Tommy Caldwell

grimpeur américain

Tommy Caldwell, né le à Estes Park, dans le Colorado, aux États-Unis, est un grimpeur professionnel. Il est particulièrement connu pour ses nombreuses ascensions en escalade libre sur les big walls du Yosemite, ainsi que pour certaines voies en escalade sportive dans le neuvième degré.

Tommy Caldwell
Image dans Infobox.
Tommy Caldwell en 2015.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Grimpeur sur rochersVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Taille
1,8 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
75 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sports
Escalade rocher (en), escalade libre, blocVoir et modifier les données sur Wikidata

Il a réalisé la première ascension libre de nombreuses voies de El Capitan comme West Buttress, Dihedral Wall ou encore Linea di Eleganza sur le Fitz Roy en Patagonie.

En , Caldwell et Kevin Jorgeson accomplissent la première ascension libre du Dawn Wall, sur El Capitan dans le parc national de Yosemite. Il est aussi le détenteur de record de vitesse sur la voie The Nose dans le parc national de Yosemite, effectué en 2018 en tandem avec Alex Honnold, en grimpant cette voie mythique en moins de 2 heures.

BiographieModifier

Tommy Caldwell commence l'escalade très jeune avec son père qui est un guide montagne ainsi qu'un grimpeur. Dès le début son père est très exigeant avec Tommy et lui inculque le désir de se surpasser et d'atteindre le sommet de la manière la plus difficile qui soit. Selon Tommy, « son père ne préparait pas le chemin pour son fils, mais il préparait son fils au chemin qui l'attendait ». À 14 ans, ils réalisent ensemble The Diamond, une voie d'escalade sur la face est de Longs Peak, en terminant l'ascension dans un orage. Son père le préparait alors, sans le savoir, à affronter des parois de plus de 1 000 mètres sur lesquels il passera de nombreux jours des années plus tard. Mais Tommy est très reconnaissant envers son père pour lui avoir inculqué ces valeurs, et lui dit à ce propos : « merci de m'avoir rendu bizarre, papa. »[1].

À la fin des années 1990, il participe à quelques étapes de la coupe du monde d'escalade de difficulté mais il ne parvient pas à se classer au-dessus de la 27e place[2]. Il se tourne alors vers l'escalade des big walls et plus particulièrement ceux du parc national de Yosemite, qui proposent certaines des plus belles et plus hautes parois d'escalade au monde.

En , Tommy Caldwell, accompagné de sa compagne Beth Rodden, de John Dickey et de Jason Smith partent grimper au Kirghizistan et sont retenus en otage par un groupe rebelle durant 6 jours. Pour sauver sa vie et celle de son groupe, Tommy Caldwell se voit forcé de pousser l'un de leurs ravisseurs du haut d'une falaise. Ils purent ensuite être rapatriés, et leur histoire fut largement médiatisée. Il apprendra plus tard que l'homme qu'il pensait avoir tué était en fait encore vivant.

En 2001, il réalise la première ascension de The Honeymoon is Over (5.13), à Longs Peak dans le Colorado[3]. Il est alors accompagné par sa femme, la grimpeuse Beth Rodden. En 2001, il s'est accidentellement scié l'index de la main gauche, celui-ci a été coupé à la moitié. Cela ne l'a pas empêché de continuer à partir à l'assaut des voies les plus dures de l'époque, en particulier sur El Capitan dans le Parc national de Yosemite.

Il épouse Beth Rodden en 2003, mais ils divorcent en 2010. En 2012, Il se remarie à la photographe Rebecca Pietsch; et ils auront 2 enfants : Fitz et Ingrid.

En , il complète l'ascension en libre du Dawn Wall, en 19 jours. Après 6 ans de travail, lui et son partenaire Kevin Jorgeson réussissent ainsi à escalader le Big Wall le plus difficile de l'histoire, d'un niveau 9a. Leur ascension se déroula sous l’œil attentif des caméras et donnera lieu à un suspense médiatique hors du commun. Les images donneront lieu à un film documentaire en 2018, The Dawn Wall.

En 2017, il publie son autobiographie The Push : le destin au bout des doigts, revenant sur son ascension du Dawn Wall et sur son parcours atypique.

En 2018, il apparaît dans le film Free Solo, revenant sur l'ascension en free solo de la voie Freerider à El Capitan par Alex Honnold.

Style de grimpeModifier

Tommy Caldwell pratique de nombreux types d'escalade, il fait aussi bien de l'escalade sportive que traditionnelle, ainsi que du bloc. Mais c'est dans les parois en dalle qu'il est le plus spécialisé. Avec les années passées sur les big walls du parc national de Yosemite, il a acquis une grande expérience de ce type d'escalade favorisant les jeux d'équilibre sur des prises de très petites tailles.

À cause de son accident qui lui a coûté son index gauche, il a dû adapter son style de grimpe de manière radicale afin de pouvoir continuer à exercer de manière professionnelle. On témoigne alors de sa capacité exceptionnelle à utiliser ses autres doigts et notamment ses pouces, qu'il a renforcés grâce à des exercices spécifiques.

Ascensions remarquablesModifier

En grande voieModifier

Tommy Caldwell est un spécialiste de la vallée du Yosemite. Il y a ouvert la voie Dawn Wall, alors considérée comme le Big Wall le plus difficile de l'histoire. Après 6 ans de travail, il parvient finalement à l'enchaîner en libre, avec Kevin Jorgeson.

  • The Honeymoon is Over (5.13) à Longs Peak en 2001
  • Flex Luthor (9a/5.14d) en 2003
  • West Buttress (8a+/5.13c) à El Capitan en 2003
  • Dihedral Wall (8b+/5.14a) à El Capitan en 2004
  • Linea di Eleganza (6c+/5.11b) au Fitz Roy en 2006
  • Magic Mushroom(8b+/5.14a) à El Capitan en 2008
  • Dawn Wall (9a/5.14d) à El Capitan en 2014/2015 (avec Kevin Jorgeson)
  • The Nose (5.9), à El Capitan en 2018. Record de vitesse sur le Nose avec Alex Honnold, passé en dessous de la barre des 2 heures.

En blocModifier

Tommy Caldwell se rend tous les ans à Fontainebleau pour pratiquer l'escalade de bloc.

Parraineurs/SponsorsModifier

Tommy Caldwell est parrainé par Patagonia[1], Black Diamond, La Sportiva, Climb On! Products[4], Bluewater Ropes[5], REVO Sunglasses et PowerBar.

FilmographieModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Patagonia - Company Info: Ambassadors », sur www.patagonia.com, (consulté le ) : « Thanks for making me weird, dad. »
  2. (en) « IFSC Athlete Profile - Tommy Caldwell », sur www.ifsc-climbing.org, (consulté le )
  3. (en) Jeff Achey, Dudley Chelton et Bob Godfrey, Climb! : the history of rock climbing in Colorado, Mountaineers Books, p. 250
  4. (en) « Team Climb On! - Tommy Caldwell », sur www.climbonproducts.com, (consulté le )
  5. (en) « Team BW - Tommy Caldwell », sur www.bluewaterropes.com, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier