Tirage au charbon

épreuve photographique

Le tirage au charbon est un procédé photographique ancien qui consiste à plonger un tissu ou un papier dans une solution colloïdale de dichromate de potassium pour obtenir sa sensibilisation à la lumière. Cette solution incorpore également du carbone, de la gélatine et du colorant. Le procédé initial a été créé par Alphonse Poitevin en 1855. Ce procédé a été utilisé lors de l'étude de la décoloration des tirages photographiques et a été breveté en 1864 par Joseph Wilson Swan. Le développement de ce procédé a été utilisé pour imprimer des copies jusqu'à l'arrivée d'autres systèmes comme l'impression offset.

Il est considéré comme un type d'impression noble. Les copies photographiques obtenues ont des tons sombres et brillants et sont très durables. Le papier pigmenté est mis en contact avec un négatif et lorsqu'il est exposé à la lumière, la gélatine se solidifie en fonction de la quantité de lumière reçue. Puis il est remis en contact avec un autre papier imprégné de gélatine insoluble et tous deux sont immergés dans l'eau ; par conséquent, la gélatine permet le transfert de l'image sur l'autre feuille sous forme de relief.

BibliographieModifier

Article connexeModifier