Tones and I

chanteuse australienne

Toni Watson, plus connue sous le pseudonyme Tones and I, est une chanteuse australienne, née à une date incertaine à Mount Martha, dans l'État du Victoria. Après avoir vécu dans une certaine précarité, elle rencontre un succès planétaire avec son single Dance Monkey.

Tones and I
Tones and I en 2022
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Toni WatsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Tones and IVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activités
Période d'activité
depuis 2014
Autres informations
Taille
1,65 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Cheveux
Instrument
Labels
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Discographie
Tones and I discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque ou logotype
Œuvres principales

Biographie modifier

Des dates et années de naissance très différentes sont données par plusieurs sources d'information différentes, avançant notamment le et les 13 et  ; bien que certaines photos et vidéos postées dans les années 2000 laissent supposer qu'elle est née avant 2000, rien n'a été confirmé par la chanteuse[1],[2]. Toni Watson a grandi à Mount Martha dans la péninsule de Mornington en Australie[3],[4],[5].

Tones and I apprend à jouer du piano et du sampleur à l'école secondaire[6]. Pendant toute sa scolarité, Toni jouait du clavier. Elle ne maîtrisait pas vraiment d'instrument jusqu'au jour où la chanteuse se procure une pédale loop et commence à s'entraîner tous les jours[7]. À Melbourne, elle se produit dans la rue tout en travaillant dans un magasin de vêtements[3],[4].

Les débuts modifier

En 2009, sous son vrai nom Toni Watson, elle crée une page YouTube et poste des versions a cappella de reprises de chansons[8]. Elle donne des concerts et participe à des festivals locaux comme le Let Go Fest[3].

Tones and I forme un duo en 2014[3],[9]. Elle parcourt la côte est australienne avec ses synthétiseurs et une pédale de boucle pour se produire[3].

La première fois qu'elle chante dans la rue, elle rencontre Jackson Walkden-Brown, qui la repère tout de suite et deviendra son manager un mois plus tard[6],[10],[11]. Pendant les deux années où la chanteuse se produisait dans la rue, ce dernier l'a invitée à dormir chez lui et lui prêtait son studio pour composer[7].

Succès modifier

En , l'auteure-compositrice-interprète se rend à Byron Bay — ville connue pour ses musiciens de rue — pour s'y produire[6],[12]. Ainsi, elle commence à interpréter sa chanson Dance Monkey et le succès de ses prestations dans la rue l'amène à s'engager pleinement dans une carrière musicale[7].

La chanteuse passe l'année 2018 à vivre entre la maison de Walkden-Brown dans l'arrière-pays de Gold Coast et dans sa camionnette à Byron Bay, à écrire de la musique et à jouer à temps plein[12],[11]. Plus tard cette année-là, elle gagne la Battle of the Buskers à Buskers by the Creek[6],[13].

En , Tones and I signe avec le label discographique Bad Batch Records/Sony Music Australia et un contrat de co-management avec Artists Only (appartenant à Walkden-Brown) et Lemon Tree Music (appartenant à Regan Lethbridge et David Morgan)[11],[14],[15]. Ce même mois, elle publie son premier single Johnny Run Away sur le site internet australien Unearthed, qui diffuse la musique d'artistes qui ne sont pas encore engagé par une maison de disques[16]. La chanson est enregistrée avec le producteur australien Konstantin Kersting[17].

En , elle enchaîne avec le single Dance Monkey qui connaît un succès international en se classant no 1 en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Autriche, en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark, en Norvège, en Finlande, en Suède, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse, en Italie ou en France[18]. Le single s'est hissé au sommet de Spotify et a battu tous les records Shazam[7].

En , elle sort un premier EP intitulé The Kids Are Coming.

Tones and I participe à la cérémonie des NRJ Music Awards 2019 où elle interprète sa chanson Dance Monkey[19].

En , son titre Dance Monkey bat le record de la longévité, 16 semaines, à la première place du classement des ventes de single en Australie qui était alors détenu par Ed Sheeran[19].

En , alors que Tones and I se produit en Europe, la pandémie de coronavirus et les mesures prises par plusieurs gouvernements européens lui imposent de mettre un terme à sa tournée européenne[20].

Le , Apple utilise son morceau Fly Away en introduction de la Keynote One More Thing[21].

Discographie modifier

EP modifier

Liste des titres, avec positions dans les classements, ventes cumulées et certifications
TitreDétails de l'albumMeilleure positionVentesCertifications
 
[22]
 
[23]
 
[24]
 
[25]
 
[26]
 
[27]
 
[28]
 
[29]
 
[30]
 
Billboard 200
[31]
The Kids Are Coming 3981931403231530   Australie : 35 000[32]   Australie :   Or[32]
« — » indique que le titre n'est pas sorti ou classé dans le pays.

Singles modifier

Liste des titres, avec positions dans les classements, ventes cumulées et certifications
TitreAnnéeMeilleure positionVentesCertificationsAlbum
 
[33]
 
[34]
 
FL
[35]
 
WA
[36]
 
[37]
 
[24]
 
Hot 100
[38]
 
[39]
 
[27]
 
[40]
 
[41]
 
[42]
 
[43]
 
[44]
Johnny Run Away20191283   Australie : 140 000[45]   Australie (ARIA) :   2 × Platine[45]The Kids Are Coming (EP)
Dance Monkey11111141111111

  Australie : 630 000[46]
  Allemagne : 1 000 000[47]
  Autriche : 90 000[48]
  Belgique : 120 000[49]
  Canada : 480 000[50]
  États-Unis : 1 000 000[51]
  Italie : 210 000[52]
  Nouvelle-Zélande : 90 000[53]

  Royaume-Uni : 1 200 000[54]

  Allemagne (BVMI) :   2 × Platine[47]
  Australie (ARIA) :   9 × Platine[46]
  Autriche (IFPI) :   2 × Platine[48]
  Belgique (BEA) :   3 × Platine[49]
  Canada (MC) :   8 × Platine[50]
  Danemark (IFPI) :   Platine[55]
  États-Unis (RIAA) :   Platine[51]
  France (SNEP) :   Diamant[56]
  Italie (FIMI) :   3 × Platine[52]
  Nouvelle-Zélande (RMNZ) :   3 × Platine[53]
  Royaume-Uni (BPI) :   2 × Platine[54]

  Suisse (IFPI) :   3 × Platine[57]
Never Seen The Rain779713712136996956

  Australie : 210 000[58]

  Nouvelle-Zélande : 15 000[59]

  Australie (ARIA) :   3 × Platine[58]

  Nouvelle-Zélande (RMNZ) :   Or[59]
The Kids Are Coming65
Bad Child202016207973Bad Child/Can't Be Happy All the Time
Can't Be Happy All the Time
Ur So F**kInG cOoL
« — » indique que le titre n'est pas sorti ou classé dans le pays.

Récompenses et nominations modifier

Récompenses et nominations de Tones and I
Récompenses et nominations
Cérémonie Récompenses Nominations

ARIA Music Awards

4 8

Spotify Awards

1 2
Total
Récompenses 5
Nominations 10

ARIA Music Awards modifier

Les ARIA Music Awards sont une cérémonie de remise de prix annuelle qui reconnaît l'excellence, l'innovation et les réalisations dans tous les genres de musique australienne. Pour les prix 2019, Tones and I a été nominés pour huit prix et en a remporté quatre[60].

Année Travail nommé Catégorie Résultat
2019[60] Dance Monkey Meilleure artiste féminine Lauréat
Artiste révélation Lauréat
Meilleure sortie pop Lauréat
Chanson de l'année Nomination
Liam Kelly & Nick Kozakis pour Tones and I – Dance Monkey Meilleur clip Nomination
The Kids Are Coming Meilleure sortie d'indépendant Lauréat
Konstantin Kersting pour Tones and I – Dance Monkey Ingénieur de l'année Nomination
Producteur de l'année Nomination

Spotify Awards modifier

Année Travail nommé Catégorie Résultat
2020[61] Tones and I Plus grande augmentation de fans - artiste féminine Nomination
Artiste émergent Lauréat

NRJ Music Awards modifier

Année Travail nommé Récompense Résultat
2020 Tones and I Artiste féminine internationale de l'année En compétition

Notes et références modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Tones and I » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Nick Bond, « Mystery over breakout music star Tones and I’s real age », news.com.au,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Biographie sur N.R.J », sur nrj.fr
  3. a b c d et e (en) « Tones and I: Music – Brisbane Qld. » [archive], Raw Artists
  4. a et b (en) « The story behind viral hit of the year 'Dance Monkey' », iSing,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Biography Tones and I », sur Allmusic (consulté le )
  6. a b c et d (en) Declan Byrne, « Meet Tones and I, the busker with the bop that got Unearthed buzzing », Home and Hosed, Triple J (Australian Broadcasting Corporation (ABC)),‎ (lire en ligne)
  7. a b c et d « Elle chantait dans la rue, aujourd'hui elle bat des records : Tones and I raconte "Dance Monkey" »,
  8. (en) Nick Bond, « Mystery over breakout music star Tones and I’s real age », News.com.au,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Tones And I Interview », Triple J Unearthed,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Dance Monkey How Australian Busker Tones and I Scored a Global Hit », Official Charts,‎ (lire en ligne)
  11. a b et c (en) Lars Brandle, « When Jackson met Tones », The Industry Observer,‎ (lire en ligne)
  12. a et b (en) Joe Coscarelli, « What Is ‘Dance Monkey,’ and How Did It Take Over the World? », Diary of a Song. The New York Times,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Natalie O'Driscoll, « Tones and I releases new single 'Johnny Run Away', and it's going gangbusters », Blank Gold Coast,‎ (lire en ligne)
  14. (en) staff writer, « Exclusive: Tones & I Signs Management Deal with Lemon Tree Music », themusic.com.au,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Lars Brandle, « How Lemon Tree Music turn buskers into global superstars », The Industry Observer,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Tones and I », Triple J (Australian Broadcasting Corporation (ABC))
  17. (en) Paul Cashmere, « Tones and I Producer Has Dabbled with the Rubens on New Song », Noise11.com,‎ (lire en ligne)
  18. « Dance Monkey », sur Lescharts.com
  19. a et b Théau Berthelot, « "Dance Monkey", le tube de Tones and I, bat un record historique en Australie », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Callie Ahlgrim, « Every tour, concert, and music festival that's been cancelled or postponed due to the coronavirus outbreak », Business Insider,‎ (lire en ligne)
  21. « Évènements Apple », sur Apple (France) (consulté le ).
  22. (en) « Discography Tones and I », sur australian-charts.com
  23. (en) « Tones and I, Billboard Canadian Albums », sur Billboard
  24. a et b (da) « Discography Tones and I », sur danishcharts.dk
  25. (fi) « Tones and I », sur IFPI Finland
  26. « Le Top de la semaine : Top Albums », sur SNEP
  27. a et b (en) « Discography Tones and I », sur irish-charts.com
  28. (no) « VG-lista – Topp 40 Album uke 37, 2019 », sur VG-lista
  29. (en) « NZ Top 40 Albums Chart », sur Recorded Music NZ,
  30. (se) « Veckolista Album, vecka 42 », sur Sverigetopplistan
  31. (en) « Billboard 200: Week of January 18, 2020 », sur Billboard
  32. a et b « ARIA Charts - Accreditations - 2020 Albums », sur ARIA
  33. Meilleures positions en Australie :
  34. (de) « Discographie von Tones and I », sur GfK Entertainment
  35. (nl) « DISCOGRAFIE TONES AND I », sur ultratop.be
  36. « Discographie de Tones and I », sur ultratop.be
  37. (en) « Tones and I - Billboard Canadian Hot 100 », sur Billboard
  38. (en) « Tones And I », sur Billboard
  39. « Discographie de Tones and I », sur Lescharts.com
  40. (no) « VG-lista – Topp 20 Single uke 31, 2019 », sur VG-lista
  41. (en) « NZ Top 40 Singles Chart », sur Recorded Music NZ,
  42. (en) « Tones and I | full Official Chart history », sur Official Charts Company
  43. (se) « Discography Tones and I », sur swedishcharts.com
  44. (de) « Discography Tones and I », sur hitparade.ch
  45. a et b (en) « ARIA Accreditation 2019 », sur ARIA.com.au
  46. a et b (en) « ARIA Accreditation 2020 », sur ARIA.com.au
  47. a et b (de) « Gold-/Platin-Datenbank »
  48. a et b « Cert Dance Monkey », sur ifpi.at
  49. a et b « Certification », sur Ultratop.be
  50. a et b (en) « Gold/Platinum: Tones and I », sur Music Canada,
  51. a et b (en-US) « Gold & Platinum », sur RIAA
  52. a et b « certificazione », sur fimi.it
  53. a et b « Nouvelle-Zélande single certifications – Tones and I – Dance Monkey », Recording Industry Association of New Zealand
  54. a et b (en) « BRIT Certified – Tones and I - Dance Monkey », sur British Phonographic Industry
  55. (da) « Certificeringer | IFPI », sur ifpi.dk
  56. « Certification Tones and I », sur snepmusique.com
  57. (de) « The Official Swiss Charts and Music Community », sur Hitparade.ch – Swiss Charts
  58. a et b (en) « [PDF] ARIA Singles Chart - WEEK COMMENCING 23 MARCH, 2020 », sur aria.com.au,
  59. a et b « Nouvelle-Zélande single certifications – Tones and I – Never Seen The Rain », Recording Industry Association of New Zealand
  60. a et b (en) « 2019 ARIA Award Winners Announced », sur Australian Recording Industry Association (ARIA),
  61. (en) Griselda Flores, « 2020 Spotify Awards: See the Winners List », Billboard,‎ (lire en ligne)

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :