Ouvrir le menu principal

Tony Joe White

chanteur et guitariste américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White et Tony White.
Tony Joe White
Description de cette image, également commentée ci-après
Tony Joe White en 2005.
Informations générales
Naissance


Oak Grove Drapeau de la Louisiane Louisiane,

Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès

(à 75 ans)
Leiper's Fork Drapeau du Tennessee Tennessee,

Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Swamp blues, bayou blues, blues rock
Instruments Guitare électrique, guitare acoustique,Harmonica
Années actives 1968 - 2018
Influences Creedence Clearwater Revival, Clifton Chenier, B.B. King

Tony Joe White, né le à Oak Grove (Louisiane) aux États-Unis et mort le à Leiper's Fork dans le Tennessee[1], est un chanteur-compositeur américain de rock et blues. Son principal succès est Polk Salad Annie (1969).

Sommaire

CarrièreModifier

Tony Joe White commence sa carrière musicale au Texas. Il enregistre son premier album, Black and White en 1969. Sa chanson Polk Salad Annie, qu'il a composée lui-même, connaît un succès immédiat, qui devient vite international. Ce titre sera repris plus tard par Elvis Presley. Ses disques popularisent le « swamp rock », un style musical qui mélange le rock et la tradition louisianaise.

Il a écrit Rainy Night in Georgia pour Brook Benton, qui en a fait un succès. Il a également écrit les paroles anglaises de The Guitar Don't Lie, originellement composée sous le titre Le marché aux Puces par Joe Dassin et Claude Lemesle[2] ensuite reprise par Joe Dassin en 1980 et traduite en La guitare fait mal par Étienne Roda-Gil pour Johnny Hallyday en 1991. Tony Joe White a également écrit pour Ray Charles, Dusty Springfield, Wilson Pickett, Waylon Jennings, George Jones, Tina Turner, entre autres artistes.

DiscographieModifier

  • 1968 - Black and White (Monument #18114)
  • 1969 - Continued (Monument #18133)
  • 1970 - Tony Joe (Monument #18142)
  • 1971 - Tony Joe White (Warner Brothers #1900)
  • 1972 - The Train I'm On (Warner Brothers #2580)
  • 1973 - Homemade Ice Cream (Warner Brothers #92274)
  • 1973 - Catch My Soul - movie soundtrack (Metromedia, RCA en Europe)
  • 1975 - The Best of Tony Joe White (Warner Brothers)
  • 1976 - Eyes (20th Century)
  • 1980 - The Real Thang (Casablanca)
  • 1983 - Dangerous (Columbia)
  • 1991 - Closer To the Truth (Remark/Polydor #LC 0309 / 511 386-2)
  • 1993 - The Path of a Decent Groove (Remark/Polydor #LC 6298 / 519 938-2)
  • 1993 - The Best of Tony Joe White Featuring Polk Salad Annie (Warner Brothers)
  • 1995 - Lake Placid Blues (Remark/Polydor #LC 6298 / 527 530-2)
  • 1997 - Collection (RDM #D31737 - Australian) A collection from his '91 -'95 releases.
  • 1998 - Tony Joe White Live in Europe 1971 (WeeBuy #885972) - réédition de concerts antérieurs, dont peut-être des enregistrements pirates.
  • 1999 - One Hot July (Mercury - no #)
  • 2000 - Tony Joe White In Concert (Brilliant BT 33053) - réédition de concerts antérieurs, dont peut-être des enregistrements pirates.
  • 2001 - The Beginnings (Swamp Records, no #)
  • 2002 - Live in Europe 1971 (Delta Music GmbH MCPS 23 114)
  • 2003 - Snakey (Munich Records, no # & Dock Records)
  • 2003 - Dangerous Eyes (Reissue of '76's Eyes & '83's Dangerous) (Raven RVCD-159 - Australian)
  • 2004 - The Heroines (Sanctuary Records, #06076-88366-2)
  • 2006 - Live from Austin, Texas (New West #NW6092)
  • 2006 - Uncovered (Swamp Records, No #)
  • 2006 - Swamp Music: The Complete Monument Recordings (Rhino Handmade #RHM2 7731)
  • 2007 - Tony Joe White & Friends (MAPS FG390)
  • 2008 - Deep Cuts (Swamp Records, No #)
  • 2008 - Live at the Basement (ZYX Music GmbH PEC 2039-2)
  • 2010 - Live In Amsterdam CD + DVD (Munich Records)
  • 2010 - The Shine (Swamp Records)
  • 2012 - Collected 3 CD (Swamp Records)
  • 2013 - Hoodoo (Yep Roc Records)
  • 2016 - Rain Crow (Yep Roc Records)
  • 2018 - Bad Mouthin' (Yep Roc Records)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Juli Thanki, « 'Polk Salad Annie' songwriter Tony Joe White dead at 75 », sur The Tennessean, (consulté le 25 octobre 2018)
  2. Site internet non officiel de Joe Dassin [1].

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :