Torrelobatón

commune espagnole

Torrelobatón est une commune de la province de Valladolid dans la communauté autonome de Castille-et-León en Espagne.

Torrelobatón
Blason de Torrelobatón
Héraldique
Torrelobatón
Vue de Torrelobatón et de son château au début du XXe siècle. Fondation Joaquín Díaz.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau de Castille-et-León Castille-et-León
Province Drapeau de la province de Valladolid Province de Valladolid
Comarque Montes Torozos
District judic. Valladolid
Maire
Mandat
María Natividad Casares Puerta[1] (PP)
2015
Code postal 47134
Démographie
Gentilé Torreño/a
Population 390 hab. ()
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 38′ 52″ nord, 5° 01′ 31″ ouest
Altitude 750 m
Superficie 6 650 ha = 66,50 km2
Distance de Valladolid 29 km
Localisation
Localisation de Torrelobatón
Localisation dans la province de Valladolid
Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León
Voir sur la carte administrative de Castille-et-León
City locator 14.svg
Torrelobatón
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Torrelobatón
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Torrelobatón
Liens
Site web www.torrelobaton.
ayuntamientosdevalladolid.es

HistoireModifier

Âge du fer et époque romaineModifier

L'histoire de Torrelobatón débute probablement à l'âge du fer, avec la fondation d'une colonie dans une zone nommée El Pago de Grimata. Plusieurs historiens affirment que des siècles plus tard, sur le territoire de Torrelobatón fut fondée une ville romaine nommée Amallóbriga.

Guerre des Communautés de CastilleModifier

Après la défaite des comuneros à la bataille de Tordesillas, Juan de Padilla souhaitait obtenir un triomphe rapide pour remonter le moral des troupes et du mouvement comunero tout entier. C'est alors que fut prise la décision de prendre Torrelobatón et son château. Le commence l’assaut et quatre jours plus tard les comuneros parviennent à entrer dans la ville et se livrent à un pillage auquel seules les églises échapperont. Le château continua de résister mais face à la menace de pendre tous les habitants s'il ne se rendait pas, ses occupants se virent obligés à capituler, après avoir négocié la conservation de la moitié des biens que contenait le château.

Torrelobatón fut le dernier lieu par lequel passèrent les comuneros avant leur départ pour Toro, le matin du , mais l'armée impériale les rejoignit au niveau de Villalar, donnant lieu à la bataille du même nom, qui se termina par la victoire de Charles Quint.

Sites et patrimoineModifier

Les édifices notables de la commune sont[2] :

Patrimoine militaireModifier


Patrimoine religieuxModifier

  • Église Sainte-Marie (es) (iglesia de Santa María).
  • Église Saint-Pierre (iglesia de San Pedro).
  • Chapelle del Cristo de las Angustias.

Patrimoine civilModifier

  • Centre d'interprétation du Mouvement Comunero
  • El caño viejo
  • El caño nuevo


CinémaModifier

La ville est choisie pour son imposant château du XVIe siècle pour servir de décor à l'une des batailles du film Le Cid[3].

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Torrelobatón » (voir la liste des auteurs).
  1. Site de la députation provinciale de Valladolid.
  2. Site de l'office du tourisme de la députation provinciale de Valladolid.
  3. Isabelle Piquer, Alméria, mémoire vivace d'Hollywood, article du Monde du 8/9 août 2021 p. 23

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier