Tombeau thrace de Svechtari

tombeau en Bulgarie

Tombeau thrace de Svechtari *
Image illustrative de l’article Tombeau thrace de Svechtari
Quelques-unes des cariatides de la tombe
Coordonnées 43° 44′ 41,87″ nord, 26° 45′ 58,68″ est
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Type Culturel
Critères (i) (iii)
Superficie 647,6 ha
Numéro
d’identification
359
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1985 (9e session)
Géolocalisation sur la carte : Bulgarie
(Voir situation sur carte : Bulgarie)
Tombeau thrace de Svechtari
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Le tombeau thrace de Svechtari est situé à 2,5 km au sud-ouest du village de Svechtari (oblast de Razgrad, nord-est de la Bulgarie).

Découvert en 1982[1] dans un monticule (ou tumulus), cette tombe thrace du IIIe siècle av. J.-C. illustre les principes essentiels de la structure des édifices de culte thrace. La décoration peinte et architecturale[2] de la tombe, avec ses vestiges de peintures murales et ses cariatides polychromes mi-humaines, mi-végétales[3],[4], sont considérées comme uniques en Thrace. On concidère les cariatides comme des vestiges de la culture des Gètes - peuple thrace qui fut en contact avec les régions hellénistiques, et potentiellement hyperboréens.

En 2012, un coffret contenant des objets en or daté de la fin du IVe ou du début du IIIe siècle av. J.-C. a été découvert dans une couche supérieure du tumulus d'Omourtag, appartenant à la même nécropole, selon la chef de l'expédition archéologique Diana Guergova[5],[6].

L'intérieur de la tombe
L'entrée du tumulus de la tombe

DescriptionModifier

Le monument, construit en calcaire blanc et en calcaire jaunâtre, est composé de trois pièces de plan rectangulaire, dont deux centrées sur un axe longitudinal, alors que la troisième est agencée latéralement par rapport à cet axe[1],[7],[8].

Cette tombe comportait des portes en pierre dont les fragments ont été découverts dans la pièce centrale[9].

Le monument comporte deux voûtes à claveaux - élément architectural relativement rare en Thrace antique, apparaissant dans cette région à partir du IVe siècle av. J.-C.[3],[10] sous influence étrangère, micrasiatique[11], ou en tant que développement local[12].

TrouvaillesModifier

La fouille de ce monument a fourni des indices sur les outils et les techniques de construction. Le blocs composant les murs de la tombe semblent avoir été taillés sur place. On y a également trouvé des vestiges indiquant que les scellements métalliques de ces blocs ont également été fabriqués à l'endroit de la construction du monument[3],[13]. En plus des graffitis architecturaux trouvés sur les parois externes des murs du monument, on a découvert dans le remblais du monticule recouvrant celui-ci un plomb, un stencil en pierre, un pilon, des pinces et un tisonnier[13]. Les fouilleurs ont également trouvé dans ce monticule des foyers et des fosses[13].

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (bg) Čičikova, Maria, « Тракийска царска гробница край Свещари, Разградски окръг [Tombeau thrace royal près de Sveštari, département de Razgrad] », Археологически открития и разкопки [Découvertes et fouilles archéologiques],‎ , p. 42-44
  2. (bg) Vŭleva, Y., « Архитектурната украса на Свещарската гробница и строителната традиция на гръцката ойкумене » [« La décoration architecturale de la tombe de Sveštari et la tradition architecturale de l’écoumène grec »], Thracia Antiqua, no 10,‎ , p. 205-226
  3. a b et c (bg) Teofilov, T., « Analysis of the Stylistic Features in the Architecture of the Thracian Tomb Near the Village of Svestari », Terra Antiqua Balcanica, no 3,‎ , p. 144-160
  4. (en) Bouzek, J., « The Fish-Tail Dress of the Sveshtari Caryatids », Phosphorion. Studia in honorem Mariae Čičikova,‎ , p. 250-254
  5. (en) Article du 8 novembre 2012 sur novinite.com (Sofia News Agency)
  6. (fr) Article du Point du 8 novembre 2012.
  7. (bg) Ruseva, Malvina, « Some Observations on the Architecture of the Tomb in the Ginina Mogila Tumulus Near the Village of Svestari », Terra Antiqua Balcanica, no 4,‎ , p. 110-115
  8. (bg) Vasileva, D., « Le sépulcre près de Sveštari. Projet, mesurage et construction », Археология (Archéologie Sofia),‎ , p. 1-9
  9. (en) Ruseva, Malvina et N. Panova, Thracian Cult Architecture in Bulgaria, Sofia, , p. 124
  10. (bg) Čičikova, Maria, « The Sveshtari Tomb – Architecture and Decoration », Terra Antiqua Balcanica, no 3,‎ , p. 125-143
  11. (bg) Vŭleva, Y., « Тракийски и македонски монументални гробници » [« Tombes monumentales thraces et macédoniennes »], Проблеми на изкуството [Problèmes de l'art], no 3,‎ , p. 55-62
  12. (bg) Kitov, Georgi, « The Valley of the Thracian Rulers (II) », Археология (Archéologie Sofia), no 2,‎ , p. 28-42 (texte en bulgare, résumé en anglais)
  13. a b et c (en) Čičikova, Maria, The Caryatids Royal Tomb Near the Village of Sveshtari. 30 (sic) Since the Discovery, Sofia, Isperih,
  • (en) Alexander Fol, M. Čičikova, T. Ivanov, T. Teofilov ; The Thracian Tomb near the Village of Sveshtari ; Sofia ; 1986
  • (de) Alexander Fol ; Die thrakische Orphik oder Zwei Wege zur Unsterblichkeit, in: Die Thraker. Das goldene Reich des Orpheus, Ausstellung 23. Juli bis 28. November 2004, Kunst- und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland. Zabern, Mainz 2004, p. 177-186.

Sur les autres projets Wikimedia :