,2   Bert Oosterbosch   Rudy Pevenage
5 juillet Saint-Malo
 
Journée de repos no 1
9e étape 6 juillet Saint-MaloNantes
 
205,3   Jan Raas   Rudy Pevenage
10e étape 7 juillet Rochefort-sur-MerBordeaux
 
203   Cees Priem   Rudy Pevenage
11e étape 8 juillet DamazanLaplume
 
51,8   Joop Zoetemelk   Bernard Hinault
12e étape 9 juillet AgenPau
 
194,1   Gerrie Knetemann   Bernard Hinault
13e étape 10 juillet PauBagnères-de-Luchon
 
200,4   Raymond Martin   Joop Zoetemelk
14e étape 11 juillet Lézignan-CorbièresMontpellier
 
189,5   Ludo Peeters   Joop Zoetemelk
15e étape 12 juillet MontpellierMartigues
 
160   Bernard Vallet   Joop Zoetemelk
16e étape 13 juillet TretsPra-Loup
 
208,6   Joseph Deschoenmaecker   Joop Zoetemelk
17e étape 14 juillet Serre Chevalier - Le Lautaret[6]Morzine
 
242   Mariano Martinez   Joop Zoetemelk
15 juillet Morzine
 
Journée de repos no 2
18e étape 16 juillet MorzinePrapoutel - Les Sept Laux[6]
 
198,8   Ludo Loos   Joop Zoetemelk
19e étape 17 juillet VoreppeSaint-Étienne
 
139,7   Sean Kelly   Joop Zoetemelk
20e étape 18 juillet Saint-ÉtienneSaint-Étienne
 
34,5   Joop Zoetemelk   Joop Zoetemelk
21e étape 19 juillet AuxerreFontenay-sous-Bois
 
208   Sean Kelly   Joop Zoetemelk
22e étape 20 juillet Fontenay-sous-BoisParis - Champs-Élysées
 
186,1   Pol Verschuere   Joop Zoetemelk

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[7]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Joop Zoetemelk     Pays-Bas TI-Raleigh-Creda en 109 h 19 min 14 s
2e Hennie Kuiper   Pays-Bas Peugeot-Esso-Michelin + min 55 s
3e Raymond Martin     France Miko-Mercier-Vivagel   + min 56 s
4e Johan De Muynck   Belgique Splendor-Admiral + 12 min 24 s
5e Joaquim Agostinho   Portugal Puch-Campagnolo-Sem + 15 min 37 s
6e Christian Seznec   France Miko-Mercier-Vivagel   + 16 min 16 s
7e Sven-Åke Nilsson   Suède Miko-Mercier-Vivagel   + 16 min 33 s
8e Ludo Peeters   Belgique IJsboerke-Warncke Eis + 20 min 45 s
9e Pierre Bazzo   France La Redoute-Motobécane + 21 min 3 s
10e Henk Lubberding   France TI-Raleigh-Creda + 21 min 10 s

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

Grand Prix de la montagneModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune[10],[11]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Johan van der Velde     Pays-Bas TI-Raleigh-Creda en 109 h 44 min 42 s
2e Claude Criquielion   Belgique Splendor-Admiral + min 15 s
3e Daniel Plummer   Belgique Splendor-Admiral + 33 min 18 s
4e Pascal Simon   France Peugeot-Esso-Michelin + 33 min 23 s
5e Sean Kelly   Irlande Splendor-Admiral + 33 min 26 s
6e Patrick Bonnet   France Renault-Gitane + 36 min 10 s
7e Bert Oosterbosch   Pays-Bas TI-Raleigh-Creda + 37 min 31 s
8e Guido Van Calster   Belgique Splendor-Admiral + 41 min 18 s
9e Marco Chagas   Portugal Puch-Campagnolo-Sem + 42 min 6 s
10e Christian Levavasseur   France Miko-Mercier-Vivagel   + 45 min 50 s

Classement des sprints intermédiairesModifier

Classement par équipes au tempsModifier

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône   à côté du nom de l'équipe)[13],[14].

Classement par équipes[8],[10],[15]
  Équipe Pays Temps
1re Miko-Mercier-Vivagel     France en 450 h 25 min 36 s
2e TI-Raleigh-Creda   Pays-Bas + min 2 s
3e Puch-Campagnolo-Sem   France + 20 min 35 s
4e Splendor-Admiral   Belgique + 50 min 20 s
5e La Redoute-Motobécane   France + 55 min 37 s
6e IJsboerke-Warncke Eis   Belgique + h 8 min 13 s
7e Peugeot-Esso-Michelin   France + h 17 min 14 s
8e DAF Trucks-Lejeune   Belgique + h 9 min 39 s
9e Teka   Espagne + h 18 min 49 s
10e Renault-Gitane   France + h 25 min 29 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Classement par équipes par points[8],[10],[16]
  Équipes Pays Point(s)
1re TI-Raleigh-Creda   Pays-Bas 1 020
2e IJsboerke-Warncke Eis   Belgique 1 133
3e La Redoute-Motobécane   France 1 291
4e Miko-Mercier-Vivagel     France 1 624
5e Peugeot-Esso-Michelin   France 1 680
6e Splendor-Admiral   Belgique 1 753
7e Renault-Gitane   France 1 917
8e DAF Trucks-Lejeune   Belgique 2 022
9e Puch-Campagnolo-Sem   France 2 315
10e Boston-IFI-Mavic   Belgique 2 772

Classement combinéModifier

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[18],[19]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne
 
Classement du meilleur jeune
 
Classement du combiné Classement des sprints intermédiaires Classement par équipes Classement de la combativité
au temps
 
aux points
P Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Non décerné Bert Oosterbosch Non décerné Non décerné TI-Raleigh-Creda TI-Raleigh-Creda Non décerné
1a Jan Raas Jan Raas Philippe Tesnière Philippe Tesnière Philippe Tesnière Philippe Tesnière
1b TI-Raleigh-Creda Gerrie Knetemann Johan van der Velde Non décerné
2 Rudy Pevenage Yvon Bertin Pierre Bazzo Yvon Bertin Yvon Bertin Renault-Gitane Pierre Bazzo
3 Henk Lubberding Rudy Pevenage Jean-Luc Vandenbroucke Ronny Claes Pierre Bazzo Jean-Luc Vandenbroucke
4 Bernard Hinault Non décerné
5 Bernard Hinault Hennie Kuiper
6 Jean-Louis Gauthier Yvon Bertin Gery Verlinden
7a TI-Raleigh-Creda Johan van der Velde Non décerné
7b Jan Raas Yvon Bertin Roger Legeay
8 Bert Oosterbosch Christian Levavasseur
9 Jan Raas Jan Raas Christian Levavasseur
10 Cees Priem Jan Raas Gilbert Duclos-Lassalle
11 Joop Zoetemelk Bernard Hinault Ronny Claes TI-Raleigh-Creda Non décerné
12 Gerrie Knetemann Gerrie Knetemann
13 Raymond Martin Joop Zoetemelk Rudy Pevenage Raymond Martin Jean-René Bernaudeau Pierre Bazzo Rudy Pevenage Peugeot-Esso-Michelin Raymond Martin
14 Ludo Peeters Ludo Peeters
15 Bernard Vallet Rudy Pevenage Bernard Thévenet
16 Jos Deschoenmaecker Sven-Åke Nilsson Miko-Mercier-Vivagel Alberto Fernández Blanco
17 Mariano Martinez Raymond Martin Ludo Peeters Paulino Martínez
18 Ludo Loos Johan van der Velde Ludo Loos
19 Sean Kelly Sean Kelly
20 Joop Zoetemelk Non décerné
21 Sean Kelly
22 Pol Verschuere
Classements finals Joop Zoetemelk Rudy Pevenage Raymond Martin Johan van der Velde Ludo Peeters Rudy Pevenage Miko-Mercier-Vivagel TI-Raleigh-Creda Christian Levavasseur

Liste des coureursModifier

Renault-Gitane
TI-Raleigh-Creda
Puch-Campagnolo-Sem
Peugeot-Esso-Michelin
DAF Trucks-Lejeune
Splendor-Admiral-TV Ekspres
Marc-IWC-V.R.D.
Miko-Mercier-Vivagel
La Redoute-Motobécane
Ijsboerke-Warncke Eis
Boston-IFI-Mavic
Teka
Kelme-Gios

NP: non-partant; A: abandon en cours d'étape; E: éliminé ; HD: hors-délai.

Notes et référencesModifier

  1. Emilien Descampiaux, « Tour de France 1980 – le dauphin Joop Zoetemelk enfin sacré » (consulté le 13 mai 2020)
  2. « 62ème Tour de France 1975 », sur Mémoire du cyclisme (consulté le 6 avril 2020)
  3. Augendre 2016, p. 71.
  4. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], sur CVCCBike.com (consulté le 15 août 2011)
  5. « The history of the Tour de France – Year 1980 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  6. a et b « Les classements des étapes du Tour de France 1980 », sur Le Dico du Tour (consulté le 19 octobre 2020)
  7. « The history of the Tour de France – Year 1980 – Stage 22 Fontenay-sous-Bois > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  8. a b c d et e « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 32 (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2013)
  9. a et b (nl) « Tourteller », Limburgsch dagblad, Koninklijke Bibliotheek,‎ (lire en ligne, consulté le 29 décembre 2013)
  10. a b et c « Laatste Touruitslagen », Leeuwarder Courant,‎ , p. 13 (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2013)
  11. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het jongerenklassement – Etappe 22 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 24 avril 2019)
  12. (nl) Pieter van den Akker, « Sprintdoorkomsten in de Tour de France 1980 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 25 avril 2019)
  13. van den Akker 2018, p. 148.
  14. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  15. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het ploegenklassement » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 25 avril 2019)
  16. Martin et Penazzo 1980, p. 124.
  17. (nl) Pieter van den Akker, « Combinatieklassement » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 6 mars 2019)
  18. (nl) « Tour panorama », Gazet van Antwerpen,‎ , p. 14 (lire en ligne[archive du ])
  19. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1980 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

BibliographieModifier

Liens externesModifier