Tim Hardaway

joueur de basket-ball américain

Tim Hardaway
Image illustrative de l’article Tim Hardaway
Tim Hardaway en 2015
Fiche d’identité
Nom complet Timothy Duane Hardaway
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (56 ans)
Chicago, Illinois
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 79 kg (174 lb)
Surnom Tim Bug
Situation en club
Numéro 5, 10, 14
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
1985-1989 Miners d'UTEP
Draft de la NBA
Année 1989
Position 14e
Franchise Warriors de Golden State
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002
2002-2003
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Heat de Miami
Mavericks de Dallas
Nuggets de Denver
Pacers de l'Indiana
14,7
22,9
23,4
21,5
NPJ
20,1
14,1
17,2
20,3
18,9
17,4
13,4
14,9
09,6
09,6
04,9
Sélection en équipe nationale **
2000 États-Unis18
Carrière d’entraîneur
2014-2018 Pistons de Détroit (adjoint)
Basketball Hall of Fame 2022
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Timothy Duane Hardaway dit Tim Hardaway, né le 1er septembre 1966 à Chicago dans l'Illinois, est un ancien joueur américain de basket-ball ayant évolué en NBA dans l'équipe des Warriors de Golden State. Il était connu pour ses crossovers (changement de direction du dribble très rapide). Il formait avec Chris Mullin et Mitch Richmond un trio redouté dans la ligue que l'on surnommait le Run TMC[1]. Il a été sélectionné à cinq reprises au NBA All-Star Game et remporte une médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 2000 avec l'équipe des États-Unis. Il est intronisé en 2022 au Basketball Hall of Fame[2].

Il est également le père du joueur Tim Hardaway Jr. qui évolue actuellement aux Mavericks de Dallas.

BiographieModifier

Warriors de Golden State (1989-1996)Modifier

Hardaway est choisi en 14e choix de la draft de la NBA 1989 par les Warriors de Golden State. Dans sa saison rookie, Hardaway a porté le numéro 5 sur son maillot, comme Manute Bol portait le numéro 10. Après que Bol a quitté les Warriors, Hardaway a récupéré le numéro. Il formait avec Chris Mullin et Mitch Richmond un trio redouté dans la ligue que l'on surnommait le Run TMC. Dans le cadre de l’attaque des Warriors, Hardaway a été responsable des contres attaques du trio, utilisant sa capacité de passe pour compléter le tir de Richmond et Mullin[1].

Hardaway a atteint son sommet en carrière avec 23,4 points par match au cours de la saison 1991-1992, alors que les Warriors s'inclinent au premier tour des playoffs contre les SuperSonics de Seattle. La saison suivante, Hardaway atteint son record en carrière avec 10,6 passes décisives par match, mais les Warriors n’ont pas participé aux séries éliminatoires et n'y retournent pas pour le reste du mandat d'Hardaway avec l’équipe.

En tant que joueur des Warriors, Hardaway a participé au NBA All-Star Game pendant trois années consécutives, et une blessure au genou l’a empêché de participer à la saison 1993-1994. Il a atteint la barre des 5 000 points et 2 500 passes décisives plus vite que tout autre joueur de la NBA, sauf Oscar Robertson[3]. Hardaway a été transféré en 1996 au Heat de Miami.

Heat de Miami (1996-2001)Modifier

Suite à l’échange de mi-saison à Miami, Hardaway a joué 28 matchs pour terminer la saison avec des moyennes de 17,2 points par match et 10 passes décisives. Miami a participé aux playoffs, mais ont été éliminés au premier tour par les Bulls de Chicago, auteurs de leur saison à 72 victoires.

La saison suivante a été un énorme succès pour Miami et Hardaway, puisqu'il termine 4e des votes pour le titre de NBA Most Valuable Player, a été sélectionné à la All-NBA First Team tandis que Miami établissait un record de franchise de 61 victoires sur une saison régulière[3]. Hardaway est titulaire sur 81 matchs, avec des moyennes de 20,3 points et 8,6 passes décisives et inscrivant 203 paniers à trois points. Il a également joué au NBA All-Star Game 1997, inscrivant 10 points en 14 minutes. Lors des playoffs, Hardaway inscrit en moyenne 26 points par match pour éliminer le Magic d'Orlando au premier tour en 5 matchs, puis pour battre les Knicks de New York en 7 matchs en demi-finale de conférence, où Hardaway a marqué 38 points dans le 7e et ultime match. Miami tombe une nouvelle fois face aux champions en titre, les Bulls de Chicago en finale de conférence Est.

Au cours de la saison 1997-1998, Hardaway obtient en moyenne 18,9 points et 8,3 passes décisives par match et est choisi pour participer au NBA All-Star Game 1998. La Heat remporte 55 matchs ainsi que le titre de la division Atlantique, mais s'incline contre les Knicks en 5 matchs au premier tour des playoffs. Dans la saison, écourtée, de 1998-1999, il a obtenu en moyenne 17,4 points par match avec 7,3 passes décisives, mais s'incline à nouveau au premier tour des playoffs.

La production statistique d'Hardaway a diminué au cours de la saison 1999-2000, puisqu'Alonzo Mourning et Jamal Mashburn assument une plus grande partie de la charge offensive. Il diminue sa moyenne de points à 13,4 points et réalise 7,4 passes décisives par match.

Durant l'été 2000, Hardaway et Mourning remportent une médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 2000 avec l'équipe des États-Unis à Sydney, en Australie. Avant la saison 2000-2001, on lui diagnostique une maladie rénale rare et Hardaway est mis de côté pendant une grande partie de la saison. Hardaway, à son retour, augmente tout de même sa production offensive à 14,9 points par match avec 6,3 passes décisives, pour que Miami remporte 50 matchs mais sort au premier tour des playoffs face aux Hornets de Charlotte.

Mavericks de Dallas (2001-2002)Modifier

Après l'issue de la saison, et avec son talent déclinant avec l’âge, Hardaway est échangé aux Mavericks de Dallas le 22 août 2001, pour un second tour de draft. Avec Dallas, Hardaway est principalement utilisé en sortie de banc, commençant seulement deux matchs sur 54 et atteint à peine la barre des dix points par match. Au milieu de la saison, il est échangé aux Nuggets de Denver contre le meneur Nick Van Exel.

Nuggets de Denver (2002)Modifier

Avec les Nuggets, il commence l'ensemble des 14 matchs, avant de prendre sa retraite et de devenir un analyste de basket-ball pour ESPN.

Alors qu’il jouait pour les Nuggets, Hardaway a été suspendu pour deux matchs et condamné à une amende de 10 000 $ par la ligue pour avoir lancé un écran de télévision sur le terrain[4].

Pacers de l'Indiana (2003)Modifier

Le 27 mars 2003, Hardaway signe un contrat avec les Pacers de l'Indiana, sortant de sa retraite[5], et dans son premier match inscrit 14 points et délivre 7 passes décisives contre les Bulls de Chicago.

AccomplissementsModifier

Il a atteint la barre des 5 000 points et 2 500 passes décisives plus vite que tout autre joueur de la NBA, sauf Oscar Robertson[3]. Hardaway a accompli cette performance en 262 matchs tandis que Robertson l'a fait en 247 matchs. Il détenait le record du plus grand nombre de passes décisives dans l’histoire de la franchise du Heat de Miami avec 1 947 passes, jusqu’à ce que son total soit dépassé par Dwyane Wade le 16 janvier 2010[6].

Hardaway détient le record de la franchise du Heat de Miami pour le plus grand nombre de paniers à trois points inscrits en carrière, avec 806 paniers inscrits. Son numéro 10 a été retiré par la franchise du Heat le 28 octobre 2009[7]. Le 2 avril 2022, Hardaway est annoncé comme l’un des treize membres à être intronisé au Basketball Hall of Fame pour la promotion de 2022[2].

Cela ne reflète pas sa carrière, mais il demeure détenteur d'un record qui est d'avoir tenté 17 tirs dans un match NBA sans en réussir un seul, le contre les Timberwolves du Minnesota[8].

ControverseModifier

Il s'est aussi fait remarquer négativement pour des propos homophobes lorsque le joueur John Amaechi fut le premier sportif à révéler son homosexualité. Hardaway, ayant pris conscience de la gravité de ses propos, s'est engagé dans diverses œuvres caritatives, telles que le Trevor Project, association de prévention des suicides chez les jeunes personnes homosexuelles et trans[9].

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

Meilleur joueur de cette catégorie statistique de la saison

gras = ses meilleures performances

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
1989-1990 Golden State 79 78 33.7 .471 .274 .764 3.9 8.7 2.1 0.2 14.7
1990-1991 Golden State 82 82 39.2 .476 .385 .803 4.0 9.7 2.6 0.1 22.9
1991-1992 Golden State 81 81 41.1 .461 .338 .766 3.8 10.0 2.0 0.2 23.4
1992-1993 Golden State 66 66 39.5 .447 .330 .744 4.0 10.6 1.8 0.2 21.5
1994-1995 Golden State 62 62 37.4 .427 .378 .760 3.1 9.3 1.4 0.2 20.1
1995-1996 Golden State 52 18 28.6 .421 .366 .769 2.5 6.9 1.4 0.2 14.1
Miami 28 28 37.4 .425 .361 .821 3.5 10.0 1.0 0.2 17.2
1996-1997 Miami 81 81 38.7 .415 .344 .799 3.4 8.6 1.9 0.1 20.3
1997-1998 Miami 81 81 37.4 .431 .351 .781 3.7 8.3 1.7 0.2 18.9
1998-1999 Miami 48 48 36.9 .400 .360 .812 3.2 7.3 1.2 0.1 17.4
1999-2000 Miami 52 52 32.2 .386 .367 .827 2.9 7.4 0.9 0.1 13.4
2000-2001 Miami 77 77 33.9 .392 .366 .801 2.6 6.3 1.2 0.1 14.9
2001-2002 Dallas 54 2 23.6 .362 .341 .833 1.8 3.7 0.4 0.1 9.6
Denver 14 14 23.2 .373 .373 .632 1.9 5.5 1.2 0.1 9.6
2002-2003 Indiana 10 0 12.7 .367 .355 .500 1.5 2.4 .9 0.0 4.9
Carrière 867 770 35.3 .431 .355 .782 3.3 8.2 1.6 0.1 17.7
All-Star Game 5 0 16.8 .386 .381 .786 2.6 4.6 1.0 0.0 10.6

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
1991 Golden State 9 9 44.0 .486 .354 .789 3.7 11.2 3.1 0.8 25.2
1992 Golden State 4 4 44.0 .400 .345 .649 3.8 7.3 3.3 0.0 24.5
1996 Miami 3 3 36.7 .465 .364 .714 1.7 5.7 1.0 0.0 17.7
1997 Miami 17 17 41.2 .359 .313 .795 4.1 7.0 1.6 0.1 18.7
1998 Miami 5 5 44.4 .447 .436 .784 3.4 6.6 1.2 0.0 26.0
1999 Miami 5 5 36.4 .268 .200 .625 2.8 6.4 1.0 0.2 9.0
2000 Miami 7 7 26.0 .294 .206 .700 2.1 4.7 0.7 0.0 7.7
2001 Miami 2 2 18.0 .222 .333 .000 1.0 4.5 0.0 0.0 2.5
2003 Indiana 4 0 11.8 .333 .300 .000 0.5 2.3 0.3 0.0 3.3
Carrière 56 52 36.6 .393 .320 .751 3.1 6.8 1.6 0.2 16.8

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le « Run TMC », le trio des Warriors qui « effrayait les adversaires » », sur Basket USA (consulté le )
  2. a et b « Tim Hardaway, un « Warrior » de Chicago au Hall of Fame », sur Basket USA (consulté le )
  3. a b et c « Portrait | Tim Hardaway, roi du crossover mais bug de l’an 2000 », sur Basket USA (consulté le )
  4. « Balancer une TV sur un parquet NBA, ça c'était du pétage de plomb de qualité », sur BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, (consulté le )
  5. « Tim Hardaway sort de sa retraite », sur RDS.ca, (consulté le )
  6. (en) « Wade breaks Hardaway's Heat assists record », sur ESPN.com, (consulté le )
  7. (en) « HEAT To Retire Tim Hardaway’s No. 10 », sur www.nba.com (consulté le )
  8. « NBA – 27 décembre 1991 : La pire performance de l’histoire au tir », parlons-basket.com, 27 décembre 2018
  9. « Tim Hardaway, d'homophobe décomplexé à avocat des droits LGBT », sur BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :