Ouvrir le menu principal

Tour de France 1964

course cycliste
Tour de France 1964
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1964 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
22
Date
Distance
4 504 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
132Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
35,42 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe
Route of the 1964 Tour de France.png

Le 51e Tour de France se tient du 22 juin au 14 juillet 1964 sur 22 étapes pour 4 504 km. Ce tour est considéré par certains comme le plus dramatique de l'histoire[1].

GénéralitésModifier

Au niveau du règlement pour les bonifications : sont prévues pour les deux premiers de chaque étape (sauf le contre-la-montre par équipes), 20 et 10 secondes de bonification pour les contre-la-montre, 40 et 20 secondes pour les demi-étapes, 1 minute et 30 secondes pour toutes les autres étapes.

  • Le duel annoncé entre le vainqueur du Tour d'Italie Jacques Anquetil et le vainqueur du Tour d'Espagne Raymond Poulidor (seul Tour majeur jamais gagné par « Poupou ») tiendra toutes ses promesses en suspense et en dramatique.
  • Erreur de Poulidor lors de la 9e étape Briançon-Monaco : il ignore qu’il faut effectuer deux tours de piste et non un et coupe son effort à la fin du premier tour. Jacques Anquetil qui sait qu’il est difficile de doubler sur une piste en cendrée a fait l’effort de rentrer en premier sur la piste aidé par ses coéquipiers. Au passage sur la ligne après un premier tour, Anquetil est encore premier juste devant Poulidor, mais au contraire de Poulidor, il continue sur sa lancée et résiste au retour de Tom Simpson. Poulidor, le temps de se relancer, passe de la deuxième place à la cinquième place. Anquetil récupère la minute de bonification et Simpson la demi-minute dévolue au deuxième de l’étape[2].
  • Anquetil est lui perturbé durant le début de course par la prédiction d'un mage qui le voit se tuer avant la sortie des Pyrénées[3]. Pour oublier ses tracas, Anquetil accompagne pendant la journée de repos son directeur sportif à un méchoui organisé par Radio-Andorre. Anquetil dévore le mouton avec un bel appétit et fait une belle démonstration dans la sortie des Pyrénées le lendemain. Malgré 4 minutes de retard au sommet de la première ascension de l'histoire du Port d'Envalira, Anquetil auteur d'une belle descente dépassera Poulidor, il est vrai victime d'une seconde chute dans ce tour juste avant Toulouse (il avait déjà chuté à Amiens).
  • Étape majeure : le puy de Dôme où le duel entre Jacques Anquetil et Raymond Poulidor l'a fait entrer dans les étapes mythiques du Tour. Malgré un mauvais choix de braquet, Poulidor — auparavant au coude à coude avec son rival dans toute l'ascension — le lâche à un kilomètre de l'arrivée. Il parviendra à lui reprendre 42 secondes sur les 56 de retard qu'il accuse. En résistant hargneusement, Anquetil vient de gagner le Tour.
  • Jacques Anquetil réalisera cette année un doublé Tour de France et Tour d'Italie et établira un nouveau record absolu de 5 victoires qui sera égalé mais jamais battu.
  • Les deux champions bouclent leur tour d’honneur ensemble, au Parc des Princes, après un Tour de France de légende. Federico Bahamontes complète le podium.
  • Vitesse moyenne de ce tour : 35,42 km/h.
  • Le 11 juillet 1964, a eu lieu l'accident le plus mortel de l'histoire du Tour, à Port-de-Couze (sur la commune de Lalinde en Dordogne) : un camion-citerne de kérosène conduit par un gendarme est rentré dans la foule, sur un pont étroit qui passait au-dessus du canal de Lalinde. Il y eut 9 morts[4],[5] dont trois enfants et 13 blessés. Une stèle commémore l'accident.

Les étapesModifier

Détail Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape 22 juin Rennes - Lisieux 215   Edward Sels   Edward Sels
2e étape 23 juin Lisieux - Amiens 208   André Darrigade   Edward Sels
3e étape (a) 24 juin Amiens - Forest 196,5   Bernard Van De Kerckhove   Bernard Van De Kerckhove
3e étape (b) 24 juin Forest - Forest 21,3 (CLM par équipes)   Kas-Kaskol   Bernard Van De Kerckhove
4e étape 25 juin Forest - Metz 291,5   Rudi Altig   Bernard Van De Kerckhove
5e étape 26 juin Lunéville - Fribourg-en-Brisgau 161,5   Willy Derboven   Rudi Altig
6e étape 27 juin Fribourg-en-Brisgau - Besançon 200   Henk Nijdam   Rudi Altig
7e étape 28 juin Champagnole - Thonon-les-Bains 195   Jan Janssen   Rudi Altig
8e étape 29 juin Thonon-les-Bains - Briançon 248,5   Federico Bahamontes   Georges Groussard
9e étape 30 juin Briançon - Monaco 239   Jacques Anquetil   Georges Groussard
10e étape (a) 1er juil. Monaco - Hyères 187,5   Jan Janssen   Georges Groussard
10e étape (b) 1er juil. Hyères - Toulon 21 (CLM)   Jacques Anquetil   Georges Groussard
11e étape 2 juil. Toulon - Montpellier 250   Edward Sels   Georges Groussard
12e étape 3 juil. Montpellier - Perpignan 174   Jo de Roo   Georges Groussard
13e étape 4 juil. Perpignan - Andorre 170   Julio Jiménez   Georges Groussard
14e étape 6 juil. Andorre - Toulouse 186   Edward Sels   Georges Groussard
15e étape 7 juil. Toulouse - Luchon 203   Raymond Poulidor   Georges Groussard
16e étape 8 juil. Luchon - Pau 197   Federico Bahamontes   Georges Groussard
17e étape 9 juil. Peyrehorade - Bayonne 42,5 (CLM)   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil
18e étape 10 juil. Bayonne - Bordeaux 187   André Darrigade   Jacques Anquetil
19e étape 11 juil. Bordeaux - Brive-la-Gaillarde 215,5   Edward Sels   Jacques Anquetil
20e étape 12 juil. Brive-la-Gaillarde - Puy de Dôme 237,5   Julio Jiménez   Jacques Anquetil
21e étape 13 juil. Clermont-Ferrand - Orléans 311   Jean Stablinski   Jacques Anquetil
22e étape (a) 14 juil. Orléans - Versailles 118,5   Benoni Beheyt   Jacques Anquetil
22e étape (b) 14 juil. Versailles - Paris 27,5 (CLM)   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil

Classements finalsModifier

 
Les équipes Kas-Kaskol et Ferrys lors de la course.

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Jacques Anquetil   France Saint-Raphael-Gitane en 127 h 09 min 44 s
2 Raymond Poulidor   France Mercier-BP + 55 s
3 Federico Bahamontes   Espagne Margnat-Paloma 4 min 44 s
4 Henry Anglade   France Pelforth-Sauvage-Lejeune 6 min 42 s
5 Georges Groussard   France Pelforth-Sauvage-Lejeune 10 min 34 s
6 André Foucher   France Pelforth-Sauvage-Lejeune 10 min 36 s
7 Julio Jiménez   Espagne Kas-Kaskol 12 min 13 s
8 Gilbert Desmet   Belgique Wiels-Groene Leeuw 12 min 17 s
9 Hans Junkermann   Allemagne Wiels-Groene Leeuw 14 min 02 s
10 Vittorio Adorni   Italie Salvarani 14 min 19 s

Classements annexesModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–10)[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Federico Bahamontes   Espagne Margnat 173
2 Julio Jiménez   Espagne KAS 167
3 Raymond Poulidor   France Mercier 90
4 Hans Junkermann   Allemagne de l'Ouest Wiel's 47
5 Henri Anglade   France Pelforth 44
6 Jacques Anquetil   France Saint Raphael 34
7 André Foucher   France Pelforth 33
8 Karl-Heinz Kunde   Allemagne de l'Ouest Wiel's 27
9 Vittorio Adorni   Italie Salvarani 26
10 Manuel Martín Piñera   Espagne KAS 23
Classement par points (1–10)[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Jan Janssen   Pays-Bas Pelforth 208
2 Edward Sels   Belgique Solo 199
3 Rudi Altig   Allemagne de l'Ouest Saint Raphael 165
4 Gilbert Desmet   Belgique Wiel's 147
5 Raymond Poulidor   France Mercier 133
6 Jacques Anquetil   France Saint Raphael 111
7 Benoni Beheyt   Belgique Wiel's 103
7 Henk Nijdam   Pays-Bas Televizier 103
9 Vittorio Adorni   Italie Salvarani 83
10 André Darrigade   France Margnat 78

Classement par équipes[6]
Rang Équipe Temps
1 Pelforth 381 h 33 min 36 s
2 Wiel's + 30 min 24 s
3 Saint Raphaël + 30 min 52 s
4 Margnat + 53 min 09 s
5 KAS + 1 h 07 min 34 s
6 Salvarani + 1 h 50 min 42 s
7 Mercier + 2 h 02 min 53 s
8 Ferrys + 2 h 11 min 22 s
9 Peugeot + 2 h 27 min 35 s
10 Flandria + 4 h 32 min 17 s
11 Solo + 4 h 39 min 05 s
12 Televizier + 5 h 35 min 10 s

Liste des coureursModifier

Saint-Raphaël-Gitane 
Mercier-BP-Hutchinson 
Peugeot-BP-Englebert 
Pelforth-Sauvage-Lejeune
Margnat-Paloma-Dunlop 
Wiel's-Groene Leeuw 
Solo-Superia 
Flandria-Romeo 
Ferrys 
KAS-Kaskol 
Salvarani 
Televizier 

NP : non-partant ; C : abandon sur chute ; A : abandon en cours d'étape ; HD : hors-délai.

En marge du TourModifier

Comme chaque année de 1962 à 1971, l'accordéoniste Roland Zaninetti a accompagné la caravane du Tour en tant qu'accordéoniste officiel.

Notes et référencesModifier

  1. Mémoire du cyclisme Tour 1964
  2. L’Équipe du jeudi 14 novembre 2019, pages 10 et 11.
  3. Sport Vox
  4. Canal de Lalinde
  5. reportage radio, Inter actualités
  6. a b et c « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 5 (lire en ligne)

Liens externesModifier