Ouvrir le menu principal
Tokyo Verdy
Logo du Tokyo Verdy
Généralités
Nom complet Tokyo Verdy 1969 Football Club
Noms précédents Yomiuri Club (1969-1991)
Verdy Kawasaki (1992-2000)
Tokyo Verdy 1969 (2001-2007)
Fondation Octobre 1969
Couleurs Vert
Stade Stade Ajinomoto
(49 970 places)
Siège 3294 Yanokuchi,
Inagi City,
Tokyo 206-0812
Championnat actuel J. League 2 (D2)
Propriétaire Drapeau : Japon Tokyo Verdy Holdings
Président Drapeau : Japon Yasuo Shimada
Entraîneur Drapeau : Angleterre Gary White
Site web www.verdy.co.jp
Palmarès principal
National[1] Championnat du Japon (7)
Coupe du Japon (5)
Coupe de la Ligue (6)
Supercoupe du Japon (4)
International[1] Ligue des champions (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Tokyo Verdy (東京ヴェルディ) est un club japonais de football basé à Tokyo, capitale du pays. Le club évolue en J. League 2 (D2) pour la saison 2016.

Sommaire

HistoriqueModifier

Sous le nom de Yomiuri F.C., le club est fondé en 1969 par le président du groupe Yomiuri, Matsutaro Shoriki. L'équipe était dirigé par Yomiuri Shimbun jusqu'en 1997, désormais son capital est détenu par la Nippon Television Network (NTV).

Le club connaît ses heures de gloires au lancement du championnat professionnel, la J-League, en remportant le titre 2 années successives (1993 et 1994) avec l'aide notamment des attaquants Ruy Ramos et Kazuyoshi Miura.

Alors connu sous le nom de Verdy Kawasaki, le club prend le nom de Tokyo Verdy 1969 en 2001, lorsqu'il se relocalise de Kawasaki à Tokyo. Plus précisément, Tokyo Verdy 1969 est le nom attribué au FC Nippon, l'équipe première du Nippon Terebi Football Club. Verdy dérive du portugais verde (vert) mais se prononce comme l'italien verdi (verts).

Dans les années 2000, le club perd de sa splendeur et, pour la toute première fois depuis le lancement du championnat japonais en 1993, est relégué en J. League 2 pour la saison 2006. Néanmoins, le Tokyo Verdy remonte en 1re division en 2008 grâce aux performances du Brésilien Hulk, meilleur buteur de la saison . Il en profite alors pour retirer le "1969" de son nom.

Le club ne survit pas au départ du futur international brésilien et fut de nouveau relégué en deuxième division au terme de la saison, en finissant 17e.

Aujourd'hui, le Tokyo Verdy se bat pour sa promotion en J. League et obtient une 5e place prometteuse lors de la saison 2010.

PalmarèsModifier

Palmarès du Tokyo Verdy
Compétitions nationales Compétitions internationales

Joueurs et personnalités du clubModifier

EntraîneursModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1969.

Rang Nom Période
1   Jujiro Narita (ja) 1969-1972
2   Frans van Balkom (ja) 1973-1975
3   Shoichi Nishimura 1976-1980
4   Ryoichi Aikawa (ja) 1981-1982
5   Susumu Chiba 1983
6   Rudi Gutendorf 1984-1985
7   George Yonashiro 1986-1990
8   Carlos Alberto Silva 1990
9   Pepe 1991-1992
Rang Nom Période
10   Yasutaro Matsuki 1993-1994
11   Nelsinho Baptista 1995-1996
12   Yasuyuki Kishino 1996
13   Émerson Leão 1996
14   Hisashi Kato 1997
15   Valdir Espinosa (en) 1997
16   Ryoichi Kawakatsu 1997
17   Nicanor de Carvalho (en) 1998
18   Ryoichi Kawakatsu 1998
Rang Nom Période
19   Hideki Matsunaga (en) 1999
20   Chang Woe-ryong (en) 2000
21   Yasutaro Matsuki 2001
22   Yukitaka Omi 2001-2002
23   Lori Sandri 2002-2003
24   Leandro Machado (en) 2003
25   Osvaldo Ardiles 2003-2005
26   Nobuhiro Ishizaki 2005
27   Vadão 2005
Rang Nom Période
28   Ruy Ramos 2006-2007
29   Tetsuji Hashiratani 2008
30   Takuya Takagi 2009
31   Takeo Matsuda (en) 2009
32   Ryoichi Kawakatsu 2010-2012
33   Shinichiro Takahashi 2012
34   Yasutoshi Miura 2013-2014
35   Koichi Togashi (en) 2014-2016
36   Miguel Angel Lotina 2017-

Joueurs emblématiquesModifier

Article détaillé : Catégorie:Joueur du Tokyo Verdy.

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.