Tissemsilt

commune d'Algérie

Tissemsilt
Tissemsilt
Place centrale de Tissemsilt
Noms
Nom arabe تيسمسيلت
Nom berbère ⵜⵉⵙⵎⵙⵉⵍⵜ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tissemsilt
Président de l'APC Zegharia
Code postal 38000
Code ONS 3801
Démographie
Population 75 197 hab.[1] (2008)
Géographie
Coordonnées 35° 36′ 27″ nord, 1° 48′ 42″ est
Altitude 550 mètres m
Localisation
Localisation de Tissemsilt
Localisation de Tissemsilt
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tissemsilt
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tissemsilt

Tissemsilt (en arabe : تسمسيلت ; en berbère : ⵜⵉⵙⵎⵙⵉⵍⵜ), anciennement Vialar lors de la colonisation française, est une commune algérienne de la wilaya de Tissemsilt dont elle est le chef-lieu.

ToponymieModifier

Tissemsilt est un nom d'origine berbère signifiant « coucher de soleil » ou bien « Passage de soleil »[réf. nécessaire].

La ville prit le nom de Vialar lors de la colonisation française, et reprit son ancien nom d’origine berbère après l’indépendance de l’Algérie.

GéographieModifier

Tissemsilt est située à 245 km au sud-ouest d'Alger, au niveau de la partie septentrionale du plateau du Sersou, à une altitude de 900 m.

HistoireModifier

AntiquitéModifier

 
armoiries / blason de Tissemsilt

La ville de Tissemsilt a été fondée au IVe siècle av. J.-C., intégrée par la suite au royaume de Numidie, elle passe sous le contrôle de la Maurétanie après la chute de Jugurtha roi berbère en 105 av. J.-C.[réf. nécessaire].

En l’an 30 av. J.-C., les Romains conquirent la ville et lui donnèrent le nom de Columnata. Auguste en fit une colonie militaire formée essentiellement de soldats de la 2e Légion. Beaucoup de vestiges, comme des mosaïques avec des inscriptions romaines datant de cette époque, ont été retrouvés[réf. nécessaire].

Elle devient par la suite une zone militaire et un centre de contrôle pour la production agricole, de céréales et de légumes secs, d’olives, de raisins et aussi de bois.

Colonisation françaiseModifier

La région est occupée par les colons Français en 1860. En 1890, la ville est nommée Vialar[2].

L’ancien village colonial, dont plus tard émergèrent le quartier européen appelé quartier espagnol (Karti sbénioul) et le quartier indigène appelé Derb, a été créé vers la fin du XIXe siècle, sur le site d’un village berbère qui se nommait Thassemsilt.

Malgré son éloignement des routes traditionnelles du commerce, la ville fait d’abord partie du département d'Alger lorsque le pays est divisé en trois départements. Elle est ensuite rattachée au département d'Orléansville (actuellement Chlef) puis, en 1958, au département de Tiaret.

IndépendanceModifier

Tissemsilt était une daïra de la wilaya de Tiaret jusqu’en 1984 où elle devint wilaya à son tour après le nouveau découpage administratif de 1984.

ÉconomieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Wilaya de Tissemsilt : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion », sur ons.dz. Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Paris, Éditions Archives & Culture, , 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier